• Cicatriser les blessures de l'âme

     

     

    L'élaboration purement verbale d'une thérapie ne pourra pas libérer un patient de ses troubles.

    Les émotions éprouvées autrefois se sont inscrites dans les tissus et les muscles,

    entrainant  des tensions qui constituent une véritable carapace,

    une cuirasse qui bloque la libre circulation de l'énergie vitale.

     

    Notre système de défense a pour but de nier notre souffrance,

    de mettre en place un système mental très puissant qui garde le pouvoir sur tout.

     

    Cicatriser les blessures de l'âme

     

    Le but de la thérapie est donc d'assouplir cette cuirasse, d'assouplir nos défenses.

    Se rapprocher de ses émotions est donc parfois d'une intensité aussi forte que la peur de mourir.

    La devise "Connais toi toi-même" est une priorité si l'on veut faire un travail en profondeur,

    opérer un véritable déconditionnement à la douleur, au conflit.

     

    La psychologie est un outil de transformation puissant,

    qui, si il est bien utilisé, doit permettre de reconnecter la tête au corps,

    cette dualité qui est la source de tensions, somatisations et maladies en tous genres.

     

    Ce travail est un travail de confiance, de patience,

    et la clé de voûte de sa réussite est dans la qualité de la relation d'aide qui lie le thérapeute et le patient.

    Ecoute, accueil, accompagnement permettent de créer ce climat de confiance,

     sans lequel aucune libération n'est possible.

     

    Pour que le corps ose enfin,

    il faut des ingrédients indispensables qui ont pu faire défaut par le passé :

    "La Présence et l'Amour".

     

     

    ARTICLE PARU DANS "OBJECTIF SANTE"

    "RECTO-VERSEAU"

    (non il n'y a pas de faute d'orthographe.)

     

     

     

     

     

     

     

     

    « La route de la Liberté.Trois grandes approches thérapeutiques. »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 21:32

    coucou

    voici des lignes qui me parle juste , en les lisant une partie de ma vie s’éclaire d'un soleil révélateur ..

    je n' ai pas connu de thérapeute ...mais je m’aperçois que ma thérapie je l'ai suivi sous terre (en spéléo) avec un groupe de personnes qui sont devenus des AMIS....

    ...A LA VIE POUR LA VIE ...

    j'ai vécu la peur de partir seul pour l'O DE LA ..et suis rester ici grâce à l’instinct ..j'ai trouvé des forces en moi,  inimaginables ,et suis  ressorti accompagné pas mes amis qui ont, eux aussi tout risqué pour moi , ..s'en suit un sentiment d'exception , des gents on pris soin de moi , ils ont fait de moi une importance rare , tous simplement parce que ils savent la valeur de la vie ...on se sent vivant pour la vie , et l'on transforme ses peines en tracas ..et  j'ai à mon tour tout risqué pour aider des personnes que je les connaisse ou pas ..

    La confiance et née ,et grandit à chaque rencontres mêmes si elles sont très espacées , on se retrouve comme on rencontre des proches ,ce doit être de l'amour !..

    tu as vécu peu être cette étape ...la suite chante chaque jour une mélodie plus agréable ...

    Un peu comme si une personne te donnait une boite d’allumettes dans un monde sombre, parsemé de bougies éteintes  ..

    Et depuis j'avance dans la lumière que je dégage ..et découvre un monde des plus coloré ...

    allumes un maximum de bougies et les bonnes personnes viendront à ta rencontre ...

    bizs

    lolo

     

    2
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 22:02

    Ce que tu as vécu avec ce groupe d'amis a été très fort émotionnellement. Avoir la certitude de compter pour quelqu'un, se sentir aimé, cela donne forcément la force et le gout de vivre. Avoir la joie d'aider à son tour est très valorisant. Pas besoin de la parole dans ce cas, tu es passé directement "aux exercices pratiques"... De plus frôler la mort de cette façon doit permettre de  relativiser les petits tracas de la vie quotidienne et donner un sens nouveau à sa vie.

    C'est mon but maintenant... Me sentir exister dans le regard des autres, ne plus me sentir nul ; j'ai déjà retrouvé le sourire, ce qui favorise les échanges... Bonne soirée LOLO.sleep

    FAUSTINE

    3
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 07:32

    La qualité de la relation avec le thérapeute est primordiale pour avancer sur le chemin de la guérison

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 3 Décembre 2015 à 15:45

        Oui, cette relation avec le thérapeute est quelques chose de très difficile à décrire... Ca vous transforme totalement et quand on refait surface de temps en temps on en reste perplexe, on ne se reconnaît plus, l'impression d'être dans un monde parallèle .. Comme je le dis, il faut le vivre pour le croire.

        Bonne fin de journée Claude.

        FAUSTINE

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :