•  

     

    La dépression chez l'adulte,

    loin de représenter une maladie ou une malédiction,

    constitue une chance inouïe, offre une occasion extraordinaire, unique, de se reconstruire,

    de devenir enfin celui que l'on est au fond de soi.

    Il faut mieux pour ce motif,

    lorsqu'on croit avoir déjà tout raté ou presque,

    rester vigilant afin de ne pas rater l'épreuve aussi,

    car c'est bien celle-ci qui contient le code-barre informatique,

    le secret permettant la sortie du labyrinthe.

     

     

     

    La dépression représente un aiguillon salutaire,

    un mal qui nous veut du bien,

    à condition que l'on écoute son message.

     

     

    Mr Moussa NABATI

    Le bonheur d'être soi.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    IRVIN YALOM - LE BOURREAU DE L'AMOUR

     

    IRVIN YALOM - LE BOURREAU DE L'AMOUR.

     

    Un chauffeur de taxi qui se reproche la mort de sa fille,

    un homme seul qui tente d'oublier son cancer incurable en faisant l'amour frénétiquement,

    ou encore un comptable impuissant souffrant de curieuses migraines...

    Dix histoires, dix patients convoqués par Irvin Yalom pour illustrer les difficultés que rencontre le psy,

    véritable "bourreau de l'amour".

    Mais aussi un portrait sans complaisance, et non dénué d'humour, du psychothérapeute,

    coincé entre ses exigences professionnelles et ses instincts les plus profondément humains,

    parfois confronté, lui aussi, aux échecs les plus cuisants.

    Le bourreau de l'amour, ou comment un psychothérapeute avoue ses échecs...

     

    Qui est Irvin Yalom ?

     

    IRVIN YALOM - LE BOURREAU DE L'AMOUR

     

     

    Irvin Yalom, psychiatre américain, est l'auteur, entre fiction, philosophie et psychothérapie,

    de nombreux romans ou récits, best-sellers dans le monde entier,

    dont La Méthode Schopenhauer, Mensonges sur le divan, Le Jardin d'Epicure ou En plein cœur de la nuit.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    La cellule familiale est un microcosme où naissent et mûrissent les personnalités,

    mais où il arrive parfois qu'elles soient systématiquement battues en brèche et cassées.

    Le tyran et le pervers, au masculin comme au féminin, fait régner son ordre,

    s'immisce peu à peu dans les relations ou l'identité de l'autre, le phagocyte et le soumet...

     

    Comme débusquer le pervers, repérer ses agissements ?

    Comment s'en défendre ?

    Comment sauver la relation ou s'en sortir ?

     

    Cet ouvrage offre un portrait du partenaire au profil pervers narcissique,

    engagé à détruire plus qu'à construire le couple.

     

    Il explique sur quoi se construit cette relation épuisante et comment s'en défaire,

    tant au plan psychologique que juridique.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    CONNAITRE ET COMBATTRE LA DEPRESSION.

     

    "Tout le monde croit savoir ce qu'est la dépression en ignorant qu'elle est une rupture totale,

    le pessimisme, le désir de fuite ou de mort"

    Rien ne semble plus commun que de parler de dépression.

    Mais, Henri Cuche et Alain Gérard alertent l'opinion publique : la dépression est une maladie

     et elle se soigne.

    Tandis que les médias l'évoquent incessamment en en faisant un mal familier,

    de nombreuses personnes continuent à en souffrir sans être diagnostiquées correctement

    ni suffisamment bien soignées.

    Voici les réponses claires et rassurantes pour trouver une thérapie adaptée.

     

    DR HENRI CUCHE ET DR ALAIN GERARD

    Médecins psychiatres, personnalités de terrain, ils sont, dans leur exercice libéral,

    quotidiennement confrontés aux problèmes des déprimés et de la dépression.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    LIVRE - Jean-Charles BOUCHOUX - Les Pervers Narcissiques. 

     

     

     

     

     

    LES PERVERS NARCISSIQUES - JEAN-CHARLES BOUCHOUX.

     

    Attention, relations toxiques....

     

    La plupart du temps nous ne voyons rien venir. L'histoire a même très bien commencé.

    Et bientôt tous les signes sont là : nous culpabilisons, nous nous dévalorisons,

    nous ne parvenons plus à être nous-mêmes,

     nous aimerions confusément nous éloigner de lui ou d'elle mais n'en trouvons pas le courage...

    Nous avons affaire à un pervers narcissique.

     

    Qui est-il ? Comment fonctionne-t-il ? Comment lui échapper ?

     

    L'auteur s'attache à décrire la personnalité perverse narcissique à travers sont fonctionnement au quotidien :

    Le refus de la réalité, le détournement de la parole, la culpabilisation de l'autre, l'impossibilité de se séparer.

    Il s'interroge sur les origines de la perversion remontant à l'enfance

    et donne au victimes de pervers des pistes pour contrecarrer les tentatives de manipulation ou d'emprise.

     

    Jean-Charles Bouchoux est psychanalyste et formateur en institut

    dans la région d'Arles et de Montpellier.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • BLOG EN PAUSE ....

     

     

    Une Pause s'impose....

    BLOG EN PAUSE POUR QUELQUES JOURS....

    LE TEMPS NECESSAIRE A LA PREPARATION DE NOUVEAUX ARTICLES...

     

    A LUNDI

     

    FAUSTINE

    Une Pause s'impose....

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  •  

    LE CITRONNIER A PRIS - ISABELLE YHUEL

     

     

    LE CITRONNIER A PRIS - ISABELLE YHUEL

     

     

    RESUME

     

    Alors qu'elle rentre de voyage, Isabelle trouve dans son courrier un faire part de décès.

    Sa psychanalyste B-F est morte brutalement.

    Isabelle qui ne l'a pourtant plus consultée depuis 10 ans, est dévastée par la nouvelle.

    C'est à B-F qu'elle doit d'avoir retrouvé son équilibre et sa confiance,

    d'avoir enfin contemplé l'image idéale de la mère qu'elle n'a pas eue.

    Comment admettre que cette femme merveilleuse ait disparue ?

    Après les larmes et le deuil vient toutefois le temps de la réflexion.

    Avais-elle réellement achevé son analyse en fermant pour la dernière fois la porte du cabinet de B-F ?

    Isabelle relance son auto-analyse avec le sentiment de poursuivre ce qui, en réalité, n'a jamais été clos.

    Elle lit Freud, Jung, Winnicot, interroge d'autres spécialistes,

    recueille les témoignages de fin d'analyses de ses amis, de ses proches et chemine lentement vers elle-même.

    Au bout de cette enquête, c'est la promesse d'une libération nouvelle qui l'attend.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Le plus difficile quand on va mal,

    c'est de faire croire à son entourage que tout va bien.

    je me fige derrière un masque

    pour que personne ne s'aperçoive de ce que je ressens.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     De ce jour, je n'aurai de cesse de me comprendre, de me connaître

    et tous les moyens seront bons ;

    forum, livres, tests psychologiques...

    Je saisis toutes les opportunités.

     

     

    Test psychologique

     

    Résultat d'un test... éloquent !

    Je dois vraiment me décider.

     

    Votre motivation à entreprendre une thérapie pourrait bien reposer sur le fait de faire table rase du passé,

    en évacuant enfin les souffrances accumulées,

    rarement exprimées, souvent à peine verbalisées.

     

    Il semble en effet que vous trainez avec vous, (peut être depuis de nombreuses années),

    des pleurs ou bien des colères que vous avez dû ravaler afin de continuer à avancer malgré tout.

    Ce faisant, vous avez comprimé ces émotions.

     

    C'est donc l'aspect carthactique, libérateur, qui tiendrait le plus votre attention.

    Vous attendriez du thérapeute qu'il vous offre un espace sécurisé et sécurisant où déverser enfin vos émotions.

    Ne plus les contenir ainsi, mais au contraire, les "lâcher".

     

    Vous privilégieriez pour cela

    un thérapeute qui vous inspirerait suffisamment de confiance et d'empathie

    pour pouvoir accepter d'abandonner un peu votre carapace et d'inscrire vos souffrances dans un lien.

    En somme, ce qui vous ferait franchir la porte du cabinet d'un psy

    serait le désir de ne plus garder pour vous seule vos blessures

    mais au contraire , de les exprimer à quelqu'un....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     ARTICLE CONSERVE POUR LES COMMENTAIRES.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

    Moi Faustine, Janvier 2014.

     

    JANVIER 2014

     

    Je trouve fatigant cette incertitude ne pas être la méchante.

    Je mets ce qui me reste d'énergie à essayer de la rendre heureuse... En vain.

     

    J'ai déjà énormément changé, je suis différente.

    Ma nouvelle personnalité n'est pas encore bien établie ni très solide.

     

    Beaucoup de choses vont bien dans ma vie,

    mais sur un fond de tristesse et d'angoisse que je ne parviens pas à évacuer.

     

     Je ne suis ni bien, ni mal... Je ne suis pas.

    Tout va vite autour de moi, j'ai l'impression d'être emportée par le courant

     

     

     FAUSTINE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    MAI 2015 :

    J'ai la réponse, tant attendue et tant cherchée.

     

     

    Ma Mère est perverse narcissique...

     

     

    Il ne manquait que le nom : Perverse narcissique.

    Simplement envie de hurler de colère de ne rien avoir vu pendant toutes ces années

    et de m'être laissée manipuler.

    Haine et tristesse aussi. Comment une mère peut elle agir ainsi ?

    -----------------------

    Il y a trois ans, mon ostéopathe, m'a tenu ce discours :

    "Votre mère est névrotique. Elle se nourrit de vous et vous laisse anéantie.

    Elle vous a cassée en deux quand vous étiez gamine.

     Considérez la comme une personne malade,

     les paroles doivent entrer et sortir. 

    Elle ne changera pas, vous n'en ferez pas ce que vous en voulez...

    Vous êtes passée à côté de votre vie."

     

    Vraiment très fort.

     

    FAUSTINE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires