•  

      

     

    Notre authentique maître de méditation, notre vrai gourou,

    c'est tout simplement notre respiration.

     

    Il y a une jolie histoire orientale qui illustre bien ce propos.

    La posture assise de méditation s'y trouve comparée à une montagne.

    Les nuages, plus ou moins épais, plus ou moins sombres, qui l'entourent

    ce sont nos pensées qui s'agitent en tous sens en nous et obscurcissent notre mental.

    Le vent qui souffle sur la montagne et aide à pousser, dissiper les nuages,

    et à faire réapparaître le ciel bleu (de la conscience bien sûr), c'est notre respiration.

    Et plus celle-ci sera ample et profonde,

    plus les nuages accumulés sur notre tête se trouveront ils évacués

    et la clarté de notre conscience retrouvée.

     

    Lorsque notre mental est trop agité,

    une technique simple pour le discipliner durant la méditation consiste à compter ses respirations.

    A chaque expiration, il faut émettre silencieusement un chiffre,

    que l'on garde en tête durant tout le temps que dure l'émission de notre souffle vers l'extérieur,

    jusqu'au bout de l'exhalaison.

     

     

    SOURCE : Petit cahier d'exercices de méditation au quotidien.

    Marc de Smedt

     

    Que je vous recommande.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Etre dans le présent est le plus grand bonheur.

    Pas dans les souvenirs, la nostalgie, la rumination mentale,

    les "j'aurais dû", "si j'avais su",

    ni dans l'anticipation du futur,

    dans  ce qui viendra après, dans les projets pour demain,

    dans l'inquiétude du lendemain.

    Non, seulement le présent.

    Dans cet instant qui est déjà passé,  cet instant difficile à saisir :

      

     

    Méditation en Aveyron - Merci Lolo

      

     

     

    un instant avant il n'existait pas, un instant après il n'existe plus.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    "En Orient, la méditation a toujours fait partie de la vie.

    L'Europe  commence seulement à en prendre conscience.

    Dans méditation, il y a la racine "médi", qui veut dire guérison.

    Vous trouverez la même racine dans médicament.

     

     

     

     

     

    La méditation est une des clés de la guérison spirituelle.

    Il y a de nombreuses formes de méditation : zen, yogi, chrétienne...

    L'important est de parvenir à la méditation personnelle qui convienne.

    Les mots sont superficiels, la méditation profonde. Le seul moyen de la connaître est de la pratiquer.

    Il faut parvenir à un certain degré de relaxation physique, émotionnelle,

    mentale et spirituelle pour communiquer avec soi.

    Il faut la faire deux fois par jour, vingt minutes, pour apprendre à écouter notre voix intérieure.

    Se trouver en harmonie et en paix avec cette voix, c'est créer la sagesse à l'intérieur de soi.

    Il n'y a pas d'autres moyens que la méditation pour établir en soi la paix, la joie, la vérité, la sagesse. 

    Vous pouvez travailler tant et plus, gagner beaucoup d'argent, être l'homme le plus riche du monde,

    si  vous n'avez pas en vous la paix, la  vérité, la sagesse,

    si vous ne savez pas vous aimer vous même, il vous manquera toujours quelque chose."

     

     

    Dr Janine Fontaine

    "Médecin des trois corps"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lorsque nous grandissons, nous acquérons des automatismes et notre pensée analytique et critique se développe.

    Puis nous sommes emportés dans la course perpétuelle induite par notre mode de vie moderne.

    Et peu à peu, le mode "faire" éclipse le mode "être".

    Le mode "être" est une disposition naturelle présente en chacun de nous et depuis toujours.

    La méditation de pleine conscience permet de renouer avec celle-ci et de la développer.

    Méditer n'est donc pas une question de capacité mais une question de volonté.

     

    Est ce que tout le monde est capable de méditer ?

     

    Sur un plan psychothérapique, gardons à l'esprit que ce n'est pas tant ce qui nous arrive

    que la manière dont nous y réagissons qui détermine notre mal être.

    Lorsque nous devons faire face à une situation véritablement difficile,

    que la confusion, l'angoisse et la tendance à vouloir agir impulsivement nous envahissent,

    il est opportun de nous arrêter nous observer.

     

    SOURCE : Savoir pour guérir : la méditation en 10 questions.

    FRANCOIS BOUGOGNON.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Prenons l'image d'une forêt dense.

    Nous souhaitons la traverser.

    Alors nous tentons de nous faufiler parmi les ronces et les broussailles,

    en nous égratignant et en forçant le passage.

     

    L'Expérience de la Méditation...

     

    Au premier essai, nous avancerons peu.

    A la deuxième tentative,

    une percée est déjà entamée et un sentier commence à se profiler.

    Puis, un chemin plus praticable s'ouvre devant nous.

    Puis, si nous continuons à emprunter ce tracé, nous le verrons devenir une petite route,

    puis une route plus large...

    Jusqu'à un autoroute ? Pourquoi pas !

    Voilà ce qui se passe dans nos cerveaux face à une nouvelle expérience.

     

    J.S.F

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Au premier niveau, le plus basique,

    la méditation devient une technique parmi d'autres, de gestion du stress

    par des exercices de respiration consciente

    qui permettent de réguler les tensions mentales et émotionnelles.

    C'est une définition exacte et une réalité,

    car la méditation agit efficacement, très efficacement même contre le stress chronique.

     

    Puis vient l'abord plus neuroscientifique :

    la méditation serait, d'abord, un entrainement du mental,

    un apprentissage progressif pour aborder différemment nos états d'âme, nos pensées ou nos émotions.

    Un entrainement qui transforme la  chimie du cerveau

    et nous ouvre la voie à des modifications profondes de notre attitude

    face à nous mêmes, face aux autres, face au monde.

     

    La méditation - une définition à plusieurs niveaux.

     

    Franchissons un cran supplémentaire, encore,

    pour comprendre la méditation comme une pratique qui vise l'éveil à soi-même.

    Un éveil qui passe par une connaissance subtile et pleinement consciente de soi,

    qui nous invite à une plongée ininterrompue au fond de nous mêmes pour en découvrir les moindres méandres.

    Un éveil qui nous oblige à nous repenser, à repenser notre place dans l'environnement,

    à repenser le sens de notre vie et de nos valeurs.

     

    Pour les plus initiés, la méditation devient une pratique profonde de l'esprit qui nous relie à l'univers.

    En méditant, la conscience claire qui s'installe au cœur de notre être se confond avec l'humanité toute entière.

    Nous percevons notre place, infime, dans une existence qui nous dépasse.

    Les méditants engagés y trouveront une philosophie de vie, un art spirituel,

    une puissante connexion à eux mêmes qui,

    en les dégageant de l'égo, procure une paix et une sérénité infinie.

     

    J.S.F

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Méditer, c'est arrêter, ressentir, observer

    et laisser les choses être telles qu'elles sont.

     

     

    Méditation

     

     

    Inscrite depuis des millénaires au cœur de la philosophie bouddhiste,

    la méditation de pleine conscience a été importée dans le monde de la psychothérapie il y a quelques années.

    Elle est de plus en plus utilisée dans le soin de la souffrance physique ou psychique

    et son intérêt a été validé scientifiquement dans de nombreuses indications.

     

    Quelles sont les différences en méditation et relaxation ?

    Entre méditation et Hypnose ? Comment faire ses premiers pas en méditation de pleine conscience ?

    Que peut m'apporter cette approche ?

    Et pourquoi tant de personnes disent que la méditation a changé leur vie ?

     

    Notre esprit bavarde continuellement :

    il conceptualise à propos du présent, rumine par rapport au passé, s'inquiète par rapport à l'avenir...

    Il est rarement pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant.

     

    Ce que nous appelons le "pilote automatique",

    c'est le processus qui s'enclenche spontanément dans tous ces moments

    où nous sommes présents physiquement mais absents mentalement,

    indisponibles parce que nous ruminons nos soucis.

    Du fait de nos apprentissages, de nombreuses actions peuvent être accomplies de façon machinale,

    sans effort particulier d'attention.

     

    La conduite automobile est souvent prise comme exemple :

    remarquez comme il est fréquent de nous absorber dans nos pensées,

    presque malgré nous, lorsque nous sommes au volant.

    Et lorsque nous arrivons à destination,

    nous serions bien incapables de décrire ce qui s'est passé pendant le trajet.

    Lorsque nous ressassons nos difficultés, nous abandonnons le présent pour le passé ou le futur,

    nous passons à côté d'une bonne part de notre vie.

    On  en vient vite à manger, conduire, travailler, penser sans avoir clairement conscience de ce qu'on fait.

    Ainsi, nos habitudes peuvent prendre insidieusement le contrôle de notre vie.

     

    A l'opposé du mode "faire" existe le monde "être",

    dont la méditation de pleine conscience est la porte d'accès.

    Le mode "être" implique de rétablir le contact avec nos sens.

     

    SOURCE : Savoir pour guérir : la méditation en 10 questions.

    FRANCOIS BOUGOGNON.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    "Méditer, c'est aller au fond de l'océan où tout n'est que calme et tranquillité.

    Une multitude de vagues a beau agiter la surface de l'océan,

    ses profondeurs n'en sont pas affectées pour autant,

    elles demeurent dans le silence...

     

    Qu'est ce que la méditation ?

     

    Tous nos tourments quotidiens s'évanouissent d'eux mêmes.

    Une paix indestructible s'installe en nous."

     

    Sri Chinmoy

    J.S.Faschin

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    La vie commence par une inspiration

    et finit par une expiration.

     

     

    La respiration profonde est uneexercice magnifique

    qu'il faut penser à pratiquer car elle renouvelle les énergies.

    Les exercices de respiration faits régulièrement améliorent la santé.

    Il y a pour chacun un rythme particulier qu'il doit trouver en écoutant son médecin intérieur.

    Il faut apprendre à respirer consciemment, à lier la pensée à la respiration

    pour pouvoir toucher les forces cachées dans le subconscient.

    La respiration consciente et profonde apporte des bénédictions incalculables pour la vie intellectuelle,

    pour la vie émotionnelle et pour la vie physique.

    Observez vous quand vus éprouvez une souffrance, quand vous êtes sur le point de céder à la colère :

    votre respiration perd sa régularité, sa profondeur, elle devient saccadée, haletante.

    Une respiration irrégulière éveille les forces négatives. Une bonne respiration harmonise les échanges.

     

    Exercice 4 - 16 - 8

    J'inspire sur 4 temps, je bloque sur 16 temps et j'expire sur 8 temps

     

    Exercice 8 -  32 - 16

    J'inspire sur 8 temps, je bloque sur 32 temps et j'expire sur 16 temps.

     

     

     

    Source : La Respiration

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Fermez les yeux...

    Quelle est la tonalité de votre ressenti ?

    Là, juste à l'instant ?

     

    Fermez les yeux...

     

    C'est une expérience vraiment intéressante.

    Ensuite, dans la vie, on peut régulièrement faire des mini pauses

    pour ressentir simplement sa météo intérieure.

     

    Se poser sincèrement cette question et évaluer son état interne.

    Un authentique : "comment ça va ?" que l'on s'adresserait à soi même.

    Sans chercher à analyser, à comprendre,

    sans aucune question sur le pourquoi ou le comment des choses.

    Simplement ressentir.

     

     

    JEANNE SIAUD FACCHIN.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique