•                                                                                                      A MA MERE....

     

    Citation...

     

    Parfois, vous devez laisser les gens partir parce qu'ils sont toxiques pour vous.

    Les laisser partir parce qu'ils prennent et prennent et vous laissent vidé.

    Les laisser partir parce que dans l'océan de la vie,

    Quand tout ce que vous faites c'est essayer de rester à flot,

    Ils sont l'ancre qui vous noie.

     

    Auteur Inconnu.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Ce soir je regarde  "La Consolation",

    un téléfilm sur l'enfance violée de Flavie Flament...

    C'est sur la 3...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

     

     l’hyper-empathie.

    Qui en profite ? : La victime professionnelle

     

    Vous êtes sensible, voir hypersensible et donc très empathique.

    Non seulement vous comprenez les autres, mais vous pouvez vous mettre à leur place et ressentir leurs émotions.

    Vos émotions à vous sont aussi intenses que fréquentes.

    « Tu es trop gentil », vous répète-t-on.

    Vous haussez les épaules avant de secourir l’un, de réconforter l’autre.

    Parmi ceux qui bénéficient de votre altruisme se trouve la victime professionnelle,

    malchanceuse et paumée chronique,

    qui sait trouver les mots pour faire vibrer la corde sensible et obtenir de vous ce dont elle a besoin.

    Vous n’êtes pas toujours dupe, mais vous répondez toujours présente.

    Quitte à tomber sur le ou la pro qui profitera de vous et vous jouera de mauvais tours.

    Les empathiques altruistes ont, dans leur enfance, souvent joué le rôle de sauveur

    ou de soignant auprès de leurs parents,

    et étaient culpabilisés pour rester dociles.

     

    Test Psychologie.com

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

    La Crise d'Angoisse

     

    La crise d'angoisse ou crise de panique

    se caractérise par une peur intense et incontrôlée chez la personne qui en est victime.

    Cette angoisse porte le plus souvent sur la crainte de mourir ou encore la peur de perdre le contrôle,

    devenir fou, sans possibilité de se raisonner tant que dure l'attaque de panique

    de quelques minutes à plusieurs heures.

     

    Pour toi Lola....

    L'apparition de crise d'angoisse ou de crise de panique est souvent un signal "salvateur"

    pour nous recentrer sur ce qui est important dans nos vies !

     

     

    La crise d'angoisse n'est pas seulement une anxiété intense :

    les symptômes d'anxiété sont mélangés à des symptômes physiques

    qui peuvent être suffisamment violents pour faire évoquer un infarctus du myocarde ou des crises d'épilepsie.

    C'est souvent après un passage par les Urgences Médicales, devant un bilan physique négatif

    que le diagnostic de crise d'angoisse ou crise de panique sera posé.

     

    La crise d'angoisse peut survenir brutalement au milieu de la nuit par exemple,

    ou être déclenchée par des facteurs comme une foule, un endroit clos etc. 

    La crise d'angoisse est un nuage de fumée cachant un traumatisme refoulé,

    qu'il s'agisse d'un traumatisme de l'enfance ou d'un traumatisme d'apparition récente

    (décès, accident, séparation), qui est l'élément déclencheur d'une névrose post traumatique.

     

    Les signes physiques sont ceux d'une personne terrorisée :

    accélération du rythme cardiaque (palpitations, tachycardie), pâleur, tremblements, transpiration,

    sensation d'étouffement ou d'étranglement,  douleurs thoraciques, nausées,

    vomissements et douleurs abdominales, vertiges et maux de tête, ainsi qu'un sentiment de peur déraisonnée.

    Les crises de panique nécessitent à la fois un traitement médicamenteux et une thérapie.

     

    Le traitement de la crise d'angoisse à long terme repose sur le traitement du trouble sous-jacent,

    par le biais par exemple d'une thérapie comportementale et cognitive.

    Le traitement de ses symptômes passe généralement par un traitement à base d'anxiolytiques,

    notamment les benzodiazépines. La consultation d'un médecin est indispensable

    en raison de la dépendance qu'ils provoquent.

    C'est la raison pour laquelle certains médecins leur préfèrent parfois les antidépresseurs.

     

    Pour toi Lola....

     

     

    Très souvent une crise d'angoisse surviendra sans raison apparente pour le patient :

    son apparition signera souvent une limite aux  stratégies de "contrôle" qu'il a utilisé jusque-là.

    La nécessité d'avoir ses émotions "sous contrôle" dans certains contextes professionnels,

    la pression de se montrer "sans faille" ne peuvent que renforcer la survenue d'une crise d'angoisse.

     

    Après la crise d'angoisse , le patient peut être inquiet de l'apparition d'une nouvelle crise panique :

    c'est l'anxiété anticipatoire.

    Il peut aussi être tenté d'éviter les endroits où la crise est survenue,

    d'où l'apparition d'agoraphobie.

      

    SOURCE :

    Site : "Santé Médecine"

               Site : "Docteur Christophe Bagot"

     

     

     

    Pour toi Lola....

    Je vous invite à suivre le lien suivant pour réécouter l'émission de Flavie Flament

    diffusée  cet après midi

    "Que faire en cas de crise d'angoisse"

     

    http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/que-faire-en-cas-de-crise-d-angoisse-7790749316

     

     

    :

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    NE JUGEONS PAS.....

     

    AUCUN JUGEMENT PRECIPITE

     

     

     

    Imaginons qu'en vacances, une personne veuille prendre sa voiture et s'aperçoive qu'un des pneus est crevé.

    Cela n'est pas très grave. Elle change la roue et le soir raconte ses déboires en riant à l'apéritif.

     

    Imaginons maintenant que cette personne apprend qu'elle est licenciée et que son conjoint la quitte.

    Elle bascule dans un état de tension très important.

    Simultanément elle arrive à sa voiture et découvre que le pneu est crevé.

    Là c'est la crise de nerfs.

     

    Un témoin ne comprendra pas qu'elle s'effondre pour si peu

    (ce qui d'ailleurs, montre bien la difficulté qu'il y a à juger ce que vivent les autres).

     

     

    Jean  Charles BOUCHOUX.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    LA PAROLE EST SON INSTRUMENT DE MANIPULATION PREFERE :

     

    - Messages contradictoires

    - Détournement de la parole

    - En perdant son souffre douleur dans un dédale d'informations contradictoires,

    il l'empêchera de penser et de réagir sainement.

    - Le pervers garde une impression de contrôle... une manière pour lui de se valoriser.

    - Le pervers communique de façon paradoxale ce qui va lui permettre d'assujettir sa victime.

     

     

     

    PN - La parole, son instrument de manipulation préféré.

     

     

     

    S'EN SORTIR :

     

    - Expliquer les évènements et demander de l'aide aux autres.

    - Arrêter de se justifier : plus on se justifie, plus le pervers se sent en position de force.

    - Oser la détester

    - Couper court à toute communication : s'éloigner et ne plus avoir aucun contact

     

    Jean-Charles Bouchoux

    Eyrolles 2013

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

    IL Y A DES ETRES QUI NOUS TOUCHENT PLUS QUE D'AUTRES,

    SANS DOUTE PARCE QUE, SANS QUE NOUS LE SACHIONS NOUS-MEMES,

    ILS PORTENT EN EUX UNE PARTIE DE CE QUI NOUS MANQUE.

     

    Wajdi Mouawad

    Anima

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    Les Médicaments en question

     

     

    Anxiolytiques - antidepresseurs.

     

     

     

    Ce qu'en disent les Livres.

     

    Toutes les substances chimiques, au même titre que l'alcool ou l'héroïne, après avoir procuré un soulagement artificiel et passager, intensifieront la souffrance psychique.

    Les médicaments anxiolytique/antidépresseur empêchent après avoir procuré un apaisement passager,

    de guérir authentiquement en devenant soi, adulte.

    Toutes ces drogues dépossèdent le sujet de sa souffrance, étouffent et répriment celle-ci en l'enfouissant

     au lieu de l'aider à s'exprimer dans la lumière pour qu'elle perde sa nocivité.

     

    EXTRAIT DE "GUERIR SON ENFANT INTERIEUR" DE MOUSSA NABATI

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    JE VAIS MIEUX - DAVID FOENKINOS

     

     

    Je vais mieux - David Foenkinos

     

    RESUME

     

    Un jour, je me suis réveillé avec une inexplicable douleur dans le dos.

    Je pensais que cela passerait .... mais non

    J'ai tout essayé.

    J'ai été tour à tour inquiet, désespéré, tenté par le paranormal.

    Ma vie a commencé à partir dans tous les sens.

    J'ai eu des problèmes dans ma vie professionnelle, dans mon couple, avec mes parents, avec mes enfants.

    Je ne savais plus que faire pour aller mieux.

    Et puis j'ai fini par comprendre.

     

    EXTRAIT. A MEDITER....

    "Je n'aimais pas ce qu'elle peignait, c'était même confondant de laideur, mais je n'avais pas à juger ainsi sa vie...

    Qui suis-je pour être aussi méprisant, moi qui ai passé ma vie comme un larbin ?

    La seule chose qui nous différenciait, c'était la pudeur.

    J'étais certain d'être incapable de montrer à quiconque mon travail, et encore moins d'oser déranger les gens,

    les faire venir dans une galerie,

    et me poster à coté d'eux en attendant leur avis...

    J'étais tout simplement incapable d'affronter le jugement des autres.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Le Sentiment d'Infériorité

     

     

    Notre caractéristique humaine est d'éviter la souffrance et de rechercher la paix mentale.

    Or les personnes atteintes de sentiments d'infériorité souffrent.

    Elles éprouvent de profondes sensations d'insécurité, de peur et d'impuissance.

    Une personne souffrant d'infériorité, cherchera la supériorité.

    Si elle souffre de sentiment d'impuissance, elle cherchera la puissance.

    Si elle se sent dominée, elle tâchera de dominer. C'est le mécanisme de compensation.

    Les compensations, cependant, ne suppriment nullement le sentiment d'infériorité ;

    elles le recouvrent simplement d'une grand manteau d'illusions...

    C'est ainsi que dans la vie courante, beaucoup de personnes réalisent de grandes choses à cause de leur sentiment d'infériorité. 

     

    _______________

     

    Caractéristiques du névrosé  

     

    Un névrosé a besoin de domination, de puissance, de force, de supériorité, d'admiration.

    Il refuse d'accepter un conseil

    Il a un esprit de contradiction parfois féroce et immédiat, comme un tic

    Il refuse "fièrement" le moindre appui qu'on lui propose

    Il veut faire sa vie "sans rien demander à personne"

    Il refuse de n'avoir pas raison

    Il ne supporte pas la moindre critique

    Il éprouve le besoin de professer, d'enseigner

    Il éprouve le besoin de diriger, d'aider les autres, de les secourir, d'être un soutien.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    LE TRANSFERT - Pour qui me prenez-vous ?

    Saverio Tomasella

     

     

     

    Très souvent, nous pensons savoir mieux que l'autre qui il est.

    Nous lui prêtons des intentions qui dépendent de nos interprétations.

    Ainsi nous l'idéalisons ou le stigmatisons, nous lui adressons des demandes qui ne le concernent pas,

    nous confondons ce qu'il est en train de vivre avec ce que nous vivons.

     

    Saverio Tomasella analyse les multiples interférences qui perturbent toute relation humaine et sur lesquelles la psychanalyse a posé le nom de transfert.

    Il explore l'émergence de cette notion chez Freud et Ferenczi puis son approfondissement par Mélanie Klein, Lacan et Green.

    Enfin, il lève le voile sur la relation psychanalytique en exposant quatre récits de transferts, autant d'invitations à nous interroger sur nous-mêmes et sur notre désir à ne plus fuir la réalité, pour nous y inscrire vraiment, à chaque instant.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    L'autorité

     

    Imaginons un enfant dont la spontanéité est sans cesse brimée par un parent autoritaire.

    Supposons que cet enfant au bout d'un certain temps, se sente coupable ou stupide chaque fois qu'il est "lui-même" (spontané).

    L'enfant va donc peu à peu refouler la partie de sa personnalité dont l'expression représente un danger.

    Il va se dire : "Si je suis spontané, je me heurte à l'opinion méprisante de mon père ou de ma mère ; je me sens coupable d'être spontané ; je ne serai plus spontané ; je jouerai un rôle."

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire