• Parfois bien invalidant....

     

    Chez certaines personnes particulièrement vulnérables,

    le sentiment d'abandon s'impose tel un véritable handicap.

    Vécu comme une torture, il se répercute de l'imaginaire sur le réel,

    à travers des conduites d'échecs ou des difficultés :

    ex : Refus inexplicable d'accomplir ce qui, dans un temps précédent, était source de défis heureux...

     

     

    Parfois bien invalidant....

     

     

    Le sentiment d'abandon se traduit par toutes sortes de manifestations ;

    Repli sur soi, dépression, anxiété, agressivité, automutilation...

    Car le sentiment d'un abandon mal vécu, non surmonté ou trop vite refoulé dans la petite enfance

    a des répercussions dans l'âge adulte ;

    Il peut amener à une dépendance extrême et infantilisante....

     

     

    Exactement ce que l'on vit... FAUSTINE.

     

     

     

    SOURCE : Extrait sur le NET

     

     

     

    « Les ManipulateursLa Puissance de la Joie - Frédéric Lenoir »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Septembre 2016 à 19:03

    coucou,

    des mot " chez certaine personnes vulnérable  " 

    me vient la question ...sans prendre partie ou juger ,

    Comment ou plutôt peut on voir , en tant que parent en difficulté la destruction psychologique d'un enfant ..Prendre conscience de l'ampleur du mal qu'on inflige au quotidien , simplement en dictant son autorité..tous ces mots et humiliations qui rabaissent l'enfant et soulage l'adulte ...

    Peut on voir le mal infligé  quand on croit se faire du bien ...après tout une colère n'a jamais tué personne ...Les enfants sont solides , et grandissent quand même ..

    Comment sortir de ce déni de culpabilité ...Comme parents , ouvrir les yeux sur ses actes doit être le résultat d'un long travail , réfléchit , laborieux et courageux ..

    Face à la demande de ses victimes , comment réagir autrement que s'enfermer un peu plus dans le déni ..

    Pour les enfants , la reconnaissance  n'est pas signe de guérison ...il n'y a point de maladie ...

    Le mieux leur viendra des paroles , des mots qu'ils se diront , eu même ..

    Cette voix intérieure leur parlera de vie , de force , de leur parcourt qui débute ,  le doute va mourir ils peuvent choisir en conscience , car les erreurs sont enrichissantes..

    Leur corps et leur esprits ont grandi malgré eu , avec les souffrances , les peines .Ils sont prêt pour être adulte et heureux , à eu de sortir de leur coquille....

    Pour les aider , la rencontre est souvent déterminante ,..Un Autre, ami, famille , professionnel , ou le net , apporte confiance au gent et nouveauté ...

    à eu, sans trop réfléchir ni crainte , de saisir la main qui les accompagnera pour un temps ..Fini les principes , jugement , repartions et réclamation, chacun sa vie ...

    Elle est unique ..

    bizs lolo

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 21:22

        Tout le problème est là... On croit en tant que parents (la majorité du moins) bien faire les choses... mais il n'y a pas de parents parfaits, ça n'existe pas.

         Les parents qui sont destructeurs psychologiquement envers leurs enfants  ne se rendent pas compte de ce qu'ils font car souvent ils ont subi eux mêmes des choses difficiles...

        C'est là que l'on parle de transgénérationneL...

        Avec l'évolution, on essaie de comprendre les difficultés des enfants, que ce soit au niveau scolaire ou familial... et on consulte un psy plus facilement (le mien reçoit des enfants à partir de deux ans....)

        Là où il y a problème c'est quand l'enfant est écrasé par l'autorité, ne s'exprime pas et enfuit tout dans son inconscient.... C'est pour cela que le dialogue est très important dans les familles, pas une autorité imbécile et aveugle.

        Tu as raison, les parents qui acceptent par un long travail de reconnaître leurs erreurs souvent involontaires, sont très courageux.... Les livres aident également... On apprend beaucoup ... La psychologie est une mécanique bien compliquée... mais passionnante.

         

        BIZZ

        FAUSTINE.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :