• TENIR UN JOURNAL INTIME.

     

     

     

     

    TENIR UN JOURNAL INTIME

     

     

     

     

    Tenir un journal est libérateur ;

    J'écris quand "je vais mal".

    Ecrire est complémentaire à la parole...

    Je consigne chaque semaine,

    ce qui ressort de mes séances de thérapie.

    Lorsque je fais un retour en arrière,

    je me réjouis du chemin parcouru.

    De plus, je note au fil de la journée, tous mes ressentis, toutes mes émotions.

    C'est en définitive, une thérapie à plein temps.

    Chaque soir, je mets le tout par écrit,

    sorte de condensé de mes émotions

    et de ce que je découvre à travers mes lectures.

    J'ai ainsi l'impression de me consolider...

     

     

     

     

     

    « CitationMensonge sur le Divan : Yrvin Yalom. »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mars 2015 à 21:43

    Bonsoir Faustine, oui tu as tout à fait raison !!! L'écriture a un pouvoir libérateur, un exhutoire auquel se livrer sans modération ! Pouvoir mettre des mots sur ses maux , y glisser quelques éléments au second degré, que du bonheur! Parfois en relisant mon recueil de pensées je m'étonne d'avoir écrit tout ça ! En tout cas continue aussi longtemps que nécessaire et je le recommande à toutes les personnes qui ont du mal à voir clair en elle...

    bises

    BLUEDOLPHIN

     

                      LE GARDIEN DES SECRETS

     

             C’est en rangeant mon armoire
             Que je t'ai trouvé dans un tiroir
             Tes pages blanches sont une invitation
             Je ne puis résister à te faire des confessions

             Se livrer sans arrière-pensée, ni être jugée
             Une correspondance secrète qui ne sera jamais postée
             Dès que je peux, je viens te voir
             Pour un tête à tête avec ma mémoire

             C'est fou tout ce qu'il peut y avoir dans cette matière grise
             Je m'étonne moi-même, je vais de surprise en surprise !
             Petit à petit tes pages se remplissent
             A la lueur d'une bougie, la plume glisse

             Je peux passer des heures avec toi
             Mes états d'âme ne t'ennuies pas
             Tu es mon plus fidèle ami, mon confident
             Tu partages mes peines et mes espoirs au fil du temps

             Avec toi le temps passe si vite ! il faut que je te laisse
             Reprendre le cours de ma vie, elle me presse
             Je te remets dans le tiroir
             Je reviendrai plus tard...

               

                   de Bluedolphin62

     

    2
    Mardi 31 Mars 2015 à 21:56

    Très bien écrit et tellement vrai ! Je ne regrette qu'une chose, j'ai tenu un journal pendant mon adolescence et je l'ai détruit croyant tourner la page.... Toujours conserver ses écrits... J'aurais dû moi aussi le remettre dans le tiroir. Bonne soirée.

    3
    Mardi 31 Mars 2015 à 23:47

    Eh oui , avec le temps , certaines choses prennent plus de valeur que d'autres, parfois certaines pages doivent restées définitivement tournées, si tu les a détruites n'ai pas de regret c'est qu'elles ont fait leur oeuvre et que tu n'en a plus besoin pour avancer ...

    Douce nuit à toi, ma belle !

    4
    Mercredi 15 Avril 2015 à 16:15

    Merci pour ces bons conseils.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :