•  

     

     

    La dépression infantile précoce,

    éloignée du champ de la parole et de la conscience,

    mais conservée intacte dans les catacombes de l'inconscient,

    jaillit comme un volcan  à l'occasion du choc que provoque une contrariété,

    porteuse de la même signification inconsciente que le désamour subi dans l'enfance.

     

    LA DIP

     

     

    La DIP est susceptible de sommeiller ainsi des années durant,

    parfois vingt, trente ou quarante ans,

    avant de resurgir sous l'effet d'un quelconque facteur déclenchant.

    Le passé exhumé inonde alors le présent.

     

     

    MR MOUSSA NABATI - Le bonheur d'être "soi".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    "La vérité est que, sitôt que je me sens bien,

    toi tu détruis tout,

    jusqu'à ce que de nouveau je me porte mal,

    parce que la vie qui me procure une amélioration te fâche...

     

    Citation....

     Quand trop c'est trop....

     

    Mais il est affligeant que je ne puisse avoir en même temps, ton affection et ma santé".

     

    MARCEL PROUST - Correspondance.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Pourquoi reste t-on accroché à ce qui nous fait mal ?

    Souvent parce qu'on a l'angoisse d'être abandonné.

    Cela les pervers narcissiques le savent très bien

    puisqu'ils utilisent justement chez leur victime cette peur pour renforcer leur emprise sur elles.

    Jean-Charles Bouchoux propose d'y remédier dans ce livre plein de sagesse,

    suite de son best seller Les Pervers narcissiques,

    où il explique comme se développe l'angoisse d'abandon et donne à chacun les moyens de s'en libérer.

     

     

    Psychanalyste, Jean Charles Bouchoux pratique aussi la méditation zen.

    De livre en livre, il ne cesse d'ouvrir la psychanalyse à la spiritualité.

    Depuis plus de dix ans, Jean Charles Bouchoux, participe à la formation de thérapeutes,

    de psychanalystes et de public confrontés à la relation d'aide.

    Ancien animateur de maison verte, Jean Charles Bouchou supervise de nombreuses structures

    (association d'aide, de gestion de tutelles, de curatelles, crèches).

    Il tient de nombreuses conférences.

     

    La maison verte

    est un lieu de rencontre et de loisirs pour les tout petits avec leurs parents.

    Pour une vie sociale dès la naissance, pour les parents, parfois très isolés

    devant les difficultés quotidiennes qu'ils rencontrent avec leurs enfants.

    Ni une crèche ni une halte garderie, ni un centre de soins,

    mais une maison où mères et pères, grands-parents, nourrices sont accueillis....

     

    FRANCOISE DOLTO.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Je n'ai pas les mots pour dire ma solitude, ma tristesse ou ma colère

    Je n'ai pas les mots pour dire mon besoin d'échange, de compréhension, de reconnaissance,

    Alors je critique, j'insulte ou je frappe.

    Alors je me pique, je picole ou je déprime.

    THOMAS D'ANSEMBOURG.

     

    Préambule.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    L'amour qu'éprouve pour ses parents l'ancien enfant délaissé,

    n'est pas de l'amour.

    C'est un attachement grevé d'attentes, d'illusions et de dénis

    et dont la rançon sera très élevée.

     

    ALICE MILLER.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Notre Corps ne Ment Jamais - Alice Miller

     

    Quand nous tombons malades, quand nous faisons l'expérience de la dépression,

    de la toxicomanie, de l'anorexie...,

    c'est que nous sommes traversés par un conflit intérieur

    entre ce que nous ressentons et ce que nous voudrions ressentir.

    D'un côté il y a notre corps, qui garde intacte la mémoire de notre histoire...

    De l'autre, il y a notre esprit et notre volonté conditionnés par la morale et l'éducation traditionnelles

    à aimer et honorer quoiqu'il arrive, nos parents.

     

    Ce livre nous montre, à travers de nombreux exemples, notamment les vies d'écrivains célèbres,

    les conséquences parfois dramatiques de ce conflit, mais aussi qu'il existe, aujourd'hui des raisons d'espérer.

    Non nous ne sommes pas obligés d'être les bons enfants de nos parents

    s'ils nous ont fait du mal et s'ils continuent de pratiquer le chantage affectif.

    Oui c'est notre responsabilité que d'être attentifs aux signaux d'alerte que nous envoie notre corps.

    Oui au terme de ce chemin exigeant

    par lequel nous acceptons de relire l'histoire de nos rapports avec nos parents,

    il y a l'espoir de naître à une authentique liberté intérieure.

     

    Notre Corps ne Ment Jamais - Alice Miller

    ALICE MILLER

     

    Alice MILLER a longtemps exercé la psychanalyse avant de se consacrer à ses recherches sur l'enfance.

    Elle est l'auteur de nombreux livres sur les causes et les conséquences

    des mauvais traitements infligés aux enfants.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    IRVIN YALOM - Le Jardin d'Epicure

    "Deviens qui tu es."

     

    "Je me souviens qu'à la fin de la séance vous ne vouliez pas lâcher ma main

    quand j'ai essayé de déguerpir de votre cabinet.

    Je vais vous dire une chose, je vous suis reconnaissante de ne pas avoir lancé d'ultimatum.

    Je vous aurais quitté."

     

    Quand Amelia, SDF accro à l'héroïne et prostituée,

    choisit d'entamer une nouvelle vie et rencontre le docteur Yalom, qu'arrive-t-il ?

     

    Dans la lignée du Bourreau de l'amour, La Malédiction du chat hongrois

    ou dans le secret des miroirs,

    "le jardin d'épicure" est le fruit de toute une vie passée à explorer l'existence humaine.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Alexandre JOLLIEN - Petit traité de l'abandon....

    Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose.

    -----------

    Etre vrai, me dépouiller des masques, oser l'abandon plutôt que la lutte,

    voilà qui me guide dans le périple de l'existence, où jamais nous ne pouvons nous installer.

    Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du cœur, tout un art est requis.

    C'est celui-ci que j'ai librement esquissé ici.

    Comment s'abandonner à la vie sans baisser les bras ?

    Comment goûter la joie sans nier le tragique de l'existence ?

    Comment traverser le découragement sans devenir amer ?

     

    Alexandre JOLLIEN - Petit traité de l'abandon...

     

     

    Ce petit traité de l'abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure

    et de dessiner un art de vivre qui permette d'assumer les hauts et les bas du quotidien.

    Ni mode d'emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils,

    et des exercices spirituels pour avancer.

    Ainsi, j'ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple,

    car le bonheur ne procède pas de l'accumulation mais du dépouillement.

    C'est la joie qui mène au détachement et non le contraire.

    D'où cet itinéraire vers l'abandon, né de mes joies et de mes blessures."

     

    Alexandre JOLLIEN - Petit traité de l'abandon...

     

     

    Né en 1975,

    Alexandre Jollien a vécu dix sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées physiques.

    Philosophe et écrivain, il est l'auteur d'une œuvre qui connaît un succès constant.

    Il se marie en 2004 avec Corinne, Suissesse rencontrée à Dublin.

    Ils ont trois enfants.

    Depuis l'été 2013 il séjourne avec sa famille à Séoul, en Corée du Sud, pour se "refaire une santé".

    Il a en effet l'opportunité d'y approfondir sa pratique du zen tout en se plaçant sous l'égide d'un maître

    et poursuit sa quête de connaissance des Evangiles.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Patients de Freud...

     

    Tout le monde connaît les personnages décrits par Freud dans ses récits de cas :

    Elisabeth von R. "Dora" l'Homme aux rats", l'Homme aux loups".

    Mais connaît on les personnes réelles qui se cachaient derrière ces pseudonymes fameux :

    Ilona Weiss, Ida Bauer, Ernst Lanzer, Sergius Pankejeff ?

     

    Plus généralement, que sait-on de tous ces patients sur lesquels Freud n'a jamais rien écrit, ou si peu :

    Pauline Silberstein (qui se suicida en se jetant du haut de l'immeuble de son analyste),

    Olga Hönig (la mère du "petit Hans"),

    Elfriede Hirschfeld,

    l'architecte Karl Mayreder, Viktor von Dirsztay,

    l'héritière lesbienne Margarethe Csonka,

    le psychotique Carl Liebmann, tant d'autres encore ?

     

    Mikkel Borch-Jacobsen reconstitue ici avec précision leurs histoires parfois comiques,

    souvent tragiques, toujours saisissantes et émouvantes.

     

    Au total, trente et un destins qui souvent se croisent,

    trente et un portraits enlevés de patients parfois inconnus jusqu'ici,

    qui nous en apprennent plus sur la pratique clinique effective de Freud que ses récits de cas.

    En arrière-fond, c'est tout un monde disparu, celui de la Vienne de la fin de l'Empire austro hongrois,

    qui revit devant nous comme un dernier tour de valse.

     

    LES PATIENTS DE FREUD - DESTINS

    MIKKEL BORCH JACOBSEN.

     

     

     

     

    "Un grand homme notre "FREUD",

    mais plus pour les romanciers que pour les patients"

    Svevo 10 décembre 1927

    __

    (Je le pense effectivement - FAUSTINE)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    NE MARCHE JAMAIS SUR LE CHEMIN TRACE,

    CAR IL NE MENE QUE LA OU D'AUTRES SONT ALLES.

     

    Nicolas Hocq, Hypnothérapeute.

     

    Citation...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Michel Odoul : Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi.

    Les cris du corps sont des messages de l'âme.

     

    Notre corps parle. Encore faut-il savoir l'entendre.

    Allergies, anorexie, boulimie, cancer, fièvre, kystes, lumbago, migraine

    sciatique, spasmophilie, excès de poids, vertiges etc...

    sont le signe qu'à l'intérieur de nous des tensions plus profondes cherchent à s'exprimer.

    Ouvrez ce livre, et vous saurez pourquoi...

     

    ______________

     

     

    "Pour la médecine orientale, la maladie témoigne d'un obstacle à la réalisation du Chemin de Vie.

    Le conscience exprime ainsi par des troubles énergétiques générateurs de maladie,

    les entraves à son plein épanouissement.

    Il paraît donc logique de comprendre les mécanismes psycho énergétiques qui sous-tendent la maladie

    afin de retrouver l'état de santé.

    A ce titre ce livre représente un parfait manuel pratique

    à l'usage de tous ceux qui cherchent les clés

    afin de décoder le langage du corps.

    A sa lecture, peut-être apprendrons-nous alors

    à ne plus voir la maladie comme le fait du hasard ou de la fatalité,

    mais comme un message de notre conscience, de notre être intérieur.

    Peut-être serons nous capables de découvrir derrière telle souffrance

    une maladie "créatrice", un moyen de progression dans notre évolution."

     

    Docteur Thierry Médynski.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Il y a des êtres qui ont le pouvoir de vous émouvoir, non pas par ce qu'ils disent,

    mais la simplicité et la pureté de leur âme,

    par la grandeur et la beauté de leur cœur,

    par l'humilité et la sagesse de leur essence,

     

    Citation

     

     

    des êtres d'exception qu'on ne croise pas tous les jours.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires