•  

    "C'est à long terme que les choses  se gâtent...

    Les victimes qui comprennent les intentions criminelles de leur agresseur

    ont le plus grand mal à être reconnues, entendues.

    Elles passent souvent pour des folles, des menteuses, des paranoïaques.

    Et plus elles tentent de faire entendre leurs voix, plus on les muselle.

    Elles se retrouvent décrédibilisées, bafouées, désespérées et meurtries.

    A une situation déjà terriblement traumatique

    s'ajoute donc le traumatisme de l'incompréhension ou du rejet de l'environnement.

     

     

    Il est difficile de dénoncer son conjoint, ses parents, un membre de sa famille, son enfant même;

    Il est dangereux d'affronter son supérieur hiérarchique, son chef d'entreprise,

    un homme politique ou un personnage puissant.

    Comment dire sa violence, ses crises délirantes quand son entourage le voit calme et serein

    tout en observant une partenaire agitée voire hystérique ?

    Les proches ne savent plus qui croire dans ce spectacle profondément machiavélique...

    Les conséquences à long terme sont donc l'incompréhension et le rejet de la victime

    mais aussi l'affaiblissement de ses résistances physiques et psychiques.

    C'est une porte ouverte à tous les déséquilibres.

    C'est un état où les zones plus faibles peuvent rompre et,

    comme lors de la rupture d'un barrage, entraîner tout sur leur passage".

     

     

    Le manipulateur Pervers Narcissique  - Comment s'en libérer.

     

    Geneviève Schmit.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Quand vous vous sentez coupable sans raison objective,

    que vous ressentez un incompréhensible malaise

    et que vous vous dévalorisez,

    cherchez autour de vous,

    un pervers n'est pas loin.

    Il aura su vous transfuser sa négativité et sa culpabilité...

     

     

    Le Pervers Narcissique cherche à détruire sa proie en lui inoculant sa toxine.

    Il la transfère sur sa proie qu'il va annexer et dévaloriser après l'avoir ferrée.

    Il fait croire à l'autre que ses actes et ses décisions sont personnels,

    alors qu'ils sont dictés par sa perversité.

    La proie est télécommandée, elle ne le sait pas et elle va mal...

    Donc moins on parle au pervers, moins on se justifie,

    et plus on commence à se porter mieux.

    C'est le début du décrochage.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

    Les gens les plus intelligents sont plus exposés aux pervers narcissiques

    Une révélation gratifiante pour moi - FAUSTINE

     

     

    La prise de pouvoir sur quelqu'un peut se définir en un seul mot "décervelage".

    Le processus en œuvre dans le décervelage consiste en une perte progressive des capacités psychiques d'une personne soumise à des manipulations quotidiennes qui agissent comme des micros agressions.

    Le poison est instillé à dose homéopathique

    Le manipulé devient peu à peu incapable de faire la différence entre ce qui est bon ou mauvais pour lui

    et n'a pas conscience de ce "décervelage".  Incapable de discernement, privé de ses capacités d'analyse,

    de son esprit critique et de son libre arbitre, il obéit aux injonctions du manipulateur sans résistance.

    D'où la passivité qui caractérise une personne assujettie.

     

    En réalité, ce sont souvent les personnes les plus "intelligentes", dans le sens de "brillantes"

    qui sont paradoxalement plus "sensibles" (ou les plus exposées) aux techniques de manipulation.

      La manipulation instaure une relation d'emprise totalement asymétrique,

    d'autant plus forte qu'elle s'inscrit sur le long terme.

     

    Nous savons maintenant comment fonctionnent les circuits neuronaux d'auto inhibition d'une personne manipulée.

    Cette auto inhibition se traduit par un phénomène d'autodestruction

    dont les conséquences physiologiques peuvent être très graves.

     

    Le décervelage ne représente que la phase préalable d'une dévitalisation

    dont les effets se répercutent sur la santé mentale et physique du manipulé.

    "La manipulation altère profondément la personnalité du manipulé"

    En quoi consiste cette altération ?

    Du fait de l'action du "décervelage",

    le manipulateur pourra dès lors "imprimer" son mode de pensée chez le manipulé

    exactement comme on grave un nouveau fichier sur un disque CD vierge.

    De nouveaux comportements vont alors apparaître.

    La personne manipulée se retrouve alors en conflit de loyauté entre ce que la manipulation lui "impose" de faire

    et les valeurs morales que ces nouveaux comportements transgressent.

    Pour que le manipulé ne puisse pas retrouver ses capacités psychiques,

    l'état confusion mentale doit être soigneusement entretenu.

    Un des meilleurs moyens pour y parvenir réside dans l'utilisation du discours paradoxal :

    "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais

    et surtout puissiez-vous ne rien comprendre à ce que je vous raconte de manière à ce que,

    quoi que vous pensiez, quoi que vous disiez ou quoi que vous fassiez, je puisse toujours avoir raison."

    Ce type de communication,

    qui tend à faire agir les unes contre les autres différentes aires de la personnalité du manipulé,

    pour le dire simplement "rend fou".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    Au contact d'un manipulateur,

    les hypersensibles vont constamment se demander ce qu'ils font de faux,

    vont avoir pitié du manipulateur qui sait si bien jouer la victime

    et ils vont s'enliser dans la relation en ne pouvant pas imaginer

    que quelqu'un puisse être si malfaisant de manière intentionnelle.

    Et une séparation avec un manipulateur les laisse sans énergie.

     

     

    La seule technique pour la récupération progressive et totale des facultés mentales pour les victimes :

    retrouver sa propre paix intérieure, loin de tout le monde,

    de tout avis extérieur, sans aucune contrainte, aucun fil de marionnette, aucune attente, aucune demande,

    avec de la musique, du silence, des pleurs, des sourires,

    laisser tout remonter très doucement à la surface

    et éclater comme une petite bulle sans personne.

     

    SOURCE : LE NET.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • PERVERSION NARCISSIQUE

     

    AU TRAVAIL - DANS LE COUPLE -

    DANS LA RELATION PARENTS/ENFANTS

     

     

    Ecoutez avec attention ce pouvoir destructeur....

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Le Pervers Narcissique nous accuse très souvent de choses dont nous ne sommes pas coupables.

    Parce qu'il nous emmène dans un flou artistique,

    on n'est pas loin, encore une fois, de la tentative d'hypnose.

    Il nous balance des injonctions paradoxales, il nous balance des accusations qui sont fausses.

     

    Le Pervers Narcissique

     

    Jusqu'au moment où, encore une fois, le cerveau démissionne

    et on ne sait plus où on en est,

    on ne sait plus qui on est.

    Et là, il nous tient à sa merci.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Lorsque la victime prend conscience de la manipulation, c'est un CHOC EMOTIONNEL.

    Elle est sidérée, son angoisse se mêle à l'effondrement, c'est comme un coup de poignard.

    Elle réalise qu'elle est trompée abusée  mais elle est toujours sous le pouvoir de son agresseur ;

    elle n'est pas sortie de la phase d'emprise.

    Ce n'est que lorsqu'elle sera sortie de cette phase,

    que sa colère pourra se manifester et jouer son rôle libérateur.

    Ses tentatives d'apaiser la haine par plus d'amour n'aboutiront pas.

     

    Car avec un pervers, plus on est gentil, plus sa violence se réactive.

    (Je confirme....)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Les victimes, plus fragiles ou qui ont simplement gardé plus d'humanité,

    s'installent peu à peu dans un malaise dont elles ne saisissent pas l'origine.

    Elles se sentent doublement coupables,

    car elles ne comprennent pas qu'en donnant autant d'eux mêmes,

     elles récoltent  si peu, ou tant de douleur.

    Elles prennent sur elles  la culpabilité induite par le pervers narcissique

    qui sait si bien leur transfuser la sienne.

     

     

     

    Cette manipulation, la plupart du temps, se fait de façon anodine ou insidieuse.

    Elle  est d'autant plus efficace, qu'elle affaiblit durablement ses victimes.

    Les phrases prononcées sont apparemment sans importance,

    quelquefois au comble de l'insignifiance,

    mais elles amenuisent toujours l'autre, faisant de lui un objet.

    A l'arrivée, la radioactivité du pervers narcissique est telle

    que ses proies ne savent plus où elles en sont

    ni même ce qu'elles ont fait pour en arriver là.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    De nombreux ouvrages ont dépeint le Pervers Narcissique comme un sociopathe

    agissant comme un prédateur allant jusqu'à détruire l'identité de sa proie

    par la manipulation mentale ou le harcèlement moral.

     

    Le Pervers Narcissique

     

     

    Ces personnes n'ont pas vraiment conscience du mal qu'elles engendrent chez les autres

    et elles n'ont pas vraiment d'émotions en ce sens.

    Un peu comme si la maturité émotionnelle s'était figée en bas âges suite à une grande sensibilité bafouée ;

      leurs mécanismes de défense sont devenus sarcastiques*.

    Satisfaire leurs besoins, leur égo est leur ligne directrice au quotidien.

     

    Il est préférable de s'en éloigner et de se faire aider

    sinon on y perd son énergie et on se désole à tenter de se faire apprécier inutilement.

     

    *Etre sarcastique c'est dire le contraire de ce que l'on pense, sans montrer qu'on pense le contraire de ce que l'on dit....

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Sa proie peut mettre des années

    avant de se rendre compte du processus de destruction dont elle est l'objet.

     

     

    Au commencement ce sont des brimades, des phrases anodines avec des sous entendus blessants.

    La victime de son côté, donne énormément d'elle, mais ce n'est jamais assez.

    Toujours irréprochable à ses propres yeux, le pervers narcissique considère que les autres ont toujours tort.

    Il peine à voir la disproportion entre le peu qu'il donne et tout ce qu'il prend ou reçoit.

    Selon lui, l'autre ne témoigne qu'ingratitude et mesquinerie.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    QUI EST LE PERVERS NARCISSIQUE ?

     

    Le Pervers Narcissique est quelqu'un qui n'est pas fini.

    Et ce non fini implique qu'il a besoin de l'autre pour le compléter.

     

     

    Perversion Narcissique.

     

     

    QUI SONT SES VICTIMES ?

    Les victimes d'un pervers narcissique présentent le plus souvent une vulnérabilité psychique.

    Sensibles, elles présentent un narcissisme fragile

    avec quelques brèches par lesquelles le pervers va s'introduire.

     

    Elle ont des antécédents traumatiques dans l'enfance ou l'adolescence qu'elles ignorent

    souvent parce qu'ils ont été refoulés, et souvent un père effacé  qui n'a pas été assez sécurisant.

     

    Les  victimes ont les qualités que le pervers  n 'a pas :

    créatrices, prêtes à donner le meilleur d'elles,

    réellement séduisantes, extraverties et vivantes, elles savent exprimer leur joie.

     

    Profondément généreuses et altruistes, elles ne peuvent concevoir que la perversité existe.

    Elles trouvent toujours des excuses à leur bourreau.

    Prêtes à se sentir coupables, elles acceptent aisément la critique

    et s'épuisent à donner au pervers, une impossible satisfaction.

     

    Capables de prendre sur elles et d'intérioriser une culpabilité qui n'est pas la leur,

    elles ont tendance à penser que tout est leur faute.

     

    Les victimes sont pleines d'énergie, d'allant,  d'enthousiasme, de joie de vivre.

    Elles ont un caractère passionné.

     

    Il les vampirise, les dévitalise parce qu'il croit ainsi pouvoir aspirer leurs qualités.

    Ses choix se portent donc vers des personnes honnêtes, aimables, sincères

    mais qui ont aussi un besoin de réparation et de consolation,

    manquent d'esprit critique.

     

    Certains cliniciens ont comparé l'aveuglement des victimes à celui des membres d'une secte face au gourou.

     

     

    Tellement vrai...

     

     

    Dominique BARBIER

    Psychiatre, psychanalyste et psychothérapeute.

    Spécialiste dans l'aide aux victimes,

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique