• Le Rejet....

     

    La blessure émotionnelle la plus profonde.

     

    Il y a des blessures qui ne se voient pas mais qui peuvent s'enraciner profondément dans notre âme

    et coexister avec nous pour le reste de nos jours.

    L'une de ces blessures émotionnelles parmi les plus profondes est le rejet.

    Elle se met en place très tôt dans la vie de l'enfant.

    Quiconque en souffre se sent rejeté en son for intérieur,

    et interprète tout ce qui arrive dans son entourage à travers le filtre de cette blessure.

    Il se sent rejeté dans certaines situations alors que ce n'est pas le cas.

    Selon Lise Bourbeau, la blessure de rejet est vécue avec le parent du même sexe.

     

    Le Rejet....

     

    Rejeter signifie s'opposer, mépriser ou dénier.

    On peut aussi le traduire par "ne pas aimer" quelqu'un ou quelque chose. 

    Afin d'éviter sa blessure, l'enfant va se créer un masque, celui du fuyant.

    Il n'est donc pas rare, qu'il s'invente un monde imaginaire.

    Il pense ne pas être assez important pour avoir le droit à une place,

    il aura aussi tendance à se croire nul, sans valeur.

    Une des caractéristiques du fuyant est  de se dévaloriser sans cesse.

    Il aura du mal à croire qu'un autre puisse l'aimer. 

    Cette situation l'amène à une recherche constante de la reconnaissance des autres,

    une reconnaissance très difficile à rassasier.

     

    Le fuyant a aussi peur du jugement car synonyme de rejet selon lui.

    En plus de sa peur de prendre trop de place, de gêner les autres,

     il est  pétrifié par le fait de commettre une erreur.

    Afin d'éviter cette peur, il aura tendance à être perfectionniste.

     

    Mais derrière ce masque se cache une personne débrouillarde,

    dotée d'une bonne capacité de créer, d'inventer et d'imaginer.

    Une personne efficace et attentionnée aux détails, apte à réagir et à faire ce qu'il faut

    lorsqu'une situation l'exige.  Elle possède une aptitude particulière à travailler seule et être autonome.

     

    La blessure de rejet se guérit en apportant une attention toute particulière à l'estime de soi.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Notre inconscient, aussi appelé "Ombre".Les Mots de Faustine »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mai à 05:07

    Bonjour Faustine ..
    Voila  un  texte  qui  me  touche  profondément  et  dans  lequel  j’agréai  tout a  fait  dans  le  moindre  détail ..Merci   ..
    Have  a  nice  day . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :