• pervers narcissique

     

    Le pervers, par ses attaques paradoxales répétées,

    nous conduit vers la folie.

    La violence, la dépression et la dépersonnalisation sont des mécanismes de réponse à ses attaques.

     

     

    La violence est une tentative d'expulsion de la toxicité du pervers.

    La dépression est un retournement sur soi de cette violence

    que bien souvent l'on ne peut retourner contre son bourreau par crainte de représailles ou d'abandon.

    La dépersonnalisation est une tentative d'évitement du conflit.

    La dépersonnalisation et l'état de stress post-traumatique sont des symptômes majeurs des victimes de pervers.

     

    SOURCE : Les pervers narcissiques - jean charles Bouchoux.

     

     

    « Médecin des trois corps - Ambiguïté... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :