• Angoisse et panique intérieure.

     

    L'angoisse est un état de panique intérieure qui se manifeste par de l'insomnie,

    des palpitations, des tremblements

    et un profond malaise psychologique.

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Lors de ces crises d'angoisse, la vie semble stressante et hors d'atteinte.

    C'est comme si nous perdions le contrôle de nous-mêmes, donc de notre vie.

    La première chose à faire est de retrouver le calme en respirant régulièrement.

    Ces angoisses ont quelque chose à vous faire comprendre.

    Votre corps vous parle sérieusement alors cessez d'en chercher les causes 

    à l'extérieur de vous car elles sont en vous.

     

    Pour guérir, vous devez trouver la ou les causes.

    Sortez de votre bulle et ne vous jugez plus. Il n'y a rien d'honteux, au contraire.

    Je vous suggère fortement de prendre un papier et un crayon et d'écrire vos peurs intérieures.

    Laissez tomber les masques.

    Vous découvrirez surement de grandes peurs en vous qui causent ces angoisses,

    puisque l'angoisse est synonyme de peur.

     

    Nous n'avons pas toujours un "psy" à notre côtés pour nous écouter,

    c'est pourquoi il est important d'avoir des outils à notre portée pour nous aider.

    Relaxer, écrire, parler, consulter,

    sont des outils qui vous aideront à  ne plus en subir les effets.

     

    SOURCE : Psychologie.com

     

     

    « Abandon, Rejet, Incompétence....Citation »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 19:01

    Ecrire est une bonne thérapie. Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours écrit mon mal-être, mes soucis, mes rancoeurs, mes regrets, mes tristesses, tout ce qui m'encombrait l'esprit. Le fait de coucher tout ça sur le papier libère et soulage.

    Je te souhaite une douce soirée Faustine, bises.

    2
    Jeudi 8 Décembre 2016 à 19:06

    Bonsoir Faustine,

    J'ai eu ces angoisses dans ma petite enfance...  je ne les ai plus.  Comme je le dis, j'ai eu une chance inouïe : celle de pouvoir exprimer mes ressenties pas le truchement de l'écrit. Cordialement, Ghislaine.

    3
    Jeudi 8 Décembre 2016 à 20:55

    Bonsoir Triskèle et Ghislaine

    Oui les mots sont libérateurs. Je tiens un journal intime ; quand je vais bien je l'oublie et le ressors inexorablement quand je perds pieds...

    Bonne soirée à toutes les  deux et merci de vos visites.

    BIZZS FAUTINE.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :