• La route de la Liberté.

     

     

     

     

     

    "LA RELATION THERAPEUTIQUE CONSTITUE POUR LE PATIENT ABANDONIQUE,

    L'EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE D'UNE RELATION STABLE.

     

     

    La route de la Liberté.

     

    La route de la Liberté.

     

      

    IL SE SENT ACCEPTE, COMPRIS, SOUVENT POUR LA PREMIERE FOIS DE SA VIE."

     

     

     

     

     

     

     

    « Qui et Comment ?Cicatriser les blessures de l'âme »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Avril 2016 à 21:00

    Ca m'est arrivé 4 fois dans ma vie ! Quelle délivrance alors et quel respect en retour ! C'était avec une psychologue-psychanalyste d'abord puis un psychiatre-psychothérapeute et un généraliste homéopathe-acupuncteur, tous 3 à Nantes, et enfin un généraliste homéopathe uniciste et psychothérapeute à Paris. Ces 4 personnes m'ont énormément aidé et permis d'avancer. Je n'ai jamais pu les remercier mais ma gratitude envers eux est entière. Le dernier, Michel Zala est mort fin 2014 : j'ai eu un coup au coeur. C'était comme si un vieil ami cher était parti à jamais. Il honorait vraiment le serment d’Hippocrate. 

      • Mardi 19 Avril 2016 à 22:08

        Ce sont des gens auxquels on s'attache beaucoup, un attachement quelquefois envahissant et ingérable.

        J'ai eu beaucoup de difficultés à me détacher de mon premier thérapeute et suis restée en contact avec....

        J'ai lu ton article où tu parlais de ce médecin décédé. J'ai beaucoup apprécié tes explications sur ton petit bilan personnel du mois de novembre...

        Bonne soirée.

        FAUSTINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :