• "La mère suffisamment bonne" Donald W.Winnicott

     

    "Le précurseur du miroir, c'est le visage de la mère."

     

    L'amour qu'une mère donne à son enfant est-il mesurable ?

    Pourquoi une mère devrait-elle être "suffisamment bonne" ?

    Trop d'amour est-il nuisible?

    Trois testes du célèbre pédiatre et psychanalyste anglais :

    "La préoccupation maternelle primaire" 1956

    "La mère ordinaire normalement dévouée" 1966

    "La capacité d'être seul" 1958

    pour évoquer la curieuse folie qui prend toute mère enceinte lorsqu'elle fusionne avec son bébé ;

    la nécessité, pour que l'enfant devienne autonome, de ne pas le combler totalement ;

    et les bienfaits qu'il peut retirer d'un peu de solitude

     

    Un livre que j'ai lu deux fois...

    J'en ai compris les grandes lignes mais je dois faire une recherche de vocabulaire

    et le re-lire encore pour tout assimiler....

    Et oui, il faut savoir reconnaître ses lacunes....

     

     

     

    « Sandor Ferenczi - L'enfant dans l'adulte. »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :