• Le syndrome du Zygote Interverti

     

     

     

     

    Pour votre famille vous venez d'une autre planète.

    Vous avez des plumes, ils ont des écailles.

    Votre bonheur, ce sont les forêts, les étendues sauvages, la vie intérieure, la majesté de la nature.

    Le leur, c'est de plier, ranger, trier.

    Si tel est votre cas, vous êtes victime du syndrome du Zygote Interverti.

     

    Le syndrome du Zygote Interverti

    Les membres de votre famille sont lourds et lents, vous filez comme le vent.

    Ils sont bruyants, vous aimez le calme, ou bien vous chantez et ils sont silencieux.

    Quand vous savez quelque chose, vous savez, un point c'est tout ;

    eux ont besoin de trois cent trente trois pages de preuves.

    Aucun doute : c'est le syndrome du Zygote Interverti.

     

    Jamais entendu parler ? Et bien, voilà....

     

    Un jour, la fée Zygote traversait le ciel au-dessus de votre ville  natale,

    portant dans son panier un tas de petits zygotes tout excités.

    Et parmi ces zygotes, il y avait vous, destinée à des parents qui sauraient vous comprendre.

    Or voilà que la fée Zygote rencontre une zone de turbulence.

    Vous passez accidentellement par-dessus le bord  du panier et,

    cul par-dessus tête, vous entrez dans une famille absolument pas faite pour vous.

    Votre "vraie famille" se trouve à cinq kilomètres de là.

    C'est pourquoi vous êtes tombée amoureuse d'une famille qui n'était pas la vôtre

    et qui vivait à cinq kilomètres de chez vous.

    Vous auriez aimé que monsieur et madame X soient vos parents.

    Il y a des chances qu'ils auraient dû l'être.

    Et c'est pourquoi vos parents ne vous voient pas arriver sans crainte

    "Que va t-elle encore nous  faire ?" se lamentent-ils.

    Tout ce que vous voulez, c'est qu'on vous aime. Tout ce qu'ils veulent, c'est avoir la paix.

     

    Pour des raisons qui leur sont propres

    (de par leurs goûts, leur constitution, leur innocence, leurs handicaps,

    leurs problèmes psychiques, leur ignorance soigneusement entretenue),

    les membres de votre famille ne sont pas à l'aise avec  l'inconscient

    et votre arrivée appelle l'archétype du Fripon, celui qui remue les choses.

    Et vous n'êtes pas encore passée à table que déjà ils meurent d'envie de mettre un cheveu dans la soupière.

     

    Lorsque les parents sont sans cesse offensés et que des enfants ont l'impression de tout faire de travers,

    c'est le signe de la présence de zygotes sauvages dans la famille.

     

    Je vais vous confier ce grand secret.

    Ce qu'ils veulents de vous, c'est la cohérence.

    Ils veulent que vous soyez demain comme hier et comme aujourd'hui.

    Ils ne veulent pas que vous changiez... Il faut aborder un autre point toutefois.

    Les Zygotes Intervertis apprennent à survivre.

    Il est dur de passer des années auprès de ceux qui ne peuvent vous aider à vous épanouir.

    Dire que l'on est un  survivant est déjà énorme.

    Pour beaucoup, le pouvoir est dans le terme même.

    Et pourtant vient le moment, au cours du processus d'individuation,

    où la menace, le traumatisme appartiennent au passé.

    Alors, il est temps de franchir l'étape qui suit la survie : celle où l'on guérit, où l'on prend vigueur.

     

      

    Le syndrome du Zygote Interverti

     Extrait de ce livre

    "Femmes qui courent avec les loups"

    Clarissa Pinkola Estes

     

     

     

    « Carole Vaquette TouréA lire... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Janvier à 13:22

    Cela me parle totalement , je comprend mieux  , pas facile d'être en décalage

    merci Faustine pour cet article 

    Passe une belle journée….

      • Samedi 26 Janvier à 08:52

        merci de ton passage Betty...

        Cette façon imagée de décrire les choses m'a fait bien sourire (et oui maintenant j'en ris !)...

        Je te souhaite un bon week end, peut être sous la neige....

        Amitiés

        FAUSTINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :