• Pourquoi ce vide autour de moi ?

     

     

    POURQUOI CE VIDE AUTOUR DE MOI ?

     

     

     

    Le vide s'est fait très rapidement autour de moi. A qui la faute ?

     

     

    Lorsque l'on va mal, on est très demandeur, très narcissique.

    L'envie de parler, de se raconter est grandissante et vite très envahissante

    pour les personnes qui vous entourent.

     

    Bien sûr dans une premier temps les gens sont compatissants, curieux.

    Mais lorsque vous déclarez consulter un professionnel, ces mêmes personnes  s'évanouissent dans la nature

    (y compris celles qui, quelques semaines auparavant vous conseillaient de vous soigner).

    Les gens n'ont pas envie de savoir que vous vous sentez mal dans votre peau, c'est dérangeant.

     

    Personne ne vous demande jamais plus comment vous allez.

    Les appels téléphoniques se font rares et expéditifs.

    J'ai passé des heures à attendre ces visites, ces coups de téléphone qui me permettraient de parler...

    Le vide parait immense.

     

    Je pense que notre façon d'être contribue à créer ce désert autour de nous.

    J'ai éprouvé une immense déception, peut être même de la colère,

    les gens ne m'apportant pas ce que j'attendais d'eux :

    l'écoute, la compassion.... Mais ils ne le pouvaient pas.

    Tout le monde ne peut être thérapeute.

     

    Je me pose depuis, souvent cette question :

    Suis je à l'écoute des autres ?

    Et de reconnaître que non, pas vraiment.

     

     

     

    « Citation »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Avril 2015 à 22:33

    Je pense que quand on est mal, on demande pas forcément explicitement a être écouter et entendus. On demande juste silencieusement, que les autres prennent autant soin de nous que nous on prend soin d'eux, on demande juste qu'eux ils voient que derrière ce jolie petite visage sourient ce cache une profonde douleur qui veut être exprimer. Cependant, l'homme est égoïste et il ne voie que ce qu'il a envie de voir soit: le jolie sourire. Personne n'aime voir quelqu'un être mal, c'est pour cela que la plus part des gens disparaissent ou font la taupe, lorsque le moindre mal être  daigne pointer le bout du nez.

    C'est ainsi qu'on ce retrouve seul. On ne veut pas être ecouter H24 , juste écouter quand on le demande. Bon courage a toi ma belle <3

    2
    Mercredi 8 Avril 2015 à 08:58

    Il ne faut rien jamais rien attendre des autres, la vie est une succession de rencontre, certains font un bout de chemin plus ou moins long.

    C'est normal, ceux-ci sont au même niveau d'évolution à l'instant T, si on fait la démarche d'évoluer, certains sortirons de notre vie alors que d'autre rentreront parfois pour un court instant.

    En ce moment un collègue de boulot(arrivé récemment)  qui est devenu un ami à choisi d'évoluer.

    Je l'aide et si un jour nos chemins se séparent, j'espère qu'il aidera les autres.

    La vie c'est pas plus compliqué que cela.

    Cessons de donner de l'importance à des choses insignifiantes, l'important c'est toi et ce que tu veux faire pour être bien le reste c'est du flan.

    3
    Jeudi 21 Avril 2016 à 22:39

      Pardon mais je ne suis pas d'accord!J'ai ete tres tres mal,il m'arrive d'être mal et j'ai ete ecoute par mes amis et je suis la ,tendant la main ou l'oreille si cela peut aider.

    4
    Vendredi 22 Avril 2016 à 05:40

    La situation générale quand on va mal est éminemment paradoxale : des gens nous fuient (ce qui s'est passé manifestement pour toi) et d’autres, les + rares, restent en lien avec nous. Il est sûr que l'égoïsme de protection et l'égoïsme du plaisir pour soi selon les gens ont sans doute contribué à cette mise à l'écart. La responsabilité d'une exclusion sociale, même due à une maladie, est toujours partagée. Tout dépend comment la personne en difficulté se comporte (se plaint-elle tout le temps ou se bat-elle ?) mais aussi comment les autres selon leur propre histoire peuvent recevoir la difficulté de l'autre. Il y a tant de raisons de s'éloigner de quelqu'un ou de demeurer auprès de lui pour l'aider. C'est complexe.

    J'ai l'exemple d'une connaissance qui a été beaucoup entourée pendant son combat contre un cancer. Toutefois, je me suis éloigné d'elle lorsque j'ai vu qu'elle massacrait sa santé en buvant à côté et que sa détermination pour guérir était contradictoire. Je ne juge pas : cette maladie associée + tard au décès de sa mère a emporté cette femme dans un tourbillon négatif. Or, moi, je n'avais pas la force de l'aider à fond : me relevant d'un burn-out lourd et ayant enoutre perdu mon père récemment. C'était trop dur : je l'ai laissée tomber. Heureusement, des amis communs ont été là. J'aurais voulu être + présent mais c'était au-dessus de mes forces physiques et surtout psychiques. Par contre, je reste très proche d'une amie qui lutte contre une dépression depuis des années : je suis même l'un des deux ou trois amis qui lui reste en 15 ans.

    Ce type d'expérience permet de faire le tri. On sait quels sont les gens qui tiennent réellement à nous. Nul besoin qu'ils soient là chaque jour.

    En fait, tu donnes en quelques mots l'explication la + probante : "Les gens n'ont pas envie de voir que vous êtes mal dans votre peau; C'est dérangeant." Beaucoup ont tout simplement PEUR. La douleur, la peine, la souffrance d'un autre nous renvoie immanquablement à la nôtre et à nos limites, des choses que dans notre société où l'égocentrisme est devenue une "vertu". Regarde tous les conseils donnés par les coaches en bien-être : l'ego, l'ego, l'ego... SON bien-être perso avant tout et le culte de la positivité, nouveau dieu contre Satan, le négatif. Rien ne change : à l'ancien manichéisme religieux, s'en substitue un autre athée et paien fondé sur la philo du développement perso et d'une spiritualité hétéroclite superficielle. Avec ton malaise, tu étais pour certains devenue une sorte d'hérétique, de paria façon 21è siècle. On n'exclut plus pour des raisons religieuse fondamentalement mais plutôt pour des manières d'être réinterprétées par chacun à l'aune de ses valeurs et convictions.

    Tu as fait ton propre procès. Mais ça n'enlève pas la responsabilité de tes "amis", anciens amis, certainement. Juste discerner, trier et continuer. De nouvelles personnes vont apparaître + en conformité avec ta réalité d'aujourd'hui. Bon courage !

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 16:11

        Oui effectivement tu analyses très bien les choses.

        Moi-même je suis terrorisée par la maladie, et une personne atteinte d'un cancer me renvoit à mes peurs... Comment aider dans ce cas....

        Prendre sur soi mais il faut pour cela aller bien.

        Toi relevant d'un burn out, et en plus gérer le décès de ton père tu ne pouvais faire mieux. Il faut se protéger quelquefois pour ne pas couler.

        Une personne surtout, m'a laissée tomber, a fait semblant de ne rien voir... Elle avait l'intelligence pour comprendre, tout le monde ne l'a pas...

        Je pense même que cet article, à l'époque où je l'ai écrit, aurait pu lui être dédié...

        Ma seule satisfaction, maintenant que je vais mieux,

        c'est d'avoir eu l'occasion de lui dire qu'elle m'avait volontairement ignorée...

        Les choses ont été bien dites et nos rapports désormais seront distants...

        Il n'y a pas d'excuses possibles car c'est une personne en qui je croyais et qui avait toute ma confiance...

        BIZZ FAUSTINE.

    5
    Vendredi 22 Avril 2016 à 08:11

    Beau témoignage de ce que je ressens, également ! Je me disais que c' était de ma faute mais apparemment, non  ... Merci pour ton article. yes Annick

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 13:31

        Oui ça n'est pas très facile à vivre...

        D'un côté la dépression t'amène à vouloir t'isoler, et d'un autre tu attends bcp des autres...

        J'ai trouvé cela assez difficile.

        Avec le recul et maintenant que je vais bien, on analyse mieux les choses.

        Mais il y a certaines personnes que je ne verrai plus jamais avec le même oeuil, elles m'ont trop déçue.

        Bon courage à toi

        BIZZ FAUSTINE.

    6
    Vendredi 22 Avril 2016 à 18:01

    coucou,

    loin très loin de toute cette souffrance , la solitude n a pas grand chose à faire dans l'histoire ...dans la souffrance je n'exprime que la colère , les reproches , les jugements , la recherche d'une cause ou d'un coupable ..., si je suis entouré ,forcement ceux qui veulent m'aider , je les trouve maladroit ou même incompétent , et les juge incapable de comprendre ...(un comble , demander aux autres de savoir se que moi même j'ignore sur moi ) Et si personne n'est là ....alors la solitude sera mon pire ennemie ..J'ai tourné ainsi pendant des années.

    La seule solution est de sortir de la souffrance ...ressentir la douleur ..accepter d'avoir mal ..accepter de montrer la douleur que les autres nous inflige sans réagir dans la violence ou la vengeance , il ne faut pas enfermer cette douleur en soi ,la cacher,pour qu'elle marmonne en souffrances terribles ..Dire aux autres qu'ils vous ont blessé , avec des mots calme , vrai sincère , et leur montrer que malgré tout vous encaissé sans haine ni représailles , c'est leur donner une autre voie pour exprimer leur peines ...les gents changent quand on leur propose la paix ...à ceux qui chemine vers la paix de l’âme d'ouvrir la route ..

    Alors comment sortir de nos souffrance ...grande question ou chacun doit inventer sa formule ...suivant son vécu , son caractère , son envie ou ses besoin , et les rencontres qu'il fait ou qu'il rate , avec l'aide d'amis ou de pro ..

    Quand on est prêt ,tout devient évident , facile ,presque imbécile dès que l'on pose un pied avec Bienveillance sur le chemin de sa vie ..

    Les épreuves peuvent être douloureuses , handicapante , elles ne prennent plus la totalité de l’espace de notre vie , il nous reste toujours l'essentiel de vitalité à la découverte de notre monde ...

    depuis je vie comme en parallèle de ma vie d'avant , je suis les évènements , les discutions des personnes , comprend très vite ou cela va les mener ...Devant un mur des lamentations .et moi juste à coté je continue sans peine ma vie avec  bonheur dans incompréhension général ..

    Le premier pas est décisif ..même tout petit ..essayer un jour pour une petite chose légèrement embêtante , qui vous fait râler ,  de ne pas juger votre humeur ,mais de reconnaitre que vous êtes en mode conflit , peu être avec raison , ...et passer en paix , sans question ...ne râler plus..

    Je fait un peu le fanfaron ..j’oublie de vous écrire que la méditation , m'a bien nettoyé l'esprit pour qu'il accepte enfin de voir en couleur ..

    bizs

    lolo

     

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 19:40

        On sent bien que la méditation est passée par là et t'a transformé...

        Toi qui as de si nombreux amis, t'est il arrivé que certains te tournent le dos quand tu allais mal ?

        Moi je pardonne à tous sauf une, une à qui je me confiais et qui s'est éloignée, une personne qui avait les capacités et l'intelligence de comprendre,

        une personne que j'ai su écouter quand elle en avait besoin... BIZZ FAUSTINE.

    7
    Dimanche 24 Avril 2016 à 00:51

    coucou,

    bien sur 'ai eu des déception , et pour encaisser , la colère et l’injustice mon donné raison ..

    il semble que la le regret peu mieux se surmonter si on est la victime ,

    et que la souffrance disparaitrai avec une réparation , ou une reconnaissance de l'ami qui nous à laissé ..en fait non , la peine est toujours là ..

    Le sentiment de trahison est tenace ..mais il est nourri non pas par les faits ( l'abandon en lui même ) mais par l'attente que l'on désirait ..plus on attend des autres ,

    plus on est déçut ..Même si on est en Droit , d'attendre de l'aide , il ne faut pas y compter ..

    La vie est cruel en cela ...c'est le monde ..Les gents ne sont pas méchants , souvent ils ne sont pas prêt .

    Tu as aidé cette personne , très bien pour toi , gardes en un sentiment d'aptitude , tu as été capable de l'aider malgré tes problèmes ..peu être qu'elle n'en a pas eu la force ou l'audace ..

    Par contre , la vie est contradictoire ...depuis que j’attends rien , je reçoit beaucoup , ..je me focalise plus du tout  sur celui qui m’évite , et suis accessible pour ceux qui me croisent ..

    je devient comme un lien , pas une ficelle ..un lien internet ou certain, clic ,me découvre et fond passer le message d'amitié ...

    il m'arrive des situations cocasses , des amis me pressente leurs amis , OK , puis leur parents ...un peu plus surprenant ...puis les parents nous présentent leur amis ..

    Les gents viennent à l'improviste ..OK ..ou alors nous invitent ,mais chez nous ....( ils amènent tout ) et encore invite leur amis chez nous ..on joue le rôle de gents superintéressant à connaitre , qu'il faut traiter avec gentillesse ..

    et pourtant on ne fait rien ..de particulier , sinon d’être sincère et content de recevoir , et surtout très heureux d’écouter les autres ..

    Un jour j'aimerai partager une telle journée avec toi ..qui sait?

    bizs

    lolo

     

     

      • Dimanche 24 Avril 2016 à 20:43

        Je crois que tu détiens la juste définition de l'amitié...

        Je pense aussi que le problème est que j'attends trop des autres, et ils ne peuvent me donner ce qui m'a manqué.

        Mais tout finira par rentrer dans l'ordre, je suis sur la bonne voie...

         

        Un jour, qui sait ?

        Bizs FAUSTINE.

      • Mercredi 23 Mai 2018 à 00:01

        coucou ,

        ce jour on l'a partager ..quel bonheur

        bizs

      • Mercredi 23 Mai 2018 à 06:59

        Oui voilà ce commentaire dont je me souvenais...

        Oui, deux ans ont passé et on y est arrivé et c'est vraiment ce que j'ai trouvé chez vous... Amitié et sincérité...

        Quand je relis cet article je ne peux  que le constater...

        Quel super séjour...

        Merci encore à vous deux pour cette douce leçon de vie...

         Bizzs FAUSTINE.

    8
    Samedi 30 Juillet 2016 à 15:17

    Bonjour Faustine ,

    L'ordi me prenait trop de temps , j'ai aimé retrouver mes pinceaux

    et la terre à modeler , cela m'a fait du bien .

    C'est ma petite méditation .

    Je suis heureuse de te lire .

    J'ai lu avec attention ton article et ses commentaires .

    Mon histoire est semblable à tout ce qui est écrit .

    C'est vrai que l'incompréhension , la colère , le repli sur soi-même , j'ai connu aussi cela .

    Comme dit Lolo , un jour tu vis en parallèle , plus rien n'est comme avant ,

    ça ne fait plus mal , c'est peut-être ça la guérison .

    Alors merci la maladie , merci l'électrochoc qu'elle m'a donné .

    Il m'en a fallu de la souffrance pour comprendre et accepter que les autres sont eux même .

    Je te souhaite de trouver le chemin de la paix intérieur

    Il n'est pas loin pour toi , j'ai confiance

    Amitiés Talie

      • Lundi 22 Août 2016 à 22:57

        Moi aussi je m'étais lancé dans le monde créatif, sans ambition, rien que pour le plaisir.

        Mais je ne retrouve plus cette envie, je tente quelquefois mais je ne m'y tiens pas. Mon blog m'attire, l'internet me prend du temps et m'apporte beaucoup.

        J'ai un besoin de lire pour comprendre et analyser les choses. Peut être ai je vraiment changé et ne retournerai jamais à mes hobbies...

        J'aimais beaucoup ton blog. Tu partageais tes créations. Il était intéressant de t'y suivre. Le principal est toutefois, que tu aies retrouvé une certaine joie de vivre, un certain équilibre. Continue dans cette voie Talie mais continue aussi à nous donner de tes nouvelles...

        BIZZ et bonne rentrée.

         

         

    9
    Mardi 23 Août 2016 à 09:27

    Le coucou d' une revenante ...

    Après pas mal de galères en début d' année ( cancer de mon ami, retour précipité en France, arnaque d' un bailleur escroc, absence de soutiens familiaux et j' en passe ... ), nous sommes repartis à Ténérife où nous espérons couler des jours paisibles ! Même s' il y a des pbs à surmonter, le soleil et la douceur de vivre nous permettent de voir les choses plus serainement !

    Gros bisous. Annick

      • Mardi 23 Août 2016 à 10:08

        Je te souhaite de couler des jours paisibles sur ton île...

        Je suis aller voir quelques photos sur le net. Paradisiaque.

        Pleins de bizz... FAUSTINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :