•  

    Certaines femmes vivent une relation de souffrance avec leur mère.

    Certaines le formulent crûment mais quantité d'autres n'osent pas se plaindre.

    Elles ne veulent pas accabler cette mère, cette héroïne que, souvent, elles idéalisent et protègent.

    Pourquoi ?

     

    ETRE LA FILLE DE SA MERE... et ne plus en souffrir

    Pas de trêve pour Noël ; Elle ne s'arrêtera jamais.

     

     

    Ce livre veut donner raison aux filles et valider leur intuition, leurs sentiments.

    Il ne s'agit pas de condamner ces mères "insuffisantes" mais plutôt de cerner,

    à travers de nombreux témoignages, le manque qu'elles induisent et "ce qui ne va pas chez elles"

    pour que "les filles douloureuses" sachent qu'elles ne sont pas seules dans ce cas.

    En mettant des mots sur leur souffrance, elles peuvent réussir à accepter leur mère telle qu'elle est,

    sans honte ni culpabilité.

    Dès lors, une autre relation peut commencer, sur de nouvelles bases :

    ce sera une relation sans colère, sans rejet, sans haine.

    Une relation apaisée. 

     

    (Hélas, j'en doute - FAUSTINE)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Un joyeux Noël à tous.......

     

    Je vous souhaite à tous un joyeux Noël....

    Un grand merci à ceux qui passent régulièrement sur ce blog et y laissent leurs commentaires....

    A très bientôt.

    BIZ....

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    LES PSYS SE CONFIENT : Pour vous aider à trouver l'équilibre intérieur.

     

    Christophe André - Les Psy se confient

     

    Pour la première fois, des psys racontent leur parcours et leur vie intérieure.

    Par leurs récits sincères, parce qu'ils livrent des difficultés rencontrées,

    des questionnements et des efforts déployés,

    ils nous touchent et nous émeuvent.

    Ce sont nos vies dont ils parlent à travers leur vie.

     

    Parce qu'ils ont réfléchi à leur passé, à leurs valeurs et à leurs motivations,

    parce qu'ils exercent un métier qui leur donne accès aux ressorts secrets de nos pensées,

    leurs récits nous aident à mieux nous comprendre, à changer et à mieux vivre.

     

    En nous racontant leur manière de rechercher leur unité personnelle et profonde,

    ils nous inspirent pour qu'à notre tour nous puissions trouver notre équilibre intérieur.

     

     

    Sous la direction de Christophe ANDRE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • En pause.... Je lis

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Les pervers narcissiques se protègent.

    Ils ont en eux un secret qui ne doit pas être percé à jour et encore moins divulgué.

    Ils ont une faiblesse, leur orgueil démesuré,

    un manque, l'empathie et l'affect,

    une faille, leur manque de construction, leur régression infantile

    à la moindre contrariété 

     

    Le Lourd Secret du Manipulateur Pervers

     

     

    Leur susceptibilité est sans limite,

    et comme un enfant, ils se mettront dans une colère noire si vous leur faites le moindre reproche :

    tout autant ils se plaindront si vous ne vous occupez pas d'eux comme on s'occupe d'un petit enfant.

    Mais là où un enfant pleurera, va taper du pied,

    ils useront de leur force verbale pour vous critiquer, vous blesser, vous dénigrer.

    Et si la forme peut être très calme, écoutez le fond.

    Les mots dits posément peuvent faire de plus grands ravages que les grosses colères.

     

    Et vous vous sentirez à votre tour comme un enfant,

    un enfant puni, incompris, un enfant rejeté.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    CHAQUE PAS QUE L'ON FAIT POUR S'AIMER SOI MÊME

    NOUS RAPPROCHE DES AUTRES.

     

     

     

    ALINE DE PETIGNY

    "PAROLES DE FEES - PACTES D'AMOUR".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  •  

    Un patient qui aurait refoulé de la haine contre un parent

    aurait beaucoup de difficultés à ressortir ce sentiment.

     

    Prenons le cas d'une femme qui, pendant son enfance et son adolescence,

    aurait caché une agressivité envers sa mère en manifestant un amour exagéré.

     

    Elle ne pouvait pas montrer son agressivité, puisque sa mère représentait un tabou.

     

     

    Or l'amour qu'elle éprouvait envers sa mère était du faux amour.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  •  

    Pour les personnes intéressées par le sujet,

    je vous invite à écouter en replay,

    l'émission de Flavie FLAMENT, "On est fait pour s'entendre"

    du mercredi 7 octobre 2015.

     

     

    Comment sortir des griffes d'un pervers narcissique ?

    Même si cette émission est orientée vers la perversion narcissique au sein même du couple,

    elle apporte quelques informations intéressantes...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le Déprimé est concentré sur lui-même.

    Il lui est impossible de se détacher de sa souffrance.

    Le mal est là, lancinant, il fait écran au monde extérieur qui perd même de son existence.

     

     

    Le déprimé se reproche violemment cette incapacité à se détacher de son état douloureux.

    Cela lui est insupportable mais imposé.

    Quand il se rend compte que cette concentration douloureuse

    l'empêche de manifester de l'affection à ceux qu'il aime

    (sorte d'anesthésie des sentiments),

    la souffrance et le remords sont à leur comble.

     

    "Je Vais Craquer"

    Dctr Henri Cuche

    Dctr A.Gérard

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    Le jeune psychologue - ou l'étudiant en psychologie -

    se pose mille questions sur son avenir professionnel.

    Questions pratiques et pragmatiques d'une part :

    Comment choisir un stage ou rechercher un emploi ?

    Questions méthodologiques d'autre part :

    Comment mener un premier entretien ? Que faire lorsque le cadre n'est pas respecté ?

    Que faire lorsqu'un patient se tait ?

     

    Cet ouvrage apporte des réponses à toutes ces questions. Les auteurs proposent un cheminement au cœur des préoccupations quotidiennes de l'étudiant ou du jeune psychologue : les débouchés professionnels, mais aussi le premier contact avec le patient, l'écoute, l'établissement du cadre de travail, la relation au patient, le travail en équipe ou encore les erreurs typiques du clinicien débutant à éviter...

     

    Conçu par des professionnels confirmés, ce livre est émaillé de nombreux témoignages de "jeunes psy" qui partagent leur expérience avec le lecteur, au plus près de ses préoccupations concrètes. Véritable guide, cet ouvrage dresse un large panorama de situations cliniques, d'une série d'imprévus qui jalonnent ce parcours et des nombreuses interrogations du futur ou jeune psychologue.

     

    Susann HEENEN-WOLFF - Isabelle LAFARGE

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    QUI EST LE PERVERS NARCISSIQUE ?

      

     

    QUI EST LE PERVERS NARCISSIQUE

     

    C'est une personne qui a un problème avec son image.

    Il ne s'aime pas et pour survivre, il va exporter l'image qu'il a de lui-même en dévalorisant l'autre

    et en le rendant coupable de ses propres défauts.

    Il n'a ni culpabilité, ni remord, ni empathie. Il ne doute jamais.

    En fait l'autre n'existe qu'en tant qu'objet.

    Il s'agit d'une personne avec qui vous entretenez un lien étroit

    et qui vous manipule, vous fait du mal et dont vous n'arrivez pas à vous défaire.

    Il a réussi à vous convaincre que vous étiez coupable de tous les maux dont il vous accusait.

     

    Le pervers narcissique est un malade qui,

    par des phénomènes de projection

    va tenter de rendre l'autre malade à sa place.

     

    La caractéristique principale du pervers narcissique est le paradoxe de son attitude.

    Il met sa victime sur un piédestal ou il la foule du pied,

    Il la flatte ou la disqualifie, selon son bon vouloir.

    Il n'est jamais en mode "veille"

    Il a deux fonctionnements différents en fonction du public face auquel il se trouve.

    Il sera ouvert et agréable devant les gens

    et se transformera en véritable bourreau lorsque vous serrez tous les deux.

    Le pervers narcissique est un égocentrique.

    Il peut être menteur, jaloux et ne supporte pas la critique.

    Le pervers accuse sa victime et la rend responsable de ce qui lui arrive.

    Les pervers narcissiques ne doivent rien à personne, cependant tout leur est dû.

    Le pervers narcissique est submergé par la pulsion de mort ;

    l'auto dépérissement psychique est en constant mouvement,

    machine qui ronge l'esprit et qui ne lui permet pas d'atteindre le plaisir.

    Tout lui pèse ; la vie qui est en lui, le bouillonnement des pensées,

    les déplacements des représentations, les sentiments ambivalents.

    Le PN a peur de son inconscient.

    Consterné, il surveille, il n'a pas de repos,

    oeuvrant pour se bâtir une fausse image toute puissante à l'usage du monde,

    une image sans failles, sans le moindre reflet du vide.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Si le sujet va mal,

    c'est précisément parce qu'il a trop sollicité et trop actionné le frein de la volonté,

    du coup usé jusqu'à la corde, devenue inopérante et improductive.

    Cela signifie qu'il a, durant des années, livré un combat aveugle et sans merci contre lui-même,

    qu'il a refusé de s'écouter, qu'il s'est négligé et rigidifié, qu'il a fui et refoulé les émotions qui l'interpellaient.

     

    Refoulement

     

    Les parents veulent modeler l'enfant selon telle ou telle norme.

    Souvent l'enfant déclenche une réaction d'opposition.

    Que se passe-t-il si cette opposition se heurte à des parents qui la brisent net,

    parce qu'ils sont trop exigeants ou tyranniques.

    Puisque l'enfant se heurte à un mur, nous tombons dans les haines sournoises,

    les fausses soumissions cachant de froides déterminations de vengeance etc.

    Mais nous trouvons surtout les refoulements. C'est très important de la petite enfance à la vieillesse.

     

    Une partie du passé reste vivace, une autre est soi-disant "oubliée", une autre est profondément refoulée.

     

    Un patient qui aurait refoulé de la haine contre un parent,

    aurait beaucoup de difficultés à ressortir ce sentiment.

    Prenons le cas d'une femme qui, pendant toute son enfance et son adolescence,

    aurait caché une agressivité considérable envers sa mère en manifestant un amour exagéré.

    Elle ne pouvait pas montrer son agressivité, puisque sa mère représentait un tabou.

    Or l'amour qu'elle éprouvait envers sa mère était du faux amour.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire