• Un cheminement bien à propos ....

     

     

    En tant que personne libre, je suis entièrement responsable des actes que je choisis de réaliser...

    Je choisis mes actions et mes gestes, je dois donc en assumer les conséquences.

    Je suis responsable à 100 % de mes actes, de mes paroles, de mes pensées et de mes sentiments.

    je ne suis aucunement responsable des actes, des paroles, des pensées et des sentiments des autres.

     

    DE LA RESPONSABILITE A LA CULPABILITE

     

    La position de victime n'est pas à confondre avec l'état de victime.

    La première est un comportement adopté par un individu alors que le second est la conséquence d'un fait extérieur.

    * Position de victime = comportement adopté par un individu

    * Etat de victime = conséquence d'un fait extérieur.

     

     

     

     

     

    La culpabilité est le sentiment de celui qui se juge coupable,

    c'est à dire qui estime avoir commis une faute ou causé du tort à quelqu'un.

    Que la faute soit avérée ou non n'y change rien, c'est l'impression subjective qui est déterminante.

    Ainsi la personne qui est convaincue d'être la cause des émotions d'autrui

    ne peut que se culpabiliser lorsque celles ci sont de nature désagréable.

     

    * Culpabilité saine résultant d'un préjudice réellement causé

    * Culpabilité morbide découlant uniquement d'une prise de responsabilité exagérée

    (ex se sentir responsable des malheurs qui surviennent à nos proches... )

     

     

    Celui qui se culpabilise de façon morbide prend plus de responsabilités qu'il ne faudrait

    mais il ne prend pas les bonnes (c'est à dire les siennes).

    Celles ci ne lui confèrent aucune prérogative, ne lui sont d'aucune utilité pour amorcer le moindre changement.

    Elles contribuent en définitive à victimiser celui qui les adopte, à le confiner dans l'impuissance.

     

    Celui qui se positionne en victime

    n'accepte pas d'endosser la responsabilité de ses gestes, de ses paroles ou de ses émotions.

    Il faut donc que quelqu'un d'autre les assume à sa place.

    Lorsqu'un geste est posé, une parole énoncée, quelqu'un doit en ssumer la responsabilité ;

    si ce n'est pas son initiateur, une autre devra s'en charger qui se culpabilisera.

     

     

    Yves Alexandre THALMANN

    Responsable oui ! Coupable, non !

     

     

    ----------------

     

    Responsable mais non coupable....

    Un cheminement bien à propos ...

    FAUSTINE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Le poids du passéCes mères qui ne savent pas aimer.... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :