•  

    Le comportement d'une mère manipulatrice a un effet dévastateur sur ses enfants.

    Et l'impact se fait ressentir durant des années.

    Il est extrêmement difficile de sortir des pièges d'une telle relation, mais cela est possible.

     

     

    Comportement du père

    Très souvent, lorsque les enfants deviennent adultes,

    ils croient que le père est une sorte de suiveur,

    une victime manipulée qui ne fait qu'obéir aux ordres de sa conjointe.

    Cependant, avec le temps, il devient de plus en plus clair que le conjoint est co créateur de cette réalité.

    Il est complice de la manipulation. Il la cautionne, l'accepte, l'excuse, la justifie. 

    Et il prend la défense de sa femme quitte à attaquer becs et ongles quiconque on dirait du mal.

    Il a choisi son camp : sa femme.

     

    Les enfants ont alors le sentiment d'être orphelins,

    de ne pas être protégés, de ne pouvoir compter sur personne.

    Il leur est difficile de faire confiance et de s'engager dans une relation avec sérénité,

    indépendance et lâcher prise.

    La manipulation maternelle s'échelonne généralement sur plusieurs années

    et il est très difficile pour les enfants de couper les ponts.

    Souvent, cela implique de ne plus voir le père non plus,

    car celui ci ne comprend pas l'éloignement nécessaire de l'enfant.

    La coupure implique de ne plus être présent lors des fêtes de famille habituelles.

     

    Les frères et sœurs ne sont pas forcément rendus au même niveau de réflexion et de passage à l'acte.

    Ils remettront en question et en doute la décision de prendre une distance

    et vont encourager des compromis sans réaliser que ceux ci sont irréalistes et dévastateurs pour la victime.

    La libération a donc un impact sur l'ensemble de la famille. 

    Et cet impact est souvent nécessaire pour permettre à d'autres membres de se libérer.

     

    La mère manipulatrice va tenter de rejeter le blâme sur quelqu'un.

    La mère va hurler, faire une crise de larmes, attaquer, culpabiliser afin de tenter de reprendre son emprise.

    La seule porte de sortie est de ne plus avoir de contacts du tout.

    Elle ne guérira pas, ne changera pas.

    Il faut donc faire le deuil de cette relation maternelle qui n'a jamais existé.

     

    Vous avez le droit de vous éloigner.

    C'est de votre bien-être qu'il est question, de votre équilibre émotionnel.

     

    C'est votre génitrice, elle vous a mis au monde, c'est vrai.

    Mais votre vie vous appartient.

    La seule personne à qui vous devez des comptes, c'est à vous-même.

     

     

    SOURCE : Annabelle Boyer, CRHA, Synergologue et génagogue.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Ocnophile ou Philobate

     

    Deux postures de base proposées par Monsieur Balint comme étant les deux modèles de la régression.

     

    Le terme ocnophile (grecq Oknéo)  veut dire se dérober, hésiter, se cramponner, renâcler...

    Le terme Philobate vient du mot acrobate, celui qui marche sur les extrémités.

     

    Au fil de mes lectures....

     

     

    Exemple...

    Prenons l'exemple d'un chemin avec des poteaux tout le long.

     

    L'Ocnophile serait celui qui se cramponne à un poteau sans oser le lâcher.

    Il a peur de lâcher son objet d'attachement et de se retrouver de ce fait abandonné.

    Il s'accroche à lui par manque de confiance.

    Il a l'illusion d'être en sécurité tant qu'il garde le contact avec son objet.

    L'objet d'attachement de l'ocnophile n'a aucune liberté, lui non plus.

    S'il exprime le moindre désir d'indépendance ou s'il esquisse la plus petite mise à distance,

    l'ocnophile pris d'angoisse, resserrera son étreinte.

     

     

    Le Philobate serait celui qui passerait son temps à courir d'un poteau à l'autre,

    sans pouvoir se fixer à l'un d'eux.

    Il n'a pas d'attachement à un objet particulier.

    Il est à l'aise dans son ensemble, et c'est le monde qui collera à lui.

    Il pense qu'il pourra toujours se débrouiller, qu'il réussira toujours à s'en sortir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Je voulais que ce blog soit immortalisé...

    C'est chose faite...

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    L'acting out

    est un terme de psychologie lié aux mécanismes de défense et d'autocontrôle.

     

    L'acting out

     

    Ce terme signifie qu'on effectue une action au lieu d'y résister ou de maîtriser ses pulsions.

    L'action va habituellement au-delà des règles sociales et peut prendre des formes diverses :

    s'abandonner à une dépendance (alcool, drogue, vol) ou, inconsciemment ou partiellement consciemment,

    attirer l'attention par des provocations ou des comportements anormaux.

    De manière générale, l'action est auto destructive ou dérangeante envers autrui

    et empêche le développement de réponses plus appropriées aux sentiments ressentis.

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    PARLER

     

    Se parler franchement - Dire son ressenti

    Avouer ses faiblesses - Témoigner de son intimité...

    Revendiqué par les uns, attendu par les autres, espéré par tous,

    Le parler-vrai est dans l'air du temps.

    Noyé sous ces injonctions, nous avons le sentiment que "parler-vrai",

     c'est-à-dire, dans l'instant, ce que nous pensons être notre vérité.

    Mais s'exprimer sincèrement n'est pas tout dire.

    Parler-vrai, c'est être dans une parole juste, celle qui nous touche au plus profond de nous mêmes,

    celle qui parle de notre émotion la plus forte.

    Or, rien n'est plus difficile, rien n'est plus fragilisant.

    Pour autant, chacun peu apprendre à s'exprimer dans l'authenticité de son être.

    C'est d'ailleurs l'un des seuls gages de liens durables et confiants entre soi et les autres.

     

    ANNE LAURE GANNAC ET VIOLAINE GELLY

    PSYCHOLOGIE MAGAZINE 04/2012

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    PARENT "Manipulateur Pervers Narcissique".

     

    Le parent MPN est , en général, très absent en tant que "parent nominatif",

    en tant que parent aimant, présent, faisant passer son enfant en priorité.

    Par contre, il est très présent toxiquement parlant.

    Il a souvent des paroles assassines blessantes à votre sujet.

    Peut être pas à vous directement, mais auprès d'autres personnes...

    Sachez que ces propos ne sont que la projection de lui-même.

    C'est douloureux, ça blesse, ça crève le cœur...

    Mais votre moyen de survie est de vous dire que ce ne sont que des projections de lui-même.

    Rien de ce qu'il dit n'est vrai.

    Il essaye simplement de vous nuire, de vous affaiblir.

     

     

     

    Parent MPN (Manipulateur Pervers Narcissique)

    " Tu n'es qu'une sale teigne "

     

     

     

    Un parent Pervers Narcissique, ne sait pas ce que c'est "aimer inconditionnellement son enfant".

    En tant qu'enfant de Pervers Narcissique,

    nous sommes toujours à la recherche de cet amour...

    Les enfants de MPN font parfois des choses un peu folles en espérant avoir l'amour de leur parent en retour.

    Mais vous ne l'aurez jamais... Allez le chercher ailleurs.

    Il s'agit de faire le deuil d'un parent vivant

    et c'est un combat permanent entre son instinct de survie et son besoin de reconnaissance de ce parent.

    Une grande partie de la construction des enfants de manipulateur pervers narcissique

    consiste en fait en une réparation.

    Réparé ce que le parent a brisé, cassé, violé, sali, anéanti.

    Remplir ce manque d'amour qui nous écrase le cœur.

    Dans la lignée du deuil du parent vivant... il faut également accepter.

    Accepter ce qu'est ce parent MPN mais surtout accepter ce qu'il n'est pas et ne sera probablement jamais.

    Quand on est un enfant de MPN, la construction est difficile.

    Le meilleur conseil à donner est de s'entourer de personnes aimantes, chaleureuses et drôles.

     

    Chaque jour, dites vous et redites vous que vous êtes une personne formidable.

    Puisez dans l'affection et l'amour que votre entourage vous donne pour consolider votre estime de vous,

    pour vous redonner confiance en vous et en les autres.

    Donnez autant d'amour que vous pouvez et apprenez à en recevoir...

    C'est la clé de la guérison...

     

    JULIE ARCOULIN

    BELGIQUE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Dans "le poids des régimes",

    la diététicienne nutritionniste Sophie Deram présente de façon singulière, objective et innovatrice,

    ses sept secrets pour que vous obteniez un contrôle durable de votre poids,

    sans suivre de régimes restrictifs, et surtout en mangeant de tout avec plaisir.

     

    Nous savons maintenant que maigrir n'est pas aussi facile qu'on voulait bien nous le faire croire,

    à savoir manger peu et faire de l'exercice.

    Selon les dernières études scientifiques,

    plus de 95 % des personnes qui ont suivi des régimes restrictifs

    reviennent à leur poids initial, voire prennent des kilos en plus dans les deux années qui suivent.

    Le poids est la conséquence de notre état de santé et pas l'inverse !

    Ne mangez pas moins, mais mieux !

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    La scarification et l'automutilation sont un langage.

     

    La première fonction d'une scarification semble être celle d'un cran d'arrêt à la souffrance,

    d'une tentative de trouver un soulagement,

    même si ce soulagement passe par une violence retournée contre soi.

    La scarification vient tenter de stopper une souffrance envahissante.

    Sa fonction est bien d'arrêter de souffrir.

     

     

    Autrement dit "d'avoir mal, ça fait moins mal" (Nakov)

    Une douleur peut arrêter la souffrance, un remède paradoxal qui fait mal, pour souffrir moins...

    Comme si une douleur visible, autogérée, maîtrisée,

    pouvait à la fois rendre compte et signifier l'incommensurable de la souffrance psychique.

    Raccourci saisissant qui met en exergue combien de sentiments éprouvés "du dedans",

    sont loin de ce qui semble pouvoir être lu "du dehors".

    Une scarification, c'est l'expression matérialisée d'un mal être.

    L'indicible voire l'impensable vient s'inscrire sur la peau, à défaut d'être autrement symbolisé.

     

    Cette mise à distance sur la peau serait une façon de se défaire d'une tension,

    en l'exprimant, sous forme de fissure, d'une saignée.

    Répondre à ce débordement de haine, de rage et d'angoisse par un exutoire à portée de main.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lorsqu'un nouveau contenu de l'inconscient fait son chemin vers la conscience,

    il utilise de l'énergie, ce qui se traduit d'abord en surface par une perte de libido,

    une dépression, un vide, jusqu'à ce qu'on comprenne ce qui vient des profondeurs et ce qui s'y produit.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Depuis toujours, d'innombrables signes ont été recueillis

    qui semblent confirmer que la vie continue pour ceux qui nous ont quittés.

     

     

     

    Nombres de livres ont paru sur la question en de nombreuses langues.

    Il y a même maintenant des revues spécialisées sur ce sujet, des associations en plusieurs pays.

    Et pourtant, malgré tous ces efforts,

    cette découverte fantastique reste pratiquement confinée à quelques initiés.

    La pénétration dans le  "grand public" reste très faible.

    Les chaînes de télévision, la plupart du temps, n'abordent le sujet que sous l'angle de la dérision.

    Le contraste entre une découverte aussi fantastique et la maigre diffusion obtenue

    a quelque chose d'absolument scandaleux.

    Il s'agit pourtant de quelque chose de bien plus important que la bombe atomique ou à neutrons

    (qui ne sont que des engins de mort)

    de plus important que n'importe quelle découverte médicale,

    ne concernant que la prolongation de cette vie qui, de toute façon, un jour finira.

    Il s'agit ici de notre éternité, de la preuve que nous savons, peu à peu,

    que notre vie continue immédiatement, à travers la mort, sans interruption aucune,

    n'en déplaise à nos nouveaux théologiens...

     

     

    Père François Brune.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    IL EST PLUS FACILE DE CONSTRUIRE UN ENFANT FORT

    QUE DE REPARER UN ADULTE BRISE.

     

     

    SOYEZ CONSCIENTS DE VOS MOTS,

    DE VOS ACTES,

    ET DE LEURS CONSEQUENCES.

     

    Pin It

    2 commentaires