•  

     

    "Les erreurs sont toujours pardonnables

    seulement si celui qui les a commises

    a le courage de les admettre"

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Quelles sont les véritables conséquences d'une éducation toxique

    sur l'enfant et le futur adulte concerné ?

     

    "L'enfance est l'étape de la vie durant laquelle nous commençons à découvrir le monde,

    à nous développer et à nous habituer à vivre avec les autres.

    D'un autre côté, c'est une période où nous sommes particulièrement vulnérables et dépendants.

    Ce qui se passe pendant cette phase de notre existence

    a de grandes chances de s'ancrer dans notre esprit durablement.

     

    Cette réflexion vaut autant pour une enfance positive que pour une enfance négative,

    même si ces deux expériences ont des conséquences totalement différentes sur l'être humain.

     

    Cinq conséquences d'une éducation toxique...

     

    Un avantage ou un handicap nous est attribué durant notre enfance,

    et nous n'avons que peu de moyens de lutter contre cela.

     

    1) Ne pas avoir profité de son enfance

    Cette période ne reviendra pas une fois que nous l'aurons vécue,

    comme toutes celles qui composent notre histoire vitale.

    Une enfance toxique se traduit par une période triste, malheureuse ou compliquée.

    Le fait de ne pas avoir vécu cette étape de notre existence comme nous l'aurions souhaité,

    nous remplit bien souvent de rancœur envers les personnes pour qui nous avons des sentiments profonds.

    Les liens émotionnels de notre enfance survivent dans un entre-deux entre l'amour et la rancœur.

    Les sentiments dont nous parlons ne sont pas les fruits du hasard,

    mais de la valorisation postérieure des injustices, de la méfiance, des peurs, de l'abandon

    et de l'humiliation que nous avons pu subir durant cette période.

     

    2) Ne pas avoir appris à entretenir des relations saines avec les autres.

     

    La manière dont nous nous lions avec les autres se développe dès les premières années de notre vie.

    Nous apprenons à nous exprimer ou à rester silencieux, en fonction des situations,

    pour parvenir à établir une communication efficace.

     

    Cependant, les patrons erronés, comme la violence et la coaction sont très faciles à apprendre et à reproduire.

    Ils deviennent très difficiles à modifier une fois que nous les avons appris,

    surtout lorsque nous les voyons comme le seul moyen pour obtenir ce dont nous avons besoin.

    Même s'il est toujours possible de changer et d'acquérir les comportements sociaux qu'il nous manque,

    une éducation toxique freine le développement de notre potentiel émotionnel et communicationnel.

    Il est fort probable qu'à un moment donné de notre existence,

    nous soyons obligés de payer au prix fort les travers d'une éducation toxique.

     

    3) Ne pas savoir gérer son égo

    Une éducation toxique ne fait pas seulement référence à un manque de tendresse,

    ou au fait de subir continuellement le châtiment injustifié de l'indifférence.

    C'est également le fait d'être élevé par des personnes qui ne reconnaissent jamais leurs erreurs

    et qui surprotègent les enfants, en évitant à tout prix qu'ils soient confrontés aux erreurs qu'ils commettent

    et en projetant sur eux une image d'invulnérabilité, qu'ils ne retrouveront jamais dans le monde des adultes.

     

    L'enfant grandit alors avec une mauvaise image de lui-même, qui ne correspond pas à la réalité.

    Cette méconnaissance de lui-même lui sera très préjudiciable tout au long de sa vie.

     

    4) Manquer d'intelligence émotionnelle

    L'apprentissage de la gestion de nos émotions, ne fait partie d'aucune formation.

    Ce n'est pas enseigné de manière systématique aux enfants.

    Le fait que personne ne nous ait jamais appris à gérer nos émotions

    ne veut pas dire que nous ne pouvons pas l'apprendre par nous-mêmes.

    Cependant, nous devons faire des efforts supplémentaires, en observant les autres

    pour acquérir ce qui devrait être enseigné aux enfants dès leur plus jeune âge.

    Une enfance toxique est souvent le fruit de parents, de personnes référentes et de proches

    qui ont une intelligence émotionnelle peu développée.

    Cela peut être très dangereux pour les enfants,

    car ils deviennent vulnérables sur un point fondamental de leur existence future.

     

    5) Ne pas avoir de repères éducatifs.

    Le style d'éducation que nous avons eu

    va déterminer les références sur lesquelles nous allons nous baser

    pour éduquer les enfants qui se trouvent dans notre entourage. 

    S'il est vrai que nous avons souvent tendance à répéter les patrons

    et les comportements que nous avons connus de manière inconsciente,

    il n'est pas impossible de rediriger notre vie au prix d'efforts de compréhension et de connaissance de soi.

     

    Même si les personnes qui ont vécu une enfance difficile ont plus de mal à se développer sereinement,

    elles peuvent dépasser leurs limites et réorienter complètement leur existence.

    De cette manière, elles seront fières d'avoir pu se développer malgré un départ compliqué dans la vie,

    et cette victoire aura plus d'importance que tous les traumatismes qu'elle auront pu avoir durant leur enfance".

     

     

    SOURCE : "Nos pensées".

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    S'ISOLER SOCIALEMENT NE VEUT PAS DIRE ETRE RENFERME...

    C'EST JUSTE LE FAIT DE NE PAS SUPPORTER L'HYPOCRISIE DES AUTRES.

     

     

    Constatations et citations du jour....

     

     

     

    L'HYPOCRISIE

    EST SEULEMENT UN HOMMAGE A L'INTERET.

    Eduard Douwes Dekker.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    DIRE SES EMOTIONS.

     

    Par peur de ne pas être aimé,

    l'être humain n'ose que très rarement exprimer ses émotions et souvent,

    il confond l'expression émotionnelle avec des jugements.

     

     

    Dire qu'on est triste, en colère

    ou qu'on a peur n'est pas une faiblesse,

    mais une ouverture à soi et à l'autre.

    Alors soyons libres de dire ce qu'il y a dans nos cœurs

    et permettons à l'autre d'être libre dans sa réaction.

     

    Pin It

    4 commentaires
  •                                                                                                      A MA MERE....

     

    Citation...

     

    Parfois, vous devez laisser les gens partir parce qu'ils sont toxiques pour vous.

    Les laisser partir parce qu'ils prennent et prennent et vous laissent vidé.

    Les laisser partir parce que dans l'océan de la vie,

    Quand tout ce que vous faites c'est essayer de rester à flot,

    Ils sont l'ancre qui vous noie.

     

    Auteur Inconnu.

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    "UNE MERE, C'EST UNE MAMAN"

     

    "Une mère c'est une maman, on n'en a qu'une"

     

    L'imaginaire collectif tient la mère pour une personne bienfaisante, pourvoyeuse de tendresse, de cet amour sans limite dont on apprendra adulte qu'il ne pouvait venir que d'elle.

    Quiconque ose élever une voix différente, dissonante même, dans un tel concert de louanges, s'expose à la plus vive répréhension.

    Mieux : on le fait taire.

     

     

     

     

    En résultent une douleur rentrée, un chagrin d'amour tu,

    la peine d'avoir perdu ce que l'on n'a jamais connu.

    Comment croire que les enfants ont rayé leur mère de leur vie quand,

    une fois devenus adultes, tous peinent à rompre le contact ?

    Quand tous saisissent la moindre occasion de croire,

    ne serait ce qu'un instant,

    qu'elle peut devenir bonne, meilleure, s'amender ou même seulement s'expliquer.

     

    Patrick Delaroche

    Extrait du livre "Ma mère, ce fléau".

     

    Pin It

    9 commentaires
  •  

     

    Le gros morceau en analyse, on dit souvent que c'est la mère....

    On a tous été bébés, on a tous vécu quelques mois dans un ventre de femme.

    Cette première nécessité biologique la rend essentielle au plan psychique et affectif.

     

     

    Fille ou garçon, notre naissance et notre survie dépendent d'une présence maternelle.

    Notre fragilité naturelle à la naissance et notre immaturité fonctionnelle

    nous rendent dépendants des premiers soins et du type d'amour qu'une femme,

    en position maternelle, va éprouver pour nous.

    Cette présence aimante sera notre premier amour, notre premier attachement

    et la base de nos capacités d'attachement.

    Ce que nous sommes pour elle nous marque fortement.

    Elle veille sur l'enfant grandissant, organise son monde et accompagne ses progrès.

    Du premier babil aux résistances adolescentes,

    elle est omniprésente dans notre construction psychique, affective, intellectuelle et sociale.

     

    Son amour et ses soins façonnent l'enfant.

    Du trop plein aux carences, la vie de chacun est en grande partie habitée par ce qu'il a reçu de sa mère.

     

    La mère dont on parle sur un divan d'analyse n'a souvent pas grand chose à voir

    avec la brave dame qu'honore la fête des mères.

     

     

     

    SOPHIE CARQUAIN MARYSE VAILLANT

    RECITS DE DIVAN, PROPOS DE FAUTEUIL.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Très souvent,

    une fois que vous vous êtes détachée de la croyance que vous êtes responsable

    du bonheur et du bien être de votre mère, un vide semble s'ouvrir :

    le gouffre de l'inconnu.

     

     

     

    Depuis que vous êtes toute petite,

    vous avez sans doute façonné votre vie en réaction à l'influence de votre mère

    et même aujourd'hui où vos contacts sont réduits au minimum,

    l'habitude de faire passer ses désirs avant les vôtres peut encore l'emporter sur votre instinct naturel

    qui vous pousse à vous respecter à et à écouter votre intuition.

     

    SUSAN FORWARD.

     

    ("Non, plus du tout" - FAUSTINE)

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Les questions qui suivent vous permettront d'évaluer dans quelle mesure

    vous continuez de jouer le jeu émotionnel dont les règles ont été définies par votre mère :

     

     

     

    Petit Test

     

     

    * Continuez-vous à endosser la responsabilité des sentiments et besoins de votre mère ?

    * Continuez-vous à donner la priorité à ses sentiments et à ses besoins tout en négligeant les vôtres ?

    * Continuez-vous  à être contrariée parce que votre mère est contrariée ?

     

    Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces questions,

    c'est que vos limites émotionnelles sont fragiles.

    Vous vivez sur un territoire émotionnel réglementé par votre mère et non par vous.

     

    Vous n'êtes pas responsable de la vie de votre mère,

    de ses humeurs, de ses sentiments ou de sa perception distordue de vous.

    Cela lui appartient.

    Et peu importe que ça vous fasse culpabiliser,

    votre tâche est de créer une frontière entre sa vie et la vôtre.

     

     

     SUSAN FORWARD.

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Bonne fête....

     

    Tout le monde trouve que votre mère est géniale, qu'elle a bien du mérite...

    Vous seule savez à quel point elle a envahi ou déserté votre enfance

    et dans quel état vous met le moindre de ses coups de fil ?

    Vous seule souffrez dans votre chair et dans votre vie de l'ombre nocive de celle que tout le monde apprécie.

    Vous seule la percevez auréolée d'un halo de cruauté, de passion, de férocité ou de dangerosité.

    Une perception fantasmatique certes, mais juste, qui concerne votre réalité psychique d'enfant.

    Et c'est une réalité intime qui vous creuse et vous conduira peut être un jour chez un psy...

     

    SOPHIE CARQUAIN MARYSE VAILLANT

    RECITS DE DIVAN, PROPOS DE FAUTEUIL

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Vous saurez que vous avez pardonné lorsque vous serez capable de la voir sans réagir émotionnellement.

    Même en entendant son nom, vous n'aurez plus de réaction.

     

     

    Lorsque quelqu'un peut toucher l'endroit où se trouvait une plaie et que cela ne vous fait plus mal,

    vous savez que vous avez vraiment pardonné.

    La vérité est semblable à un scalpel.

    Elle est douloureuse, car elle ouvre toutes les plaies recouvertes par des mensonges, afin qu'on puisse guérir.

    Ces mensonges constituent un dispositif de déni.

    Ce dispositif est une bonne chose, puisqu'il nous permet de recouvrir nos plaies et de continuer à fonctionner.

    Mais lorsqu'on est débarrassé de toute plaie et de tout poison,

    on n'a plus besoin de mentir.

    Le dispositif de déni n'est plus utile, car un esprit sain, comme une peau saine,

    peut être touché sans que cela fasse mal.

    Lorsqu'il est propre, sain, l'esprit aime être touché.

     

    DON MIGUEL RUIZ

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Je voudrais vous rassurer :

    Vous êtes très différente de votre mère.

    Vous avez une lucidité et une empathie qu'elle n'avait pas.

    Il est possible qu'elle vous ait craché à la figure des paroles abominables et des punitions

    sans se douter une seconde de leur pouvoir dévastateur.

    Ou peut être qu'elle vous a étouffée, ignorée  ou maltraitée.

    Quel qu'ait été son comportement, elle ne voyait pas au-delà de ses propres besoins et impulsions,

    et était trop centrée sur elle même pour mesurer les conséquences pour vous.

     

     

     

     

     

     

    Mais de là vous vient un précieux don :

    vous savez au fond de vous, à la fois intellectuellement et émotionnellement,

    ce que chaque enfant et chaque personne aimée mérite et devrait avoir.

    Il est juste dommage que vous l'ayez appris par la souffrance.

     

    SUSAN FORWARD

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique