• "Mon psy et moi, une relation singulière"...

     

     

     

    On lui livre sa face cachée, ses ombres, ses travers, ses mesquineries.

    Homme ou Femme, il est celui qui écoute sans juger.

    Entre lui et son patient, un lien singulier se noue et une relation parfois complexe peut s'installer.

     

    Un ami ? Certainement pas.

    Un confident ? Oui forcément.

     

     

     

    Pas facile de définir le lien hors norme qui s'établit entre un patient

    et celui désigné le plus souvent par un laconique "mon psy".

    Pourtant le véritable moteur d'une thérapie est ce qui se passe entre patient et thérapeute.

    Cette rencontre humaine qui se joue dans un cadre très précis.

     

    De quoi est donc faite cette singulière relation ?

     

    Le transfert mais aussi son au-delà

     

    Les psychothérapeutes intègrent cette notion de transfert dans leur pratique,

    mais ne limitent pas la relation du patient à ce mécanisme.

    "Il y a aussi un au-delà du transfert, de la tendresse, et un amour sans passion et sans passage à l'acte".

     

    Besoin d'écoute, besoin de cadre.

     

    "Mes parents ne se sont pas occupés de moi.

    Ce qui m'avait manqué, je suis allée le chercher chez les psys".

     

    Le thérapeute est pour beaucoup l'interlocuteur idéal, celui qui enfin accueille, ouvre un espace.

    Ecoutant et capable d'attention sans jugement, le psy est celui à qui on peut livrer sa face cachée.

    C'est donc à l'intérieur d'un cadre plutôt rigide (régularité des séances, temps limité, coût financier),

    que se rencontre la plus grande des libertés.

    Un psy bien formé apprend à ne pas mette ses humeurs, ses sentiments, sa personnalité en avant.

    Un psy est toujours "faussement ami", il garde à l'intérieur de lui la distance bénéfique au patient.

     

    Apprendre la juste distance

     

    Les psychothérapeutes,

    même s'ils n'interprètent pas tous le transfert comme leurs confrères psychanalystes,

    savent bien que ce qui se joue dans la rencontre avec leurs patients est souvent emblématique d'autre chose.

    Le lieu thérapeutique est alors comme une chambre d'échos.

    Grâce aux liens qui se nouent avec le psy,

    une thérapie permet de revisiter toutes les manières erronées ou saines

    que nous avons de nous lier aux autres.

     

    SOURCE : Psychologie.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Que faire de la dépression ?Le Transfert Maternel - définition. »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Décembre 2016 à 19:33

    Bonsoir Faustine,

    Merci pour le partage de cet article fort intéressant.

    Amicalement,

    Sérénita

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 17:32

        Merci Sérénita. Bonnes fêtes à toi également.

         

        bizz FAUSTINE

    2
    Mardi 20 Décembre 2016 à 16:16

    Article qui me ramène à mes études actuelles en psychologie évidemment ! 

    J'ai étudié les bases d'un entretien clinique sain et normal pour permettre l'avancée thérapeutique du patient. Ainsi, il faut créer un cadre rassurant, l'alliance thérapeutique, qui amène le patient à S'ENGAGER pour un certain laps de temps afin de se soigner. Les  grands points incontournables pour créer une relation thérapeutique saine sont l'empathie, la congruence, l'authenticité du thérapeute, le non-jugement (l'acceptation inconditionnelle de l'autre), la prise de distance pour synthétiser ce qui est dit et déjà élaborer une piste de diagnostic clinique.

    Au fait, pour le second semestre de ma 3è année, j'ai pris en spécialisation "Psychopathologie". Ce qui me fait aller vers la psychanalyse en partie. Toutefois, je ne serai pas psychanalyste : c'est juste une compétence rajoutée à d'autres étudiées.

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 17:26

        Quelle chance de faire ces études.

        Je suis en thérapie depuis trois ans et demi, et je peux dire que je me passionne pour la psycho... On apprend tellement sur soi...

        Merci d'être passé par chez moi.

        Et si éventuellement tu pouvais partager ton savoir avec moi à travers mon blog, je suis preneuse...

        Bonne continuation et bonnes fêtes à toi.

        BIZZ FAUSTINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :