• Persécution Paranoïaque

     

     

     

    La culpabilité de la victime innocente

    à l'origine de la mauvaise image de soi n'étant pas clairement perceptible  ni exprimable,

    elle se manifeste à travers le fantasme de mauvaiseté,

    la certitude imaginaire de ne rien valoir.

    Elle se dévoile notamment par le biais du symptôme bien connu

    de la persécution paranoïaque.

     

     

     

    Le parano se croit constamment malmené et critiqué.

    Il devient méfiant à l'égard des autres, même parfois de ses proches,

    victime de médisance "derrière son dos".

    Il devient hypersensible, susceptible,

    il dramatise la moindre réflexion ou maladresse,

    le plus petit mot de travers, qu'il interprète à son encontre.

    Il s'agit aussi de la même persécution paranoïaque,

    cette fois issue de l'intérieur,

    lorsqu'il se croit, à l'apparition du moindre "bobo",

    malade, presque mourant ou,

    comme certains patients gravement névrosés,

    incurables.

     

    Monsieur Moussa Nabati

     

     

     

     

    « Scarification et automutilation....Ma mère m'a détruite... Oui mais c'est ma mère. »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :