• Les mots justes de Julie Arcoulin

     

     

     

     

     

    L'enfant face à la détresse de son parent, va vouloir combler ou réparer ses blessures.

    Le parent MPN va utiliser la culpabilisation, le chantage affectif, le chantage au suicide

    et sa position de victime pour obtenir l'aide et le soutien de son enfant.

    Celui-ci se retrouve donc enfermé dans un lien de dépendance,

    tiraillé entre son envie d'aider son parent et son incapacité à le faire,

    car un parent MPN n'a aucun intérêt à aller mieux et à reconnaître l'aide de son enfant.

    La peur de ne "plus" être aimé par son parent, de le décevoir,

    la peur qu'il mette ses menaces de suicide à exécution vont placer l'enfant dans un rôle qui n'est pas le sien.

     

    JULIE ARCOULIN.

    D'après ce livre que je vous recommande vivement...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Education »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Octobre à 08:44

    Dans un tel cas les enfants devraient être retirer aux parents, c'est les services sociaux qui ne font pas leur travail

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :