•  

    Le comportement d'une mère manipulatrice a un effet dévastateur sur ses enfants.

    Et l'impact se fait ressentir durant des années.

    Il est extrêmement difficile de sortir des pièges d'une telle relation, mais cela est possible.

     

     

    Comportement du père

    Très souvent, lorsque les enfants deviennent adultes,

    ils croient que le père est une sorte de suiveur,

    une victime manipulée qui ne fait qu'obéir aux ordres de sa conjointe.

    Cependant, avec le temps, il devient de plus en plus clair que le conjoint est co créateur de cette réalité.

    Il est complice de la manipulation. Il la cautionne, l'accepte, l'excuse, la justifie. 

    Et il prend la défense de sa femme quitte à attaquer becs et ongles quiconque on dirait du mal.

    Il a choisi son camp : sa femme.

     

    Les enfants ont alors le sentiment d'être orphelins,

    de ne pas être protégés, de ne pouvoir compter sur personne.

    Il leur est difficile de faire confiance et de s'engager dans une relation avec sérénité,

    indépendance et lâcher prise.

    La manipulation maternelle s'échelonne généralement sur plusieurs années

    et il est très difficile pour les enfants de couper les ponts.

    Souvent, cela implique de ne plus voir le père non plus,

    car celui ci ne comprend pas l'éloignement nécessaire de l'enfant.

    La coupure implique de ne plus être présent lors des fêtes de famille habituelles.

     

    Les frères et sœurs ne sont pas forcément rendus au même niveau de réflexion et de passage à l'acte.

    Ils remettront en question et en doute la décision de prendre une distance

    et vont encourager des compromis sans réaliser que ceux ci sont irréalistes et dévastateurs pour la victime.

    La libération a donc un impact sur l'ensemble de la famille. 

    Et cet impact est souvent nécessaire pour permettre à d'autres membres de se libérer.

     

    La mère manipulatrice va tenter de rejeter le blâme sur quelqu'un.

    La mère va hurler, faire une crise de larmes, attaquer, culpabiliser afin de tenter de reprendre son emprise.

    La seule porte de sortie est de ne plus avoir de contacts du tout.

    Elle ne guérira pas, ne changera pas.

    Il faut donc faire le deuil de cette relation maternelle qui n'a jamais existé.

     

    Vous avez le droit de vous éloigner.

    C'est de votre bien-être qu'il est question, de votre équilibre émotionnel.

     

    C'est votre génitrice, elle vous a mis au monde, c'est vrai.

    Mais votre vie vous appartient.

    La seule personne à qui vous devez des comptes, c'est à vous-même.

     

     

    SOURCE : Annabelle Boyer, CRHA, Synergologue et génagogue.

     

    « Au fil de mes lectures....Formation en Communication Non Violente »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :