• nevrose, ce qui me parle

     

    nevrose, ce qui me parle

     

    étaler ses malheurs, non pas à plaisir comme on le croit,

    mais pour apitoyer autrui et éprouver la sensation d'être aimé.

    Cela peut couvrir une très large gamme :

    exagérer ses ennuis,

    inventer des accidents ou des anicroches,

    transformer une maladie en catastrophe,

    déclencher et entretenir inconsciemment de nombreuses maladies psychosomatiques.

     

     

     

    « Guérir son enfant intérieurRelations Parents-Enfant... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Avril à 16:32

    oui mais c'est rechercher inconsciemment l'attention, voire l'amour d'un(e) autre. Chez les jeunes des parents en particulier, surtout quand ils ne s'entendent plus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :