•  

     

    Il n'y a rien de plus précieux

    qu'un échange, un regard, une main tendue.

     

    Citation

     

     

    C'est dans la relation humaine qu'elle s'inscrit,

    dans un cadre thérapeutique ou pas,

    que l'homme peut trouver écoute,

    bienveillance et sécurité.

     

     

    STEPHANE ROY "Les Psys se Confient".

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

    La dépression majeure

     

    se caractérise par une humeur maussade persistante et une incapacité à prendre du plaisir dans quoi que ce soit.

    Ces symptômes sont constants et interfèrent avec notre capacité à être productif dans la journée

    et à profiter de la vie d'une façon générale.

    S'il n'est pas traité, un épisode de dépression majeure peut durer six mois à un an.

    Certaines personnes peuvent ne connaître qu'un seul épisode de dépression dans toute leur vie,

    mais en générale la dépression majeure revient de façon récurrente lorsqu'elle n'est pas traitée.

     

     

    Dépression atypique ou dépression majeure.

     

     

     

    La dépression atypique

     

    est une déclinaison de la dépression majeure.

    Elle se caractérise par des périodes positives épisodiques qui surviennent par exemple

    après avoir reçu une bonne nouvelle ou pendant une sortie entre amies...

     

    Cependant, c'est l'arbre qui cache la forêt.

    D'autres symptômes de dépression incluent une prise de poids ou un appétit pus gros,

    un besoin de sommeil excessif, une sensation de jambes et bras lourds

    et un sentiment de rejet.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

    UNE MAUVAISE HERBE

    EST UNE PLANTE QUI A MAITRISE TOUTES LES TECHNIQUES DE SURVIE,

    EXCEPTE CELLE DE S'ALIGNER DANS LES RANGS :

     

    SOYEZ LA MAUVAISE HERBE !!!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

    Une mère ça reste socialement sacrée.

    "Se dire que l'on a une mauvaise mère, ça peut détruire...

    Elle vous a donné la vie, elle aurait donc le pouvoir de vous donner la mort"

     

    Quand l'enfant est tout petit, sa maman est un être idéal, capable de subvenir à tous ses besoins.

    Lorsqu'il se rend compte qu'elle est imparfaite, le choc est brutal.

     

     

     

    Plus la relation est mauvaise,

    plus l'impact est violent et génère parfois un ressentiment profond qui confine à la haine".

    Nous avons tous connu ces moments de violence contre elle, c'est un passage obligé.

    Ces moments d'hostilité font parties du développement de l'enfant.

    Tout va bien s'ils sont  ponctuels.

     

    En revanche si ils s'installent dans la durée, c'est plus problématique.

    C'est souvent le cas avec les enfants de mères narcissiques, dépressives ou abandonniques.

     

    L'indifférence c'est de la carence affective dépassée, de la haine consolée.

    Quand on a fait le tri entre sentiments et culpabilité,

    on a défait le nœud de départ,

    on arrive à prendre ses distances et à faire sa route.

    Devenir adulte, c'est ça : se détacher de ce qui nous encombre.

    Mais c'est un long chemin à parcourir.

     

    Danielle Rapoport.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Le transfert se manifeste aussi par de la sympathie,

    de la confiance, de l'idéalisation, la peur de le quitter,

    de l'anxiété quand il s'absente,

    le besoin de lui parler.

     

    Le Transfert

     

     

     

     

     

    Dans les thérapies non psychanalytiques,

    telles que les thérapies cognitives et comportementales,

    techniques qui se situent dans l'ici et maintenant,

    le transfert est immédiatement repéré et analysé.

    Le thérapeute assume consciemment le rôle de "bonne mère" offrant un cadre rassurant,

    ou d'une "mauvaise", le temps que le patient défoule son agressivité.

    Il s'agit surtout d'amener le patient à changer.

     

    Le "transfert" au sens propre du terme,

    concerne la psychanalyse ou les thérapies classiques inspirées de la psychanalyse.

     

     

    Source : psychologie magazine 11/2015

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    A propos de "l'Herbe bleue"

     

    (LIVRE PRESENTE DANS LA RUBRIQUE "MES LIVRES REFERENCES").

     

    Ces lectures qui vous interpellent....

     

     

    "Je me souviens que parmi mes nombreuses lectures,

    l'une d'entre elles m'avait beaucoup marquée.

    Elle a ponctué mon adolescence difficile, et, je ne le savais pas encore à l'époque

    elle a certainement aussi déterminé mon choix de spécialité.

    C'est "l'herbe bleue".

    Il s'agit du journal intime d'une auteur anonyme qui relate l'histoire d'une jeune fille de 15 ans,

    mal dans sa peau (ce que j'étais),

    qui se droguait et qui, après un passage en hôpital psychiatrique, meurt.

    A la fin de la dernière page, et malgré le traumatisme que ce récit avait suscité en moi,

    deux réflexions se mêlaient sans cesse dans mon esprit, et elles ne l'ont pas quitté depuis.

    Elles me reviennent de façon récurrente à travers l'exercice de mon métier.

    "Comment aurait on pu éviter cela ?

    Quel rôle, aussi modeste soit-il, pourrais je jouer

    pour aider le mieux possible une personne en souffrance, si j'étais amenée à la rencontrer ? ... "

     

    Alors après une courte hésitation, j'ai pris le chemin de la psychiatrie.

    Plus tard, je me suis spécialisée en addictologie,

    le souvenir de l'adolescente de "l'herbe bleue", sans doute...

     

    Fatma Bouvret de la Maisonneuve.

    Extrait de "Les psys se confient".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    ... d'une famille sont en fait

    des libérateurs de leur arbre généalogique

     

     

     

     

    Les membres de la famille qui ne s'adaptent pas aux règles ou aux traditions familiales,

    ceux qui cherchent constamment à révolutionner les croyances,

    ceux qui choisissent des routes contraires aux  chemins tout tracés des lignées familiales,

    ceux qui sont critiqués, jugés et même rejetés,

    ceux là sont appelés à libérer la famille des schémas répétitifs qui frustrent des générations entières.

    Ces soi-disant "moutons noirs", ceux qui ne s'adaptent pas, ceux qui hurlent à la rébellion,

    en réalité, réparent, détoxifient et créent de nouvelles branches florissantes dans leur arbre généalogique...

    D'innombrables désirs non réalisés, de rêves inachevés ou de talents frustrés de nos ancêtres

    se manifestent à travers cette révolte.

    Par inertie, l'arbre généalogique fera tout pour maintenir le cours castrant et toxique de son tronc,

    ce qui rendra la tâche du révolté difficile et conflictuelle...

    Arrêtez de douter et prenez soin de votre "rareté" comme étant la fleur la plus précieuse de votre arbre.

     

    Vous êtes le rêve de tous vos ancêtres.

     

     

     

     

    Bert Hellinger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Jacques LACAN, né le 13 avril 1901, décédé le 9 septembre 1981, est un psychiatre et psychanalyste français.

    Après des études de médecine, il s'oriente vers la psychiatrie et passe sa thèse de doctorat en 1932.

    Tout en suivant une psychanalyse avec Rudolph Loewenstein,

    il intègre la Société psychanalytique de Paris en 1934.

    Jacques Lacan est l'un des grands interprètes de Freud,

    et donne naissance à un courant psychanalytique :

    le lacanisme.

     

     

    A Propos de Jacques LACAN...

     

     

    Si tous les lacaniens se réclament de Freud,

    tous les freudiens ne sont pas lacaniens.

     

    Les analystes non lacaniens prétendent que le patient doit être rassuré dans un cadre immuable :

    Un psy toujours égal à lui-même,

    des séances à durée déterminée.

     

    Les lacaniens à l'inverse, privilégient l'effet de surprise.

    On ne sait jamais si l'analyste va être ou non de bonne humeur.

    Il peut rester totalement muet, ou se montrer chaleureux et plein d'humour.

    La séance se termine lorsque le patient a énoncé un mot, une idée qui éclaire sa problématique,

    même si elle n'a commencé que depuis dix minutes...

     

    (Très peu pour moi... FAUSTINE)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    "Un jour enfin, j'ai osé lui répondre.

     

    Vous ne pouvez pas décemment vous rendre deux fois par semaine chez votre psy

    sans modifier votre attitude le reste de la semaine.

    Le travail se poursuit les autres jours.

     

     

    Lire, c'est retrouvé son histoire dans les mots des autres....

     

    Ce jour-là, nous avions une réunion de famille à Paris.

    J'ai parlé à mon père d'une façon telle qu'il a compris que j'allais voir une psychanalyste.

    Il m'a lancé :

    "Le jour où tu arrêteras de claquer ton fric chez les psys, tu iras sans doute mieux !"

    Je lui ai répondu :

    "Des millions de dollars ne parviendront pas à réparer l'enfance que je n'ai pas eue".

    Ensuite je lui ai balancé  ce que j'avais sur le cœur.

    Vous imaginez, à cinquante ans, j'osais pour la première fois de ma vie lui parler !

    Je n'en revenais pas de pouvoir le faire.

    En n'ayant plus peur de lui j'entrais enfin dans l'âge adulte."

     

     

    Clara, 58 ans, comédienne.

    RECITS DE DIVAN, PROPOS DE FAUTEUIL

     

     

     

     

    .

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  •  

     

    Parfois des personnes surgissent sur votre chemin,

    apparaissent dans votre vie par enchantement

    et vous sentez tout de suite qu'ils sont là  pour vous enseigner une leçon, 

    vous libérer de quelque chose ou vous aider à devenir ce que vous avez toujours rêvé d'être.

     

    Quel est le sens de la vie

    Parfois les choses qui vous arrivent peuvent sembler difficiles, douloureuses et injustes.

    Mais avec le recul, vous constatez que sans avoir surmonté ces obstacles

    vous n'auriez jamais réalisé votre potentiel, découvert votre force de caractère,

    révélé la puissance de votre volonté, votre grandeur de cœur.

    TOUTE CHOSE A UNE RAISON D'ETRE,

    il n'y a pas de hasard.

     

     Si quelqu'un vous aime, aimez-le sans réserve,

    non seulement parce qu'il vous aime mais parce que d'une certaine manière,

    il vous apprend à aimer et à savoir comment ouvrir votre cœur et vos yeux aux choses de la vie.

    VIVEZ LE MOMENT PRESENT.

    Appréciez chaque moment de votre vie et tirez de ces moments tout ce que vous pouvez,

    parce que probablement vous ne le vivrez jamais plus.

    Parlez aux personnes à qui vous n'avez jamais parlé jusqu'à présent et écoutez les réellement.

     

    Redressez-vous et tenez votre tête droite parce que c'est votre droit.

    Dites vous que vous êtes quelqu'un d'exceptionnel et croyez en vous-même.

     

    SOURCE LE NET - AUTEUR INCONNU.

    Article dédié à Laurent, Viviane et Anne Marie....

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    La Haine ne rend pas malade.

    C'est vrai de la haine refoulée, déconnectée,

    mais non du sentiment vécu consciemment et exprimé.

     

    La Haine

     

    Adultes, nous n'éprouvons de la haine que lorsque perdure une situation

    où l'expression de nos sentiments nous est refusée.

    Dans cet état de dépendance, nous commençons à haïr.

    Dès que nous en sortons, dès que nous nous délivrons de cet esclavage, la haine s'évanouit.

    Mais tant qu'il demeure, il ne sert à rien de s'interdire de haïr, comme le prescrivent toutes les religions.

    Il faut comprendre ce qui se passe pour pouvoir adopter ce comportement qui nous libère

    de la dépendance génératrice de Haine.

     

    ALICE MILLER.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire