• Le Pervers Narcissique

     

    LE PERVERS NARCISSIQUE

     

    Le Pervers Narcissique

     

    Un pervers narcissique est un individu présentant une personnalité marquée à la fois par un narcissisme exacerbé et des traits de perversion morale :

     

    LE NARCISSISME est une composante de toute personnalité, fondation en quelque sorte de notre Moi et de l'amour de soi. Sa fragilité, ses insuffisances conduisent à des troubles dits "narcissiques", comme le besoin inlassable d'être admiré associé à un besoin de reconnaissance et d'empathie.

     

    LA PERVERSION est aussi une composante commune de la personnalité de chacun : c'est le fait de détourner. La pathologie associée correspond à un type particulier de personnalité, tendant vers la satisfaction de ses désirs et de ses besoins aux dépens des autres. Il va donc utiliser l'autre à ses propres fins sans aucun respect d'autrui.

     

    Parler de manipulation ne peut se faire qu'en décrivant comment fonctionne le pervers narcissique.

    Celui-ci, sous l'influence de son Moi grandiose, essaie de créer un lien avec autrui

    en s'attaquant tout particulièrement à l'intégrité narcissique de ce dernier,

    c'est-à-dire au fondement même de sa personnalité afin de la désarmer et de se l'approprier.

    Il attaque la confiance de soi et l'auto-estime chez l'autre ;

    il cherche et réussit à faire croire que le lien  de dépendance de l'autre envers lui est irremplaçable,

    et que c'est l'autre qui en a besoin et qui le sollicite : voilà le détournement.

     

    Le pervers  narcissique est envieux de la pensée autonome de sa proie,

    de son intensité émotionnelle et de sa créativité.

    Ce qui exacerbe sa possessivité, c'est le fait de se lancer "à la conquête" du territoire psychique de l'autre.

    Il ignore ce qui peut aller à l'encontre de son propre intérêt.

    Ce qui importe pour lui, c'est de regonfler son Moi et pour cela il veut un "être" qui l'admire

    et qui va lui renvoyer une image extraordinaire ou prestigieuse de lui-même.

     

    Le pervers narcissique traite autrui comme une chose, un ustensile.

    Il faut donc avoir une certaine prédisposition psychopathologique

    pour pourvoir pratiquer une manipulation mentale,

    dont le but n'est pas une communication ni un échange, mais un "discours falsifié" qui amène à une conversion.

     

    Si l'auditeur, dont le parcours de vie se trouve en attente, en questionnement, en défaillance,

    est disponible pour cette écoute,

    il est prêt à répondre au chant des sirènes et à écouter toute la fable jusqu'à son dénouement.

     

    Source : BULLES N°111 - 3eme trimestre 2011 LNADFI

     

    « Les Billets d'Humeur de Faustine... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :