• L'abandon

     

     

    LA BLESSURE D'ABANDON

     

    Chacun sait que donner la peur à un enfant revient à cacher un serpent dans sa poche.

    Or on distille la peur, goutte à goutte, jour après jour, année après année.

    C'est une peur souterraine, souvent inconsciente, qui touche les fibres les plus profondes de l'enfant, puis de l'adolescent, puis de l'adulte.

    Qu'arrive-t-il si un enfant à l'impression que sa mère lui retire son amour ?

    C'est la situation la plus profondément angoissante pour lui (même s'il ne s'en rend pas compte consciemment).

    L'angoisse la plus grande qui puisse saisir un enfant vient de la sensation d'être abandonné,

    donc de perdre toute sécurité

     Il ne s'agit pas ici d'abandon physique mais d'abandon psychologique, infiniment plus profond et plus grave.

     

     

    L'abandon

     

     

     

    « ETRE VIVANT - Jean-Pierre GUILLAUMELes effets d'une thérapie. »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Mai 2015 à 15:21

    Oui, je suis d'accord pour dire que l'abandon psychologique fait plus de dégât que celui physique. Quel que soit l'âge, on a beau essayer de l'enfuir, à la moindre faille il ressurgit... pas facile de vivre avec mais il le faut pourtant en profitant le plus possible des bons moments qui se présentent...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :