• L'abandonnique et la thérapie.

     

     

     

    Le cadre thérapeutique sera attaqué de toutes les manières,

    car il s'agit bien pour lui de tester le lien,

    la solidité du thérapeute, sa ténacité, sa sincérité, sa capacité à être là.

    Nourrir le lien, maintenir le contact ici et maintenant avec le patient,

    le soutenir dans la difficile épreuve de la séparation et de l'absence

    est certainement la posture thérapeutique la plus appropriée.

     

    L'abandonique et la thérapie.

    "Ceci explique cela" 

     

    Dans la relation thérapeutique, le transfert est une étape fondamentale.

    Le thérapeute s'efforce de limiter le transfert.

    Il pourra grâce au contre transfert identifier les sentiments de colère, de rejet, de lassitude.

     

    Le thérapeute est un objet nouveau et essentiel

    sur lequel se cristallisent l'attente et l'avidité affective de l'abandonnique.

    Il devra rester attentif, respectueux, chaleureux, cultiver la patience, prendre soin de la relation.

     

    La relation thérapeutique constitue pour le patient abandonnique,

    l'expérience extraordinaire d'une relation stable.

    Il se sent accepté, compris, souvent pour la première fois de sa vie. 

     

    -----------------------------------------

     

    SOURCES : Paysages et visages de l'abandonnique par Nadia About,

    infirmière et membre de la Sté française de Gestalt.

     

     

    « La Perversion narcissique est elle une maladie mentale ?L'abandonnite »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :