• La Vie Intérieure - Conférence de Mr C.ANDRE

     

     

     

    La vie intérieure est le murmure enfouit de nos âmes .

     

    Les grandes lignes de la conférence de Mr Christophe ANDRE,

    Le Grand Rex à Paris

    Le 6 Octobre 2017.

    La Vie Intérieure

     

     

    L'activité cérébrale est permanente, un flux continu d'images, de sentiments et de pensées.

    Ce n'est pas seulement une réflexion intellectuelle sur ce qui pourrait nous échapper mais un principe de vie :

    se tourner vers soi-même.

     

    La vie intérieure est menacée par la Société extrêmement externalisatrice

    (recherche de solutions à des problèmes à l'extérieur),

    par le matérialisme psychologique

    (importance donnée au statut social, à l'apparence physique, à la compétition).

    Plus une société est matérialiste moins cette société est heureuse.

    Dans ces sociétés, on a tendance à éviter de se pencher sur soi même.

    On évite l'introspection.

    La Société matérialiste incite à acheter et donne l'illusion que le fait d'acheter va rendre heureux.

    Menace aussi, la Société digitale (le fait que nous soyons très accro à nos portables par exemple)

     

     

    Etude sur les difficultés que nous rencontrons à rester à ne rien faire.

     

    Une expérience :

     Six personnes dans une salle d'attente à qui on demande de ne rien faire pendant 8 à 15 minutes.

    Pas d'écran, pas de livres à leur disposition

     simplement sur une table, un appareil à administrer des chocs électriques.

     Ces personnes ont deux solutions : Soit rester à ne rien faire, soit s'administrer des chocs électriques.

    Pour les gens, rester à ne rien faire est devenu quelque chose de douloureux et désagréable.

    Mais jusqu'où cette douleur de la non action peut-elle nous entrainer ?

     On a constaté, que deux garçons sur trois et une fille sur trois préféraient tester les chocs électriques.

    (Entre 4 à 8 chocs électriques)

    Trois préféraient la douleur du choc électrique à la douleur de la non action !

     

     

    Les pressions sociales sont aussi une entrave à la vie intérieure.

    Souvent on n'écoute pas sa pensée personnelle.

    Nous avons peur de ce que nous allons trouver à l'intérieur de nous même,

    mais plus nous fuyons l'angoisse, la tristesse, l'inquiétude, la honte,

    plus ces sentiments prennent des proportions,

     plus nous allons être incapables de les accepter et de les affronter.

     

     

     La Vie Intérieure

     

     

    La pratique régulière de la méditation affûte notre esprit,

    développe l'équilibre émotionnel, améliore la santé.

    La méditation est un entrainement de l'esprit qui consiste à se poser dans l'instant présent.

    Prendre le temps d'observer, de ressentir.

    Il y a des moments où l'existence nous bouscule, soit de petits chocs, soit de grands chocs,

    et provoque une sorte de déchirure.

    Il faut alors s'arrêter régulièrement dans la journée, observer et ressentir.

     

     

    Introspection, Ecriture et Marche.

     

    L'introspection est une démarche volontaire qui consiste à regarder en soi.

    S'arrêter au quotidien est un outil de base.

    Il ne faut pas que ce soit une fuite, il ne faut pas se laisser piéger par les ruminations,

    par les questions qui restent sans réponse.

     

    Une autre voie royale : l'écriture.

     

    La Vie Intérieure

    L'écriture de soi nous conduit à clarifier les idées un peu floues ;

     mettre ses pensées en mots est réconfortant.

    On cerne mieux ce qui se passe à l'intérieur de nous mêmes.

    Le fait d'écrire est une action, un acte qui nous oblige à faire sortir ce que l'on héberge en nous. 

    En écrivant il est beaucoup plus compliqué de fuir ce qui est en nous.

     

    La Marche

    Simplement marcher, sans musique, sans téléphone.

    La marche en tant que telle met le corps en joie.

    Quand vous avez des soucis, une demi heure de marche rapide

    vous fera plus de bien que de continuer à ressasser.

     Frein au vieillissement cérébral, la marche pacifie les esprits.

    Marcher dans la nature, sans activité autre, nous reconnecte à l'intérieur de nous mêmes.

     

     

     

    Expériences existentielles

     

    Le sentiment de fuite du temps :

    Le fait de savoir que notre vie à une fin peut être angoissant.

    Mais si on se penche sur cette évidence,

    on va savourer davantage un bonheur dont on n'est pas sûr qu'il se représente.

    Si c'est illimité on est moins attentif à ce qui nous est offert par la vie.

     

     

    Le sentiment d'étrangeté

    correspond à tous les ressentis inconfortables (situation de déjà vu, dépersonnalisation).

    On a l'impression de se voir de l'extérieur, d'être sorti de son corps.

    Déréalisation : Situation ordinaire, on se demande si on est dans le réel, on se sent comme décalé :

    on s'arrête, on observe, on en parle.

     

    La légère ivresse

    (Modification par l'alcool)

    On peut en faire un pur moment de psychologie expérimentale.

    On observe les modifications de notre cerveau sous l'influence de cette substance

    "qu'est ce qui fait que ce qui me préoccupait il y a une heure,

    après deux ou trois verres de "blanc" est toujours là

    mais ma vision de l'existence a tout à fait changé sous l'effet de cette substance ?"

    L'alcool est un fabuleux anxiolytique et le plus puissant des tranquillisants.

     

     

     

     

    Les ressentis émotionnels :

     

    Les regrets chauds (regret du présent) et les regrets froids (regret du passé).

    Le regret est l'émotion associée à l'échec.

    Ce que l'on regrette le plus ce n'est pas ce qu'on a fait mais ce que l'on n'a pas fait.

    (Regret d'action et regret de non action).

     

     

    Rapport à la souffrance

     

    1) La douleur est corporelle (par exemple abcès) ou existentielle (deuil)

     

    2) La souffrance sur laquelle nous pouvons agir plus facilement

     

    - La consolation :

     Ensemble de tout ce que l'on peut recevoir des gens qui nous aiment ;

    ça ne résout pas le problème, ça n'annule pas la souffrance mais ça nous fait du bien quand même.

     

    - Les médicaments

     

    - La modification de l'intention

    (se changer les idées)

     

    - La méditation :

    accepter que la douleur soit là mais éviter que toute notre attention soit resserrée sur cette douleur.

    Ouvrir l'espace de notre esprit à autre chose que la douleur

    (ressentir sa respiration, regarder le ciel, écouter les sons autour de nous).

     

    - La stratégie d'acceptation :

     Ce n'est pas chercher à ne pas souffrir, c'est faire que la souffrance n'asservisse pas ;

    la douleur n'est pas toujours à fuir.

     

    - Le bonheur

    n'est pas un luxe mais une nécessité.

    "Ce n'est pas le but mais le moyen de la vie" (Claudel).

    La vie s'est souffrir puis mourir.

     

    La Vie Intérieure

     

    La vie intérieur n'est pas seulement la présence à soi,

    mais aussi au monde qui nous entoure.

     

     

     

     

     

     

     

     

    « L'enfant du Pervers Narcissique : définition. »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Novembre 2017 à 10:29

    Bonjour

    je me permets de mettre un lien vers un blog ou une superbe video de 15 minutes environ est parlante

    a propos de cette société loin de notre vie interieur

    http://madamemichu.eklablog.com/dans-l-ombre-a132679236

     

     

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 13:56

        Merci pour ce lien...

        J'ai vu la vidéo, qui donne froid dans le dos mais qui est tellement représentative de notre société moderne...

        On a bien besoin de la philosophie de C.ANDRE pour essayer de ce sortir de toutes ces horreurs.

        Je  l'ai partagée sur Facebook...

        Merci de ta visite et à bientôt.

        FAUSTINE.

    2
    Lundi 20 Novembre 2017 à 13:02

    coucou ,

    je me sais maintenant sur La voie ..

    La marche , la méditation , l'acceptation ..j' en fait mon quotidien

    Le bonheur , je ne le cherche plus , le devine ou l'entretient ...non ! je le ressent et le vie au présent ..

    J'aurai aimer écouter cet homme .

    Prendre dans sa voix toute la vérité de ma vie ..

    bizs lolo

     

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 14:01

        Oui Lolo tu es sur la bonne voie, et tu te serais forcément reconnu...

        Assister à cette conférence était une expérience formidable que j'ai beaucoup appréciée....

        Bizs FAUSTINE.

    3
    Vendredi 30 Novembre à 08:47

    Que du bon sens, plus la vie est simple est plus elle est belle, il ne sert à rien de la compliquer avec des artifices

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :