•  

    "Des familles heureuses, des couples en harmonie, des enfants joyeux et sages...

    Voilà ce que l'on voit en apparence.

    Mais parfois, pourtant, la réalité est tout autre, car l'un des parents est un pervers narcissique.

     

     

    En fait écrire le mot "parent" et "pervers narcissique" l'un à la suite de l'autre

    est presque une insulte pour les parents dignes de ce nom.

    Un parent PN est tout sauf structurant, aimant et préoccupé par le bien être de son enfant.

    Même s'il l'est en apparence, ce n'est que pour mieux le manipuler et le rendre redevable et dépendant.

    Le parent PN considère son enfant comme un objet qui peut servir ses intérêts et son image sociale.

    Il est incapable de considérer que son enfant a des désirs, des émotions et des besoins qui lui sont propres.

    Il considère son enfant comme une propriété sur laquelle il a tous les droits.

    Tant que son enfant fait ce qu'il considère comme bien, il est adulé.

    Si, par hasard, son enfant se distancie en s'affirmant, il le rejette.

    C'est systématique.

    Le parent PN est incapable d'aimer son enfant de façon inconditionnelle.

    Il le culpabilise, fait du chantage affectif, ne prend aucune responsabilité et rejette la faute sur les autres.

    Comme son parent le culpabilise, le rend responsable de tous les maux qui touchent la famille,

    lui fait du chantage, lui fait comprendre que les besoins de son parent sont prioritaires,

    l'enfant pense que tout est de sa faute. 

    L'enfant, jusqu'au moment où sa conscience se réveille,

    est incapable de remettre en cause les comportements et attitudes de son parent toxique.

    De plus, il vit là-dedans depuis tout petit, alors il considère que c'est sa normalité.

    Il ne sait pas qu'ailleurs c'est différent : plus aimant, plus bienveillant, plus sain.

     

    Comme il est en quête de l'amour inconditionnel de son parent,

    il se pliera à ses exigences et se coupera de ses émotions, de ses désirs et de ses besoins.

    Il est, en quelque sorte, coupé de lui-même, de son identité".

     

     

     

    Extrait du livre "Survivre aux parents toxiques"

    de Julie Arcoulin chez City Editions.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Le KarmaEtre "Soi" »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Mai à 09:16

    Un pervers narcissique dans un couple est une véritable catastrophe, il manipule son conjoint et ses enfants, il ou elle n'a aucun état d'âme, j'ai très bien connu cela lors de mon premier mariage et je sais exactement ce que la séparation m'a couté et me coute encore, il a fallu que j'apprenne à me détacher de tout et de tous

    Je te souhaite une très belle journée

    Amicalement

    Claude

      • Mercredi 2 Mai à 12:24

        Merci de ton passage Claude

         

        Moi aussi je connais...

        C'est ma mère qui souffre de cette pathologie, et c'est un psychologue qui m'a ouvert les yeux, hélas des dizaines d'années trop tard...

        J'en ai donc pris conscience il y a trois ans et le travail est bien difficile pour se sortir de cette toile et se reconstruire...

        C'est vraiment très destructeur, et tu comprends le pourquoi de ce blog et son côté un peu sombre....

        Bizzs

        FAUSTINE.

    2
    Jeudi 3 Mai à 08:14

    Je sais il faut beaucoup de temps pour se reconstruire, moi j'avais choisi d'écrire tout ce qui me passait par la tête, puiser au plus profond de mes souvenirs, quand le travail fut fait et que je n'ai plus rien eu à noter, j'ai bruler le cahier que j'avais noirci, il y avait plus de 400 pages, j'ai continué de voir mon psychologue pendant 15 mois, mais je ne suis jamais plus revenu sur mon passé, je parlais simplement de ce qui se passait dans ma vie, c'est comme ça que je m'en suis sorti, mais je reconnais que se fut long et je ne suis pas sur que ce qui a fonctionné pour moi fonctionnerait pour quelqu'un d'autre. Je pense qu'un jour tu rechercheras ce qui est beau dans la vie, et ce jour ton blog se colorera, quand le passé n'aura plus d'emprise sur toi tu auras gagné ta liberté

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 3 Mai à 21:19

        Merci de ton témoignage...

        J'y retrouve des similitudes avec ce que je vis... J'écris beaucoup moi aussi, notamment sur l'évolution de ma thérapie qui dure depuis cinq ans et sur ma renaissance... J'ai fait imprimé un premier petit essai, qui j'espère sera suivi par d'autres... J'aime immortaliser les choses qui comptent pour moi.

        Car oui je vais vers le mieux, même si le passé se conjugue encore au présent, la promiscuité d'un travail en famille rend les choses extrêmement difficiles... Mais j'avance...

        Mon blog restera le même, mais j'en alimente deux autres... beaucoup plus gais ceux là...

        On se rattrape aux branches qui passent pour ne pas couler et on se relève...  et je crois que ma liberté, je l'ai enfin trouvée....

        Je te souhaite une bonne soirée...

        Bizz

        FAUSTINE.

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :