•  

    Que voit le bébé quand il tourne son regard vers le visage de la mère ?

    Généralement ce qu'il voit c'est lui-même.

    En d'autres termes, la mère regarde le bébé

    et ce que le visage exprime est en relation directe avec ce qu'elle voit.

     

     

     

     

    Selon ce que ce visage exprime l'amour ou le rejet,

    la joie ou la dépression, la fierté ou l'angoisse,

    l'enfant va se sentir plus ou moins accueilli et va investir différemment l'image de soi.

    Il y a donc un jeu de miroir réciproque entre la mère et l'enfant,

    et ce jeu contribue au sentiment d'amour de soi de l'enfant.

    Si celui-ci ne sent pas qu'un regard aimant est posé sur lui,

    il pourra difficilement s'aimer et s'estimer lui-même.

     

    WINICOTT

     

    Extrait du livre "Un amour qui guérit"

    Jenny Locatelli

    Edmond Marc.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    PATRICIA D'ANGELI

    PSYCHOTHERAPIE

    Guérir vos blessures intérieures avec la Thérapie Symbolique Avancée.

     

     

    Faire de la thérapie, c'est aider une personne à aller mieux,

    mais sans forcément modifier ou faire évoluer ce qu'elle est en essence.

    Faire de la psychothérapie, c'est aider une personne à aller vers sa guérison

    en lui permettant de changer ce qu'elle est au plus profond d'elle-même.

     

    L'ESSENCE DE SOI-MÊME

    "La psychothérapie touche notre inconscient.

    Elle parle le langage des rêves, 

    car notre esprit profond ne comprend pas les concepts rationnels de notre esprit logique.

    Faire de la psychothérapie, c'est voyager dans un monde de symboles et de poésie,

    d'analogies et de résonances subtiles, c'est comprendre l'inconscient,

    les mythes qui le fondent et les archétypes qui l'expriment.

    Alors, le miracle du changement devient possible".

     

    PSYCHOTHERAPIE vous parle de vous, de votre âme profonde et de ses multiples aspects :

    sage ou enfant intérieur, critique, masculin ou féminin.

    C'est un livre pour vous-mêmes, votre couple et votre vie sociale

    - ou pour vos patients si vous êtes déjà psychothérapeute.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Etes vous une enfant de la psychanalyse ?

     

    Pour Mieux se Connaître

     

    Vous êtes une pragmatique.

    Vous êtes aussi attachée à certaines règles de vie tels que l'ordre, le respect de la parole des adultes,

    mais pas en tant que principes rigides ou comme un but en soi,

    mais plutôt comme une nécessité

    car vous pensez qu'il est indispensable de maintenir une certaine discipline pour être fonctionnel.

    En d'autres termes, vous ne confondez pas règles et valeurs.

    Vous avez des valeurs et pour vous, les règles sont ajustables,

    car elles ne sont que des conventions, des moyens au service de vos valeurs.

    Concernant les émotions, les désirs, vous pensez qu'il ne faut pas les nier

    sous peine de les voir ressurgir puissance 10 000.

    Vous optez donc la plupart du temps pour un compromis, à l'écoute de vos émotions et de vos besoins,

    mais sans en devenir l'esclave pour autant.

    Pour vous, si problème il y a, solution existe-t-il aussi et ce dans le monde réel.

    En matière d'éducation, vous êtes également dans le compromis, pensant qu'il est bon de faire preuve d'autorité,

    tout en écoutant ce que les autres ont à vous dire,

    c'est-à-dire leurs désirs et leurs ressentis.

     

    TEST

    Les enfants de la Psychanalyse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Savoir pour guérir - La dépression

     

     

    Professeur Raymund Schwan

    Professeur Philippe Courtet

     

    La dépression est une maladie fréquente qui touche chaque année trois millions de français.

    La dépression est la première cause de suicides. Pourtant des solutions existent.

    Ce livre s'adresse en première ligne aux patients et à leur entourage,

    c'est à dire aux premier concernés et intéressés par la maladie.

    Il est écrit par des psychiatres, chercheurs et professeurs de psychiatrie

    qui leur proposent de faire le tour de cette pathologie.

    Ce livre ne se veut pas pour autant savant.

    Il s'agit tout simplement de se mettre à la portée des premiers intéressés

    et de leur donner les moyens de savoir pour guérir.

    Car savoir, c'est refuser de continuer à subir

    et devenir acteur dans un processus qui doit mener la personne souffrant de dépression vers sa guérison.

    C'est redevenir peu à peu maître de son avenir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Difficile de surfer sur Eklablog

    Et vous ?

     

    Rencontrez vous le même problème...

     

     

    Depuis quelque temps il me devient difficile de surfer sur vos blogs....

    Beaucoup de pages me reviennent sans article....

    Changement de rubriques impossible... Page vide également

    Souvent impossible de vous laisser des messages... Toujours cette page vide....

     

    Rencontrez vous le même problème et surtout avez vous une explication qui pourrait m'éclairer ?

    MERCI A VOUS.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  •  

    L'idée d'une mère qui aime ses enfants, et qui pourtant, en arrive à les torturer

    est aussi insoutenable que tabou...

    Un sujet complexe qu'Anne Marie Avouac a décrypté à travers le parcours de plusieurs victimes

    dans un documentaire diffusé ce mardi 21 février à 20h50 sur France 5

     

     

     

    Ma mère m'a détruit... Oui mais c'est ma mère.

     

    J'ai constaté l'ampleur du drame des "mères toxiques" au fil de mes repérages.

    On n'imagine pas le nombre d'enfants qui ont souffert d'un lien toxique avec leur mère.

    Pour eux c'était normal.

    Pourtant la manipulation perverse d'une mère est une arme de destruction si puissante

    que les adultes qui en ont souffert deviennent des adultes brisés.

    Sans oublier que l'amour maternel qui ne serait pas inné est un sujet tabou, dont on parle peu.

    De nombreux adultes sont incapables de penser "toxicité" concernant leur mère.

     Les enfants excusent leur mère et nient leur souffrance. 

    Jusqu'au jour où il est impossible de faire un pas de plus : dépression, impasse professionnelle...

     

     

    Pour Delphine, Sylvain, Marianne, c'est lors d'une profonde dépression,

    qu'ils ont réalisé les liens toxiques qu'ils entretenaient avec  leur mère.

     

    Les ravages  de la toxicité d'une mère commencent dès la naissance voire même avant.

    Il est maintenant prouvé scientifiquement que l'attachement sculpte le cerveau,

    donne confiance à l'enfant, lui permet d'apprendre et d'explorer le monde.

     

    SANS AFFECTION PAS DE CONFIANCE EN SOI.

     

    La carence affective atrophie les deux lobes cérébraux et altère le circuit de l'émotion et de la mémoire.

    Mais dès qu'un substitut affectif entoure à nouveau le bébé son cerveau fonctionne à nouveau

    Une mère toxique c'est une mère qui verse du poison dans son enfant à travers ses gestes, ses mots, ses actes.

    Ce sont des mères qui sont de toute évidence en grande souffrance.

    Sinon elles ne se comporteraient pas comme ça.

     

    Pour résumer une mère toxique, c'est un parent qui a été dominateur, critique, méprisant,

    incapable d'offrir le moindre soutien à son enfant.

    Les violences  psychologiques sont à mon avis les plus violentes car elles ne laissent pas de traces visibles.

    Les mères toxiques ont tendance à dénigrer l'enfant en permanence.

    D'autres sont immatures et narcissiques.

    L'enfant va être soit envahi par cette mère,

    soit au contraire maintenu dans une distance telle qu'il va se sentir abandonné.

    Mais il ne pourra pas communiquer avec elle.

    Le problème c'est que souvent les mères toxiques ont été aussi elles mêmes mal aimées, maltraitées,

    elles ont aussi des blessures et des failles importantes.

     

    COMMENT GUERIT-ON D'UNE MERE TOXIQUE ?

    Se construire lorsqu'on a été victime de mères dites "toxiques" est très difficile,

    qu'elles aient été violentes psychologiquement, dominatrice, méprisante, absente...

    L'enfant confronté à une mère toxique a besoin d'aide pour grandir.

    Il peut la trouver auprès d'une adulte bienveillant, d'un grand parent, d'un enseignant, d'un thérapeute.

     

    Rappelons que l'enfant en souffrance croit que ses parents ont raison.

    Il est donc très important d'avoir une image de l'extérieur

    qui va lui permettre de comprendre que ce qu'il vit n'est pas normal.

     

    "Parler, se faire entendre, témoigner de ce rapport à la mère.

    C'est un temps de rééducation : apprendre à s'aimer, à aimer l'autre sans rivalité,

    sans emprise, ni combat,

    apprendre à choisir sa sécurité.

     

     

     

    (Voilà le pourquoi de ce blog.... Un temps de rééducation...)

    FAUSTINE.

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • RENDEZ VOUS CE SOIR MARDI 21 FEVRIER A 20 H 50....

    DOCUMENTAIRE SUR LES MERES TOXIQUES

     

     

     

    UNE SOIREE QUE JE NE PASSERAI PAS DEVANT MON ORDINATEUR,

    SANS AUCUN DOUTE....

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

    Ce n'est pas  parce que tes bases sont fragiles

    que tu ne peux te construire un bel édifice.

     

     

    Accepte et prends soin des failles pour qu'elles se colmatent,

    répare, prends ton temps, et petit à petit,

    construis, et élève toi.

     

    ALEXANDRA JULIEN.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Nous supposons que tout le monde voit la vie comme nous la voyons.

    Nous supposons que les autres pensent comme nous pensons,

    qu'ils ressentent les choses comme nous les ressentons,

    qu'ils jugent comme nous jugeons.

    Voilà la supposition la plus importante que font les humains.

    C'est la raison pour laquelle nous craignons d'être nous-mêmes avec les autres,

    car nous pensons qu'ils vont nous juger, nous maltraiter et nous critiquer,

    comme nous le faisons nous-mêmes.

     

     

    Ne faites pas de suppositions....

     

     

    C'est pourquoi, avant même que les autres puissent nous rejeter,

    nous nous sommes déjà rejetés nous-mêmes.

    Voilà comment fonctionne l'esprit humain.

     

    DON MIGUEL RUIZ.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    La majorité des gens se contentent de vivre leur vie sans la penser,

    les  initiés, eux, mordus de psychanalyse,

    pensent leur vie sans pouvoir la vivre vraiment.

     

    l

     

    Reste  tout un monde intermédiaire à explorer...

     

     

    LES ENFANTS DE LA PSYCHANALYSE.

    Marion Mari-Bouzid

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Un amour qui guérit

    l'importance de la relation en psychothérapie

     

     

     

    Jenny Locatelli

    Edmond Marc.

     

     

    Cet ouvrage brise un certain tabou.

    Il entend montrer que l'amour est le principe vivifiant de la relation thérapeutique ;

    un amour "désaliéné" qui procède autant d'Agapé que d'Eros.

    Il ne s'agit pas là d'une sorte de postulat idéaliste

    ni d'une manifestation d'angélisme, tissée de bons sentiments.

    Les auteurs cherchent au contraire à cerner, au plus près de l'expérience clinique,

    cette proximité émouvante que constitue le lien thérapeutique.

     

    Ils s'appuient sur cinq psychothérapies, présentées et analysées sous l'angle de la relation.

    Si le terme d'amour s'est imposé, en dépit de toutes les ambiguïtés et de tous les risques qu'il recèle,

    c'est qu'il semble le plus à même d'exprimer la qualité affective profonde de ce lien.

    C'est aussi parce que l'amour est au cœur du développement de la personne et de ses perturbations ;

    et que, de ce fait, il est le moteur du processus thérapeutique.

     

    Cette réflexion s'inscrit dans la lignée des apports théoriques et cliniques

    de Fereczi, de Balint, de Winnicott, de Bowlby, de Rogers, de Kohut... pour ne citer que les plus grands.

    Elle a l'ambition de renouveler les représentations et le regard que nous portons sur la relation thérapeutique.

    Et plus encore d'ouvrir et de transformer la pratique.

    L'originalité de l'ouvrage réside notamment dans l'utilisation de témoignages de patients

    pendant et après leur chemin thérapeutique.

    Ainsi le travail thérapeutique est présenté dans sa réalité

    à travers le double point de vue du thérapeute et du patient.

     

    L'ouvrage s'adresse à tous les "psys", aux praticiens de la relation d'aide

    et à tous ceux qui sont engagés dans un parcours thérapeutique.

     

     

     

     

     

     

    EDMOND MARC

    est psychologue, docteur d'Etat en psychologie, Professeur émérite des Universités.

    Il a publié de nombreux ouvrages sur la psychanalyse et la psychothérapie.

     

     

     

     

     

    JENNY LOCATELLI

    est psychanalyste - psychothérapie relationnelle -

    et exerce en profession libérale.

    Elle est membre de la Société française de la psychanalyse intégrative,

    et analyste agréée de cette même société...

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    Les troubles du comportement alimentaire peuvent être traités par

     

    l'hypno-thérapie.

     

     

    Boulimie aussi appelée toxicomanie sans drogue.

    La personne se nourrit énormément sur une courte durée et sans contrôle

    puis prend des laxatifs, des diurétiques

    ou a recours aux vomissements.

     

    L'anorexie

    La personne restreint de manière drastique son régime alimentaire

    ce qui peut l'entrainer vers la mort.

     

    L'hyperphagie

    Pathologie semblable à la boulimie

    mais excluant  les stratégies de vomissement et de prise de médicament.

    Plus il y aura contrôle, plus il y aura perte de contrôle.

    Le contrôle est illusoire (on appelle d'ailleurs cela "illusion de contrôle").

    Dans de nombreux cas,

    le trouble se continue et se développe simplement par cette alternance.

    Dans l'hyperphagie,

    de longues périodes d'abstinence et de régimes draconiens

    laissent immuablement la place à des périodes de transgression,

    de compulsions alimentaires.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires