•  

     

    Un adolescent qui commet un acte  suicidaire, "réussi ou non",

    ne va jamais bien, même si l'entourage prétend parfois 

    qu'il n'a rien vu venir, qu'il n'y a aucune explication à son acte.

    Ainsi, certains suicides demeurent mystérieux, incompréhensibles pour les proches,

    mais ils viennent toujours révéler un mal être qui n'a pas pu être exprimé.

     

     

     Le passage à l'acte est souvent précédé de signes divers auxquels il faut prêter attention :

    troubles du sommeil ou de l'appétit, fatigue, changement de comportement

    (fugue, consommation excessive de tabac, d'alcool ou de drogue..).

    Tous ces symptômes peuvent traduire une souffrance qui ne parvient pas à se dire.

    Reconnaissons qu'il n'est pas toujours aisé de les déchiffrer.

    Nulle tentative de suicide ne soit être prise à la légère.

    Même si les moyens utilisés paraissent anodins, l'acte ne l'est jamais.

    Il vient toujours dire le mal être ou plus exactement,

    le désir d'en finir avec  ce mal être, plutôt que d'en finir avec la vie.

    L'adolescent tente de se suicider pour mettre fin à une souffrance jugée insupportable,

    plus que pour se tuer lui-même, oubliant parfois que la mort risque d'être au rendez vous.

     

    Professeur Marcel RUFO.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    Ce que j'ai retenu de la conférence....

     

    Julie Arcoulin travaille dans le domaine du développement personnel,

    spécialisée dans la perversion narcissique et ses conséquences

    (Burn Out et surefficience mentale).

    Elle a écrit deux livres : "survivre aux parents toxiques"

    et récemment "débarrassez vous des relations toxiques".

    Elle reçoit essentiellement dans son cabinet des adultes

     

    Ce que j'ai retenu de la conférence....

    Nathalie Vancraeynest reçoit quant à elle des enfants et adolescents.

    Elle a coécrit avec Julie Arcoulin le livre "Et si je croyais en mon pouvoir de séduction".

     

    Toutes deux organisent des ateliers "Sur l'estime de soi"

    et apportent leur aide pour  "sortir de l'emprise MPN".

     

     

    ENFANT SOUS EMPRISE MPN :

     

    Le parent MPN va désigner dans la fratrie un successeur,

    un enfant mis sur un piédestal dans le but de diviser la fratrie

    et cet enfant là va s'identifier à ce parent et devenir manipulateur.

    C'est inconscient.

    Sortir un enfant de l'aliénation parentale est un travail sur du très long terme.  

    Un enfant ne remet pas en questions ce que dit son parent : il se construit sur la base "je suis mauvais".

    Ces enfants, même très intelligents, présentent des troubles de la mémoire et des problèmes de concentration.

     Les conséquences sur le développement psycho affectif des enfants exposés à la violence

    sont les mêmes que pour un enfant qui subit directement la violence.

     

     

    QUI ET COMMENT :

     

    Le pervers narcissique peut être un homme ou une femme.

     Le manipulateur utilise tous les moyens pour arriver à ses fins ;

     A l'autre bout du nuancier se trouve  le manipulateur pervers narcissique,

    qui lui manipule de façon instinctive.

    Il a une personnalité clivée (coupée en deux).

     Il exerce son pouvoir sur une personne en particulier. 

    Il n'accepte pas de faire des erreurs et les projette sur cet autre.

    Il fait passer ses tensions internes sur sa victime.

    C'est une personne "vide" qui a besoin de quelqu'un de très fort et qui possède des qualités que lui n'a pas.

    Il vampirise sa proie et pour cela utilise des mécanismes très subtils .

    Il n'a pas d'affect et pour se libérer il entre dans le conflit...

    Le manipulateur occupe tout l'espace mental disponible 

    et comme notre cerveau est programmé pour chercher un sens,

    le cerveau tourne en boucles (ruminations).

    Le développement affectif du Pervers narcissique s'est arrêté à l'âge de 4 à 5 ans,

    celui du manipulateur à l'âge de 11-12 ans...

     

     

    LES TROIS PHASES DE L'EMPRISE

     

    1) LA SEDUCTION : ils possèdent un sixième sens qui leur permettent de trouver vos failles.

    2) LA DEVALORISATION : Insultes, critiques leur permettent d'attaquer votre "estime de soi"

    et "votre confiance en vous".

    3) L'ISOLEMENT :  Ils créent des conflits qui vont lui permettre de vous isoler. 

     

    POUR VOUS VAMPIRISER ILS UTILISENT :

     

    La double contrainte

    (quoi qu'on fasse rien ne va jamais)

    Définition : Situation dans laquelle une personne est soumise à deux contraintes

    ou pressions contradictoires ou incompatibles.

    Si la personne est ou se sent prisonnière de la situation (notamment un enfant),

    cela rend le problème insoluble et engendre à la fois troubles et souffrances mentales.

    La double contrainte peut se produire dans toute relation de domination.

    Elle est reconnue par Amnesty International comme de la torture mentale.

     

    La culpabilisation :

    Ils culpabilisent l'autre ; on se sent toujours responsable.

     

    Le chantage affectif

     

     

     

    PEUVENT ILS CHANGER ?

    NON

    Ils ne peuvent pas changer car ils ne sont respondables de rien :

    Inutile d'essayer de les convaincre.

     

     

     

    S'EN SORTIR

     

    1) Quand on est mal dans une relation on a le droit de la quitter,

    qu'on soit Fille ou Fils de, Conjoint ou conjointe de :

    Aucun être humain n'a de raisons valables pour maltraiter quelqu'un

    (une enfance difficile n'est pas une raison).

    Il est très difficile de sortir de l'emprise ; ça demande beaucoup d'énergie.

     

    2) Face au MPN, on ne se justifie pas, on n'argumente pas,

    on n'essaie pas de faire entendre raison...

     

    3) Pour se reconstruire,  il faut panser ses plaies,

    et travailler son estime  de soi et sa confiance en soi.

    La victime doit mettre "ses valeurs" de côté pour  se reconstruire.

    Par peur d'être rejetée, la victime en oublie ses besoins propres,

    il faut donc se repositionner par rapport à ce que l'on désire dans la vie.

     

    Au fur et à mesure que les victimes vont mieux, elle récupèrent l'humour et peuvent  prendre du recul.

    Quand on s'en sort on est plein d'énergie, c'est très difficile mais c'est possible.

     

     

    CONCLUSION

     

    Il ne faut jamais minimiser la  violence qu'elle soit physique ou psychologique...

    Il faut être à l'écoute des victimes.

     

    Il est très difficile de vivre une vie d'adulte en gardant le contact avec un parent PN.

    C'est très compliqué car la contre manipulation ne marche que sur le court terme.

    Il y a forcément un prix à payer...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    "En vertu de mes recherches durant ces dernières années,

    la vie après la mort est à mes yeux aujourd'hui plus qu'une hypothèse solide.

    Voilà plus de dix ans que j'enquête à travers le monde, rencontrant des chercheurs,

    des médecins, des hommes, des femmes et des enfants

    vivant des expériences incroyables de contacts avec des défunts.

     

    D'après le livre "Le Test" de Stéphane Allix

     

    Je travaille et côtoie des médiums depuis des années.

    Tout ce temps je suis resté dans mon rôle de journaliste rigoureux et objectif.

    Et c'est précisément cette posture qui me conduit aujourd'hui à reconnaître l'évidence :

    la mort n'est pas la fin de la vie".

     

     

     

    Extrait de "Le Test" de Stéphane Allix.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    Le Cercle des poètes disparus

     

     

    Vous apprendrez à penser par vous mêmes....

     

     

    CARPE DIEM

      (Cueille le jour présent)

     

     

     

     

     

    Les dangers du conformisme -

    Extrait du film "Le cercle des poètes disparus"

     

      

     

     

    C'est d'abord l'histoire d'une bande de garçons ô combien ordinaires

    se retrouvant coincés dans une époque froide et dans un lycée rigide aux méthodes rigoureuses.

    Au contact de ce professeur de lettre quelque peu excentrique,

    les élèves vont découvrir que de nouvelles voies d'avenir leur sont promises

    et ils vont apprendre que leur pensée ne doit pas être altérée par un ordre établi.

    "Ne vous laissez pas dicter votre avenir,  laissez libre cours à vos envies et surtout profitez du moment présent".

     

    C'est un doigt d'honneur

    destiné à toutes sortes de conformisme et autre traditionalisme.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •   

     

    Stefan Zweig - Le Joueur d'échecs

     

    Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic,

    champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ?

    Peut-on le croire, quand il affirme qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ?

    Les circonstances dans lesquelles l'homme a acquis cette science sont terribles.

    Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu,

    lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires,

    le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.

    Une fable inquiétante, fantastique, qui,

    comme le dit un personnage avec une ironie douloureuse,

    "pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    "Il y a un certain nombre d'années, avant que je ne rencontre la psychanalyse,

    une amie chère me dit à propos de son analyse :"ça m'a sauvé la vie !".

    J'en fus interloquée. Quoi ?

    Comment cette amie d'enfance que j'avais toujours admirée

    et à qui tout semblait réussir pouvait-elle avoir besoin d'être "sauvée" ?

    Et comment son psy sur la base de simples échanges de paroles, pouvait-il avoir contribué à ce sauvetage ?

    Sauver la vie ?!

    L'expression était forte, ce n'était pas simplement : "ça m'a aidée à passer un moment difficile".

    Non, cette jeune femme brillante et marquée en apparence du sceau de la réussite

    avait dit "ça m'a sauvé la vie !". C'était invraisemblable !

    Il m'a fallu à mon tour avoir besoin d'entreprendre une analyse,

    puis commercer une pratique d'analyse pour me remettre de mon étonnement initial.

      

    Aujourd'hui je voudrais apporter mon témoignage.

    Témoigner de l'incroyable expérience et du formidable parcours qu'est une cure analytique.

    Oui, une analyse, ça peut sauver la vie ! En tout cas ça vous change la vie.

    Comment ?

    Comment, se demandera t-on, une pratique basée sur la parole peut elle avoir des répercussions sur votre vie,

    votre façon d'être avec les autres, votre corps, vos pensées, votre caractère ?

    Celui qui a été au bout de son analyse sait au plus intime de lui-même, de sa chair, de sa vie

    que l'analyse est une expérience qui vaut la peine d'être tentée, d'être vécue,

    qu'il y a un avant et un après,

    qu'il n'est plus, au terme de son parcours analytique,

    ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre,

    que les choses ont changé pour lui, que sa vie s'en est trouvée transformée

    parfois de façon discrète et pourtant de façon radicale"

    .

     

    "L'EFFET DIVAN"

    Valérie BLANCO.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

     

     

    Au premier niveau, le plus basique,

    la méditation devient une technique parmi d'autres, de gestion du stress

    par des exercices de respiration consciente

    qui permettent de réguler les tensions mentales et émotionnelles.

    C'est une définition exacte et une réalité,

    car la méditation agit efficacement, très efficacement même contre le stress chronique.

     

    Puis vient l'abord plus neuroscientifique :

    la méditation serait, d'abord, un entrainement du mental,

    un apprentissage progressif pour aborder différemment nos états d'âme, nos pensées ou nos émotions.

    Un entrainement qui transforme la  chimie du cerveau

    et nous ouvre la voie à des modifications profondes de notre attitude

    face à nous mêmes, face aux autres, face au monde.

     

    La méditation - une définition à plusieurs niveaux.

     

    Franchissons un cran supplémentaire, encore,

    pour comprendre la méditation comme une pratique qui vise l'éveil à soi-même.

    Un éveil qui passe par une connaissance subtile et pleinement consciente de soi,

    qui nous invite à une plongée ininterrompue au fond de nous mêmes pour en découvrir les moindres méandres.

    Un éveil qui nous oblige à nous repenser, à repenser notre place dans l'environnement,

    à repenser le sens de notre vie et de nos valeurs.

     

    Pour les plus initiés, la méditation devient une pratique profonde de l'esprit qui nous relie à l'univers.

    En méditant, la conscience claire qui s'installe au cœur de notre être se confond avec l'humanité toute entière.

    Nous percevons notre place, infime, dans une existence qui nous dépasse.

    Les méditants engagés y trouveront une philosophie de vie, un art spirituel,

    une puissante connexion à eux mêmes qui,

    en les dégageant de l'égo, procure une paix et une sérénité infinie.

     

    J.S.F

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le tatouage porte atteinte au corps, le blesse, le modifie, donc le désacralise.

    La marque est désormais choisie et non subie ; mon corps m'appartient et j'en fais ce que je veux.

    Au même moment, ce corps devient messager et retranscrit ce qui n'est pas exprimé

    mais qui prend une forme symbolique.

    Le tatouage est devenu une forme de communication.

     

    Le tatouage et la scarification

    sont deux façons de marquer le corps et relèvent de pratiques bien différentes. 

    Le terme "scarification" est utilisé pour indiquer des pratiques d'automutilation,

    des incisions effectuées sur certaines parties du corps.

    La scarification est effectuée par des sujets en souffrance avec plus ou moins de violence, 

    c'est une sorte d'exutoire corporel à une douleur psychique.

    La scarification peut être une manière de passer par l'acte quand la parole est défaillante.

     

    Le tatouage est une inscription en surface.

    Il permet  de retravailler ce corps

    qu'ont donné les parents, d'en reprendre le contrôle d'une certaine façon.

    Se faire tatouer est souvent une manière de démontrer son indépendance.

    Le désir de se faire tatouer est indissociable de la relation parentale et au besoin d'individualisation.

    Le tatouage incarne généralement une profonde volonté d'affirmation de soi.

    Frontière entre le monde intérieur et extérieur,

    la peau dit aux autres ce que l'on est, ou ce que l'on désire être.

    Le choix du motif, jamais anodin, exprime une valeur intime...

     

     

    SOURCE

    La Cabane Psychologique

    Le Net

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Conférence du  30 janvier 2020

     

     

    La thérapie par les bols tibétains ou bols chantants,

    est une technique de thérapie utilisée depuis des millénaires dans la région de l'Himalaya

    et dans d'autres parties d'Asie.

    Elle fait appel aux sons et à leurs vibrations pour agir sur notre corps.

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

     

     

    Les bols tibétains sont composés de sept métaux :

    cuivre  étain, fer argent mercure plomb et or.

    Ces "sept" métaux font aussi référence aux sept chakras, aux sept planètes,

    aux sept jours de la semaine, aux sept éléments...

    Ils peuvent être natures, gravés à la main ou gravés à la machine.

    On parle de bols tibétains mais ils sont fabriqués artisanalement au Népal,

    faits à l'ancienne et martelés à la main.

    Des chamanes les ont apportés dans l'Himalaya et les moines bouddhistes les ont adoptés.

    Ce sont des instruments sacrés.

     

     

     

    Notre corps est principalement constitué d'eau : c'est sur elle que les bols vont jouer.

    La pratique des bols tibétains repose sur la certitude que le stress et les énergies négatives

    amènent de mauvaises vibrations dans notre corps.

    Malheureusement ces vibrations ne font pas que passer, nos cellules les emmagasinent.

    La manipulation des bols agira sur l'eau que contient notre corps.

    L'eau transmettra alors ses vibrations à nos cellules, qui finiront par vibrer au rythme du chant du bol.

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

     

    Le son provoque des vibrations qui envoient de l'énergie... Les vibrations agissent sur les cellules.

    Ils agissent sur le physique, sur le mental et sur le spirituel.

    Les soins par les bols tibétains apportent équilibre, bien être, auto guérison, santé,

    force de vie, paix, inter éveil, ressource émotionnelle ;

    Ils rétablissent le flux énergétique.

    Quand on fait vibrer un bol, on équilibre et recentre les chakras*.

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

    Les sept chakras principaux sont les sept centres d'énergie.

    Ils sont situés le long de la colonne finissant au cerveau, du périnée au sommet du crâne.

    Chakra couronne

    Chakra du troisième œil

    Chakra de la gorge

    Chakra du cœur

    Chakra du plexus solaire

    Chakra sacré

    Chakra racine.

     

     

     

     

    Les bols sont récepteurs, émetteurs et amplificateurs d'énergie.

    Chacun y réagit différemment.

    On peut aussi l'utiliser pour nettoyer la maison des mauvaises énergies.

    On distingue le son "frappé" et le son "chanté".

     

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

    son chanté

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

    son frappé

     

     

    Certains sont utilisés dans le massage du corps (5 métaux seulement). Le cuivre entre dans le corps.

     

      

    Autres présentations au cours de cette conférence

     

    Les bols de cristal ont été découverts dans les années 90.

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

     

    A l'origine ce sont des creusets de laboratoire (préparation pharmaceutique)

    Ils sont faits avec de la poudre de quartz naturel que l'on chauffe.

     

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons... 

    Les Cymbales suspendues (or et mercure)

     

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

    Le Gong

     

     

     

    Conférence "Bols Tibétains" la thérapie par les sons...

    Les tambours Chamaniques

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

     

    "La représentation négative, dépressive de soi,

    dont de plus en plus de personnes souffrent et se plaignent à l'heure actuelle,

    n'a strictement rien à voir avec la réalité.

      

     

    Elle ne se justifie par aucun défaut visible, objectif,

    que ce soit la beauté physique, la santé, le travail, l'intelligence ou la richesse.

    Elle n'a pas pour origine le manque réel de quelque chose ou de quelqu'un,

    qui serait concrètement repérable et réparable.

    Elle ne reflète pas ce qu'est le sujet vraiment,

    mais ce qu'il croit, ce qu'il s'imagine être, ce qu'il fantasme,

    sous le prisme déformant du petit garçon ou de la petite fille intérieure.

    Ce n'est donc pas l'adulte qui se perçoit à l'aide de ses propres yeux d'homme ou de femme,

    mais l'enfant en lui qui l'observe et le juge sans indulgence.

    D'où l'inutilité fonciere de s'épuiser à "réparer" ces prétendues insuffisances ou disgrâces

    par des mesures extérieures :

    changement impulsif d'emploi, de résidence ou de partenaire,

    recours à la chirurgie esthétique"

    Mr Moussa Nabatti

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Une bonne introduction pour une nouvelle rubrique

    "Déviance Sectaire"

     

     

     

    EMPRISE MENTALE, QUAND LA THERAPIE DERAPE.

     

    EMPRISE MENTALE, QUAND LA THERAPIE DERAPE.

     

     

     

     

    Plus de 2500 plaintes contre les thérapeutes déviants sont enregistrées chaque année.

    Ils seraient en réalité des dizaines de milliers à exercer une emprise mentale sur leurs patients.

    Un vide juridique a favorisé l'émergence de thérapies conçues par ces gourous pour manipuler leurs patients,

    en induisant par exemple l'émergence de faux souvenirs.

    Leur motivation : l'argent, le sexe ou le pouvoir.

    Jusqu'en 2010, l'exercice de la psychothérapie n'était pas réglementé.

    C'est toujours le cas pour la psychanalyse.

    Ce documentaire tente de comprendre les mécanismes en jeu

    et donne la parole aux victimes et à ceux qui luttent contre ces gourous.

     

    ----------------

     

    La mission interministérielle met en garde

    contre les nombreuses dérives sectaires des psychothérapies nouvelles.

    Tout professionnel doit être en mesure de vous fournir un n° ADELI.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

     

     

    freud

     

    Freud s'est suicidé en 1939.

    Depuis plusieurs années, son cancer de la mâchoire

    l'empêchait de se rendre à des congrès ou de prononcer des conférences.

    Sa fille Anna lui servait de lien avec le monde extérieur,

    car son cancer de type nécrosant dégageait une odeur difficilement supportable.

    Selon Max Schur, qui fut son ami et médecin personnel,

    la décision de se suicider du père de la psychanalyse est liée au fait que son chien,

    offert par la princesse Marie Bonaparte et qui ne le quittait jamais,

    même pendant ses consultations, lorsqu'il en donnait encore,

    avait refusé d'entrer dans sa chambre.

    La perte de ce lien lui a ôté toute envie de poursuivre son existence.

     

    freud

     

    Sigmund Freud était un grand collectionneur.

    Le collectionnisme de Freud était plus qu'un passe-temps. C'était une passion .

    Et cette passion le faisait exister dans un monde hostile.

    N'alla-t-il pas jusqu'à demander que, après sa mort, ses cendres soient déposées

    dans l'une des urnes grecques de sa collection ?

     

    Robert Neuburger - Exister.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire