•  

     

    Ocnophile ou Philobate

     

    Deux postures de base proposées par Monsieur Balint comme étant les deux modèles de la régression.

     

    Le terme ocnophile (grecq Oknéo)  veut dire se dérober, hésiter, se cramponner, renâcler...

    Le terme Philobate vient du mot acrobate, celui qui marche sur les extrémités.

     

    Au fil de mes lectures....

     

     

    Exemple...

    Prenons l'exemple d'un chemin avec des poteaux tout le long.

     

    L'Ocnophile serait celui qui se cramponne à un poteau sans oser le lâcher.

    Il a peur de lâcher son objet d'attachement et de se retrouver de ce fait abandonné.

    Il s'accroche à lui par manque de confiance.

    Il a l'illusion d'être en sécurité tant qu'il garde le contact avec son objet.

    L'objet d'attachement de l'ocnophile n'a aucune liberté, lui non plus.

    S'il exprime le moindre désir d'indépendance ou s'il esquisse la plus petite mise à distance,

    l'ocnophile pris d'angoisse, resserrera son étreinte.

     

     

    Le Philobate serait celui qui passerait son temps à courir d'un poteau à l'autre,

    sans pouvoir se fixer à l'un d'eux.

    Il n'a pas d'attachement à un objet particulier.

    Il est à l'aise dans son ensemble, et c'est le monde qui collera à lui.

    Il pense qu'il pourra toujours se débrouiller, qu'il réussira toujours à s'en sortir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique