•  

    "C'est à long terme que les choses  se gâtent...

    Les victimes qui comprennent les intentions criminelles de leur agresseur

    ont le plus grand mal à être reconnues, entendues.

    Elles passent souvent pour des folles, des menteuses, des paranoïaques.

    Et plus elles tentent de faire entendre leurs voix, plus on les muselle.

    Elles se retrouvent décrédibilisées, bafouées, désespérées et meurtries.

    A une situation déjà terriblement traumatique

    s'ajoute donc le traumatisme de l'incompréhension ou du rejet de l'environnement.

     

     

    Il est difficile de dénoncer son conjoint, ses parents, un membre de sa famille, son enfant même;

    Il est dangereux d'affronter son supérieur hiérarchique, son chef d'entreprise,

    un homme politique ou un personnage puissant.

    Comment dire sa violence, ses crises délirantes quand son entourage le voit calme et serein

    tout en observant une partenaire agitée voire hystérique ?

    Les proches ne savent plus qui croire dans ce spectacle profondément machiavélique...

    Les conséquences à long terme sont donc l'incompréhension et le rejet de la victime

    mais aussi l'affaiblissement de ses résistances physiques et psychiques.

    C'est une porte ouverte à tous les déséquilibres.

    C'est un état où les zones plus faibles peuvent rompre et,

    comme lors de la rupture d'un barrage, entraîner tout sur leur passage".

     

     

    Le manipulateur Pervers Narcissique  - Comment s'en libérer.

     

    Geneviève Schmit.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    TELLEMENT VRAI TOUTES CES EXPLICATIONS....

     

     

     

    Une Interview de Jean Charles BOUCHOUX et de Mélanie LAURENT

    à propos de la perversion Narcissique très bien représentée

    dans le film "Respire"....

     

    Un roman cette fois....

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

    Quand un pervers narcissique ou un manipulateur

    se retrouvent dans la sphère familiale et que l'on doit vivre avec,

    comment gérer cette relation si complexe ?

     

    Le Pervers Narcissique se caractérise par deux traits de personnalité très distincts :

    "la personnalité narcissique est extrêmement égocentrique d'une part,

    et d'autre part il a une grande immaturité émotionnelle. 

    Son âge émotionnel s'est figé à 5-6 ans.

    Il est attiré par les extrêmes, "je t'aime très fort", "je te déteste".

    Il a une incapacité à gérer les frustrations,

    une image de soi primordiale, un caractère boudeur, il punit, il râle"

    explique Geneviève Schmitt, thérapeute spécialisée dans l'accompagnement des victimes de manipulateur.

    Enfant, il est assez difficile (voir impossible) de se rendre compte qu'un de ses parents se comporte ainsi.

    La prise de conscience est souvent très longue. 

     

     

    Que faire face à un parent toxique...

     

     

     

    Vivre avec un parent Pervers Narcissique est un vrai combat et s'en défaire est extrêmement compliqué

    car cela peut rapidement nous faire perdre tous nos repères, toute confiance en soi.

    A l'âge adulte, il est important de faire un travail de reconstruction :

    "un individu qui a une bonne image de soi retrouvée, une stabilité,

    pourra trouver la bonne position par rapport au parent toxique".

    Pour se défaire de cette relation étouffante, il n'existe pas beaucoup de solutions :

    "Soit on s'éloigne du parent toxique, on met des distances, on coupe les ponts mais sans culpabiliser.

    Soit on agit avec suffisamment de recul, presque comme si c'était une personne étrangère,

    comme un infirmier qui gère un malade mais cela demande beaucoup de stabilité émotionnelle.

    En somme, il faut partir ou agir mais surtout parvenir à se défaire de cette emprise,

    qui parfois relève de la manipulation affective :

    " le parent toxique peut se faire passer pour victime, ou se montrer comme s'il avait besoin de l'autre.

    L'enfant, même à l'âge adulte, va se sentir responsable du bonheur et du bien-être du parent toxique

    et va essayer d'aider ses parents qu'il n'arrivera en réalité, jamais à aider.

     

    Face à un parent toxique,

    le réel risque est de passer à côté de sa propre vie pour s'occuper de sa mère ou de son père...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Selon la légende bien connue, la femelle du coucou, dans ses menées prédatrices,

    opère avec une précision qui pourrait faire pâlir  d'envie n'importe quel praticien du noyautage pervers.

    Elle pond un œuf, ne le couve pas, le met à couver dans le nid d'une autre oiselle ;

    là va naître son oisillon ;

    celui ci se comportera dans la couvée adoptive comme un parasite  absolu.

     

    Dans cette façon d'occuper et de parasiter un nid déjà fait et en "état de marche",

    dans cette façon d'exploiter une organisation existante et fonctionnante,

    on reconnaît la manière dont les noyaux pervers s'installent dans des "fromages"

    dont ils comptent bien se nourrir.

    Tel un coucou....

    Le coucou ne parasite pas n'importe quel nid :

    ses prédilections, selon les régions, vont à des rouges-gorges,

    aux rousserolles effarvattes, aux accenteurs, fauvettes et bergeronnettes.

    Ces oiseaux vont être bernés. On se gardera cependant de les prendre pour des idiots.

    Car la mère coucou prend d'incroyables précautions.

    L'œuf qu'elle va pondre (un seul) sera de la couleur et à peu près de la taille de ceux du nid qu'elle convoite.

    Elle est donc spécialisée, elle pond à point nommé, et  à toute vitesse :

    dissimulée dans les feuillages des environs, elle attend que la femelle à berner quitte son  nid un bref instant ;

    alors elle fonce, pond aussitôt son œuf, prélève à la place un des œufs existants ,

    qu'elle emporte et qu'elle mange, et s'envole ;

    ni vu, ni connu, l'embrouille est précise à la seconde et au millimètre près.

     

    De même le noyau pervers ne peut il prendre pied

    que sous les dehors du banal, de l'ordinaire et de l'identique :

    il doit tout faire pour passer d'abord inaperçu, pour se fondre dans l'ensemble.

    Ainsi, et ainsi seulement, ne sera-t-il pas d'emblée rejeté :

    une infiltration ne débute jamais par un coup d'éclat.

     

    L'oisillon coucou va naître.

    Il est taillé pour grandir beaucoup plus et beaucoup plus vite que les oisillons légitimes.

    Il poussera ceux ci hors du nid et restera seul.

    Il dévore, sans cesse réclame à manger, et la femelle complètement bernée ne cesse de le nourrir ;

    bientôt , il la dépasse en taille.

    Beaucoup s'étonnent et même s'indignent

    de ce qu'un oiseau par ailleurs aussi "précis" que la bergeronnette ou la rousserolle se laisse à ce point berner.

    Quelle complaisance stupéfiante pour une monstrueuse supercherie !

     

    De même en va-t-il, ici encore, pour les noyaux pervers.

    Leurs composants auront été préalablement adoptés dans et par un milieu qui se montre

    suffisamment accueillant pour délivrer un capital de confiance familière.

    Les prédations et dégâts qu'ils se mettent peu à peu à commettre

    seront longtemps tolérés et longtemps ne seront pas reconnus.

    Et bien des maux auront été commis avant que ne s'efface la marque adoptive.

     

    Pour avoir moi-même eu à éradiquer quelque élément de noyau pervers

    qui avait pourtant commis des dégâts, j'ai pu mesurer la force qu'il faut dégager

    pour se déprendre de quelqu'un que l'on avait adopté comme un familier

    (... et qui en aura, tel un coucou, usé, mésusé et abusé à son profit).

     

     

    PAUL-CLAUDE RACAMIER - LES PERVERSIONS NARCISSIQUES.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Se faire déposséder d'années de sa vie par le Pervers Narcissique est déjà monstrueux à assimiler,

    mais l'hémorragie qui peut suivre sera des plus terribles.

     

     

    Comment obtenir de l'aide lorsque tout le monde connaît ce que vous qualifiez de monstre

    comme un être super sympa, l'ami indispensable, le collègue amusant, la mère parfaite...

    C'est quasiment impossible au risque de passer pour fou aux yeux  de tous

    avec un isolement social comme psychologique absolument terrifiant.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • PERVERSION NARCISSIQUE

     

    AU TRAVAIL - DANS LE COUPLE -

    DANS LA RELATION PARENTS/ENFANTS

     

     

    Ecoutez avec attention ce pouvoir destructeur....

     


    2 commentaires
  •  

     

    La plus grande dangerosité est que l'enfant devienne, de fait, un "enfant nié"

    dont les perceptions, sensations et sentiments ont été ignorées

    au profit du narcissisme d'un parent.

    Voici ce qu'un enfant risque lorsqu'il a un parent toxique.

     

    L'une des tendances lourdes du parent toxique

    est de nier toute opinion, toute personnalité pour y substituer son ressenti propre.

    L'enfant est alors obligé de nier complètement ce qu'il ressent pour rester cohérent.

    Dans le meilleur des cas, il gardera éternellement un doute sur la validité de ce qu'il ressent.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Les gens les plus intelligents sont plus exposés aux pervers narcissiques

    Une révélation gratifiante pour moi - FAUSTINE

     

     

    La prise de pouvoir sur quelqu'un peut se définir en un seul mot "décervelage".

    Le processus en œuvre dans le décervelage consiste en une perte progressive des capacités psychiques d'une personne soumise à des manipulations quotidiennes qui agissent comme des micros agressions.

    Le poison est instillé à dose homéopathique

    Le manipulé devient peu à peu incapable de faire la différence entre ce qui est bon ou mauvais pour lui

    et n'a pas conscience de ce "décervelage".  Incapable de discernement, privé de ses capacités d'analyse,

    de son esprit critique et de son libre arbitre, il obéit aux injonctions du manipulateur sans résistance.

    D'où la passivité qui caractérise une personne assujettie.

     

    En réalité, ce sont souvent les personnes les plus "intelligentes", dans le sens de "brillantes"

    qui sont paradoxalement plus "sensibles" (ou les plus exposées) aux techniques de manipulation.

      La manipulation instaure une relation d'emprise totalement asymétrique,

    d'autant plus forte qu'elle s'inscrit sur le long terme.

     

    Nous savons maintenant comment fonctionnent les circuits neuronaux d'auto inhibition d'une personne manipulée.

    Cette auto inhibition se traduit par un phénomène d'autodestruction

    dont les conséquences physiologiques peuvent être très graves.

     

    Le décervelage ne représente que la phase préalable d'une dévitalisation

    dont les effets se répercutent sur la santé mentale et physique du manipulé.

    "La manipulation altère profondément la personnalité du manipulé"

    En quoi consiste cette altération ?

    Du fait de l'action du "décervelage",

    le manipulateur pourra dès lors "imprimer" son mode de pensée chez le manipulé

    exactement comme on grave un nouveau fichier sur un disque CD vierge.

    De nouveaux comportements vont alors apparaître.

    La personne manipulée se retrouve alors en conflit de loyauté entre ce que la manipulation lui "impose" de faire

    et les valeurs morales que ces nouveaux comportements transgressent.

    Pour que le manipulé ne puisse pas retrouver ses capacités psychiques,

    l'état confusion mentale doit être soigneusement entretenu.

    Un des meilleurs moyens pour y parvenir réside dans l'utilisation du discours paradoxal :

    "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais

    et surtout puissiez-vous ne rien comprendre à ce que je vous raconte de manière à ce que,

    quoi que vous pensiez, quoi que vous disiez ou quoi que vous fassiez, je puisse toujours avoir raison."

    Ce type de communication,

    qui tend à faire agir les unes contre les autres différentes aires de la personnalité du manipulé,

    pour le dire simplement "rend fou".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Quand vous vous sentez coupable sans raison objective,

    que vous ressentez un incompréhensible malaise

    et que vous vous dévalorisez,

    cherchez autour de vous,

    un pervers n'est pas loin.

    Il aura su vous transfuser sa négativité et sa culpabilité...

     

     

    Le Pervers Narcissique cherche à détruire sa proie en lui inoculant sa toxine.

    Il la transfère sur sa proie qu'il va annexer et dévaloriser après l'avoir ferrée.

    Il fait croire à l'autre que ses actes et ses décisions sont personnels,

    alors qu'ils sont dictés par sa perversité.

    La proie est télécommandée, elle ne le sait pas et elle va mal...

    Donc moins on parle au pervers, moins on se justifie,

    et plus on commence à se porter mieux.

    C'est le début du décrochage.

     

     

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    Souffrant d'un profond sentiment d'insécurité et très préoccupée d'elle-même,

    elle a un besoin insatiable d'admiration et une notion démesurée de son importance.

    Elle doit être le centre de l'attention et trouve toujours le moyen

    de se placer sous les projecteurs dès qu'elle les sent passer d'elle à vous.

    Elle traite parfois sa fille en rivale en sabotant sa confiance en elle,

    en son charme et en sa féminité.

    La critique et l'esprit de compétition fusent dès  que cette mère se sent menacée,

    en particulier, lorsque sa fille, devenue adulte, commence à s'épanouir.

     

    SUSAN FORWARD.

     

    La Mère maladivement Narcissique...

     

     

    "A l'adolescence, mystérieusement, elle m'a considérée comme sa rivale, son mauvais objet.

    Au mieux, j'étais transparente à ses yeux.

    J'ai très vite senti qu'elle me manquait en quelque chose

    mais je ne suis jamais parvenue à identifier le vide qu'elle laissait en moi.

    C'est une femme à deux facettes...

    Les gens en connaissent une, mois une autre.

    Faire le deuil d'une mère vivante me prendra des années.

     

    Extrait de "Les Petits Maux de Faustine"

    Le Fil d'Ariane...

    FAUSTINE.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La Perversion Narcissique dans le couple,

    La Perversion Narcissique sur l'enfant,

    La Perversion Narcissique au travail....

     

     


    2 commentaires
  •  

    Au contact d'un manipulateur,

    les hypersensibles vont constamment se demander ce qu'ils font de faux,

    vont avoir pitié du manipulateur qui sait si bien jouer la victime

    et ils vont s'enliser dans la relation en ne pouvant pas imaginer

    que quelqu'un puisse être si malfaisant de manière intentionnelle.

    Et une séparation avec un manipulateur les laisse sans énergie.

     

     

    La seule technique pour la récupération progressive et totale des facultés mentales pour les victimes :

    retrouver sa propre paix intérieure, loin de tout le monde,

    de tout avis extérieur, sans aucune contrainte, aucun fil de marionnette, aucune attente, aucune demande,

    avec de la musique, du silence, des pleurs, des sourires,

    laisser tout remonter très doucement à la surface

    et éclater comme une petite bulle sans personne.

     

    SOURCE : LE NET.

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique