• Dépendance aux réseaux sociaux.

     

     

    Faute d'attachement nourrissant affectivement,

    l'individu se lie, fusionne avec un produit, se replie sur lui-même derrière son écran pour oublier ses angoisses.

    Coupé de ses émotions, il tente de se remplir, se calmer....

    Il y a addiction quand la personne se plaint d'une impulsion incontrôlable,

    quand le plaisir des débuts est devenu souffrance,

    quand il n'y a plus que ça qui compte, que les liens avec le monde sont distendus.

     

    Ses causes sont multiples : un tempérament dépressif, une nature compulsive, une fragilité génétique.

     

    Dépendance affective aux réseaux sociaux.

     

    L'addiction est un processus complexe

    qui se développe par une interaction entre une substance, un comportement et un sujet vulnérable.

     

     

     

    PSYCHOLOGIE MAGAZINE  10/2015

     

    "j'ai connu cet isolement....

    Inquiétant peut être, et en même temps réparateur.

    A analyser avec un professionnel qui forcément vous aide à en sortir.

    Je serais tentée aujourd'hui de constater que c'était malgré tout de belles années"

    FAUSTINE.

     

     

     

     

     

     

    « Dépendance affectiveStaline et Gorbatchev.... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Janvier 2016 à 21:47

    ail ail ail ...je crois que je devient addict à ton blog ...

    tant pis , si c'est comme pour une allergie, en augmentant les dosses progressivement tout devrait rentrer dans l'ordre ..

    à bientôt

    bizs

    lolo

    2
    Samedi 21 Septembre à 15:24

    Bonjour, simple visite de curiosité; j'ai vu ton avatar affiché dans mes visiteurs du jour, et je viens voir ici pour te connaître, en savoir plus et comprendre peut-être comment, et par quel hasard tu es arrivé par chez moi. Dommage que tu n'ai pas laissé de com, j'aurai déjà une idée de la personne. ça ne fait rien, je suis curieux, et j'aime les rencontres, le dialogue, les découvertes. Ton blog est étonnant, j'ai parcouru plusieurs pages et suis remonté jusqu'à la première. J'ai un peu de mal à cerner certains de tes messages, de tes articles; mais je dois avouer que tout cela m'interpelle, me plait et mérite plus d'attention et de réflexion. Mais aujourd'hui j'ai beaucoup à faire, malgré que nous sommes le début de weekend. Alors je repasserai pour parcourir un peu plus ton site, ton domaine, ton univers qui semble intéressant à lire, à comprendre. à bientôt.

      • Lundi 23 Septembre à 15:14

        Pour répondre à ton commentaire, ce blog je l'ai créé en février 2015. A l'époque je traversais une crise existentielle assez difficile et je surfais sur le net pour trouver des réponses. J'ai alors commencé une psychothérapie qui m'a amenée à me passionner par tout ce qui touchait au monde de la psychologie.  Ce blog a été pour moi un exutoire auquel je me suis vraiment accroché, d'où cette dépendance au net.... C'est un blog à thème qui ne peut pas intéresser tout le monde mais qui je pense peut en aider certains... Merci de ton passage et à bientôt. FAUSTINE.

    3
    Dimanche 22 Septembre à 14:05

    Bonjour Faustine

    " Humain en réparation " ou " humain en évolution "

    Je sais de quoi tu parles . Je ressens la même chose

    Et je dis aussi , ce fût de belles années malgré l'isolement

    Les années où je me suis construite , finie la maison de paille ...

    Biz

      • Lundi 23 Septembre à 15:24

        Bonjour Nat talie...

        Tes passages sur mon blog et les commentaires que tu y laisses me font toujours plaisir...

        Je vois que nous sommes un peu sur le même chemin, celui de la reconstruction... même si les années ont déjà passées...

        J'ai pris des virages différents, beaucoup de choses changent encore dans ma vie...

        Mais Faustine va bien maintenant. J'espère qu'il en est de même pour toi.

        Amitiés

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :