• BLOG EN PAUSE ....

     

     

    Une Pause s'impose....

    BLOG EN PAUSE POUR QUELQUES SEMAINES....

    LE TEMPS NECESSAIRE A LA PREPARATION DE NOUVEAUX ARTICLES...

    BELLE FIN D'ETE A VOUS

    A BIENTOT

    FAUSTINE

    Une Pause s'impose....

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    "Avant je subissais, maintenant je décide.

    Or, la joie de vivre vient du sentiment de créer sa vie et de s'appartenir"....

     

    PATRICIA DELAHAIE

     

     

     

    Gérer le transfert, faire face aux problèmes de régression...

    Une thérapie n'est pas la traversée d'un long fleuve tranquille.

    Vous êtes à bord d'un navire que vous ne maitrisez pas toujours...

    Bienvenue sur mon blog.

     

    Vous y trouverez les réponses

    aux questions que vous vous posez peut être.

    N'hésitez pas à déposer vos commentaires au bas des articles...

     

    Les articles publiés ici, sont pour beaucoup, extraits de livres référencés dans la rubrique du même nom...

    Beaucoup me correspondent, tous sont des réponses à des questions que je me suis longtemps posées.

     Je souhaite que ce blog vous aide

    autant qu'il m'aide depuis le 24 février 2015...

    Bonne visite...

     bizz

    FAUSTINE.

     

    AFIN DE ME SUIVRE REGULIEREMENT

    Visitez mon nouveau BLOG

     

     UN PETIT CLIC SUFFIT.....

     

    N'oubliez pas de vous abonner au flux RSS (gratuit)

    OU

    De vous inscrire à la Newsletter

    en haut à droite...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    28 MAI 2017

    Fête des Mères 

     

     

    Ce n'est pas vraiment de la souffrance.

    C'est comme une amputation qui ne ferait pas mal.

     

    Résultat de recherche d'images pour "epines de roses"

     

     

    Même quand les filles se croient méchantes, elles sont encore trop gentilles !

    Elles se reprochent ce bloc de pierre qui se forme en leur cœur,

    sans penser qu'à l'origine du désamour des filles se trouve le désamour d'une mère.

    C'est de l'adulte que viennent le ton et la couleur de la relation ! Toujours !

    Les petites filles auxquelles leur maman ne joue pas de vilains tours

    continuent d'aimer leur mère et d'aimer la vie, avec insouciance.

    Oh !  bien sûr, il y a des disputes et des ras-le-bol.

    N'importe quelle mère peut dire à sa fille qu'elle est collante, mais le rejet n'est jamais massif.

    Ou, s'il l'est, il se répare dans la tendresse qui s'ensuit.

    Une relation mère-fille de qualité vit sous le règne de l'alternance avec des heurts,

    des frustrations inévitables et des réparations qui vont de soi.

    Car la mère n'a pas le cœur de laisser sa fille avec son chagrin, sa colère, sa déception...

    PATRICIA DELAHAIE

    "Etre la fille de sa mère et ne plus en souffrir."

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

     

    Etre analysé par le père de la psychanalyse, comment était ce ?

    Très peu de patients du Dr Freud ont gardé des traces écrites de leur analyse

    et plus rares encore sont ceux qui les ont publiées.

    Les souvenirs intimes réunis dans ces pages constituent l'un des premiers témoignages

    d'une analyse conduite par Sigmund Freud.

     

    Le Dr Smiley Blanton, professeur, psychiatre

    et cofondateur de la Fondation américaine pour la Religion et la Psychiatrie,

    a conservé soigneusement des notes et un journal intime de ses rencontres avec Freud.

    Le lecteur en vient ainsi à connaître la personnalité de Freud aussi bien que celle du Dr Blanton.

    On apprend également -ce qui est plus important- de quelle façon Freud travaillait :

    ce qu'il disait, ses diverses réactions, comment le patient était questionné, etc.

     

    Le journal retrace l'analyse du Dr Blanton de septembre 1929 à juin 1930

    et durant trois périodes ultérieures : en 1935, 1937 et 1938.

     

    Des notes biographiques et une introduction de Margaret Gray Blanton, veuve de l'auteur,

    complètent le journal et le replacent dans son contexte historique.

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire
  •  

    "C'est à long terme que les choses  se gâtent...

    Les victimes qui comprennent les intentions criminelles de leur agresseur

    ont le plus grand mal à être reconnues, entendues.

    Elles passent souvent pour des folles, des menteuses, des paranoïaques.

    Et plus elles tentent de faire entendre leurs voix, plus on les muselle.

    Elles se retrouvent décrédibilisées, bafouées, désespérées et meurtries.

    A une situation déjà terriblement traumatique

    s'ajoute donc le traumatisme de l'incompréhension ou du rejet de l'environnement.

     

     

    Il est difficile de dénoncer son conjoint, ses parents, un membre de sa famille, son enfant même;

    Il est dangereux d'affronter son supérieur hiérarchique, son chef d'entreprise,

    un homme politique ou un personnage puissant.

    Comment dire sa violence, ses crises délirantes quand son entourage le voit calme et serein

    tout en observant une partenaire agitée voire hystérique ?

    Les proches ne savent plus qui croire dans ce spectacle profondément machiavélique...

    Les conséquences à long terme sont donc l'incompréhension et le rejet de la victime

    mais aussi l'affaiblissement de ses résistances physiques et psychiques.

    C'est une porte ouverte à tous les déséquilibres.

    C'est un état où les zones plus faibles peuvent rompre et,

    comme lors de la rupture d'un barrage, entraîner tout sur leur passage".

     

     

    Le manipulateur Pervers Narcissique  - Comment s'en libérer.

     

    Geneviève Schmit.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    UN ROMAN....

     

    Itinéraire d'une psychanalyse sauvage - JC BOUCHOUX

     

    Un homme, qui n'est jamais nommé :

    "Je", à la fois personnage principal et narrateur se réveille amnésique à l'hôpital.

    Une femme, qui dit être sa femme est à ses côtés.

    Elle lui propose de partir avec lui à la recherche de son histoire.

    De son passé, il retrouvera d'abord des textes allégoriques.

    En effet, pour se débarrasser de ses angoisses,

    "Je" avait pris l'habitude d'écrire des nouvelles métaphoriques

    dans lesquelles il faisait vivre à ses protagonistes ses problématiques irrésolues....

     

    Itinéraire d'une psychanalyse sauvage - JC BOUCHOUX

    JEAN-CHARLES BOUCHOUX

     

    Depuis plus de dix ans, Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste,

    participe à la formation de thérapeutes, de psychanalyste et de public confrontés à la relation d'aide.

    Ancien animateur de maison verte, Jean-Charles Bouchoux supervise de nombreuses structures

    (association d'aide, de gestion de tutelles, de curatelles, crèches, thérapeutes).

    Il tient de nombreuses conférences

    (Ajaccio, Troyes, Amiens, Paris, Belleville/Saônes, Bruxelles, Arles, Montpellier, Nîmes, Lausanne).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    TELLEMENT VRAI TOUTES CES EXPLICATIONS....

     

     

     

    Une Interview de Jean Charles BOUCHOUX et de Mélanie LAURENT

    à propos de la perversion Narcissique très bien représentée

    dans le film "Respire"....

     

    Un roman cette fois....

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

    Il y a des personnes qui  savent se trouver à nos côtés quand nous en avons le plus besoin.

    C'est-à-dire qu'elles savent se transformer en soleil à des moments où le ciel est nuageux,

    et où la vie est bouchée face à une tempête.

     

    Il est vrai qu'il y a des personnes spéciales qui reconnaissent la beauté d'un sourire de l'âme,

    qui ne trompent pas et qui se montrent justes et sereines avec elles mêmes et le monde.

      

     

     

     

     

    Comme tout le monde, ces gens, "qui savent être des soleils"

    commettent des erreurs et ont des défauts, mais ce qui les  caractérise,

    c'est leur capacité à illuminer avec un sourire une journée ternie par les mauvaises pensées.

    Il y a des personnes magiques... Je vous le promets. Je les ai vues.

    Elles sont cachées dans tous les recoins de la planète.

    Déguisées en personnes normales. Cachant leur spécificité.

    Elles se comportent comme toutes les autres. C'est pour cela qu'il est difficile de les trouver.

     

    Mais quand vous les découvrez... il n'y a plus de chemin en arrière.

    Vous ne pouvez plus vous défaire de leur souvenir.

    Ne le dites à personne, mais on dit que leur magie est si forte que si elles vous touchent une fois,

    elles vous toucheront toujours.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    LA CULPABILITE D'ENTAMER UNE PSYCHOTHERAPIE.

     

     

    Beaucoup de personnes, croyant "avoir tout pour être heureuses", culpabilisent, s'en veulent,

    éprouvent de la honte à ne pas avoir le moral, à s'ennuyer, à se plaindre, à s'inquiéter et à stresser

    pour n'importe quoi, alors que d'autres manquent de tout !

    Il s'agit là d'un phénomène tout à fait compréhensible et assez fréquent.

     

     

    En effet lorsque le sujet est occupé, préoccupé, aux prises avec des contrariétés réelles,

    autrement dit diverti par des problèmes de l'existence en apparence extérieurs à lui,

    cela le protège du face à face avec son intériorité et le met à l'abri de ses démons.

     

    En revanche, plus tard, lorsque tout rentrera dans l'ordre, aura été réglé, résolu,

    il risquera fort de retrouver son mal être, un moment écarté, escamoté, tenu en laisse.

    Son inquiétude fondamentale, celle de l'enfant en lui, réapparaîtra dès lors sans retenue,

    enflammée par le fantôme.

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Quand un pervers narcissique ou un manipulateur

    se retrouvent dans la sphère familiale et que l'on doit vivre avec,

    comment gérer cette relation si complexe ?

     

    Le Pervers Narcissique se caractérise par deux traits de personnalité très distincts :

    "la personnalité narcissique est extrêmement égocentrique d'une part,

    et d'autre part il a une grande immaturité émotionnelle. 

    Son âge émotionnel s'est figé à 5-6 ans.

    Il est attiré par les extrêmes, "je t'aime très fort", "je te déteste".

    Il a une incapacité à gérer les frustrations,

    une image de soi primordiale, un caractère boudeur, il punit, il râle"

    explique Geneviève Schmitt, thérapeute spécialisée dans l'accompagnement des victimes de manipulateur.

    Enfant, il est assez difficile (voir impossible) de se rendre compte qu'un de ses parents se comporte ainsi.

    La prise de conscience est souvent très longue. 

     

     

    Que faire face à un parent toxique...

     

     

     

    Vivre avec un parent Pervers Narcissique est un vrai combat et s'en défaire est extrêmement compliqué

    car cela peut rapidement nous faire perdre tous nos repères, toute confiance en soi.

    A l'âge adulte, il est important de faire un travail de reconstruction :

    "un individu qui a une bonne image de soi retrouvée, une stabilité,

    pourra trouver la bonne position par rapport au parent toxique".

    Pour se défaire de cette relation étouffante, il n'existe pas beaucoup de solutions :

    "Soit on s'éloigne du parent toxique, on met des distances, on coupe les ponts mais sans culpabiliser.

    Soit on agit avec suffisamment de recul, presque comme si c'était une personne étrangère,

    comme un infirmier qui gère un malade mais cela demande beaucoup de stabilité émotionnelle.

    En somme, il faut partir ou agir mais surtout parvenir à se défaire de cette emprise,

    qui parfois relève de la manipulation affective :

    " le parent toxique peut se faire passer pour victime, ou se montrer comme s'il avait besoin de l'autre.

    L'enfant, même à l'âge adulte, va se sentir responsable du bonheur et du bien-être du parent toxique

    et va essayer d'aider ses parents qu'il n'arrivera en réalité, jamais à aider.

     

    Face à un parent toxique,

    le réel risque est de passer à côté de sa propre vie pour s'occuper de sa mère ou de son père...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires