• D.Winicott

     

    Donald WINICOTT

    (1896-1971)

     

    Pédiatre anglais qui parallèlement à son activité médicale, a pratiqué la psychanalyse pour enfants et adultes.

    Son expérience de la pédiatrie et la lecture d'un livre de Sigmund Freud

    le font s'engager dans une longue analyse personnelle, de l'âge de 30 à 40 ans.

    Il devient élève de Mélanie Klein.

     Il se forme pour devenir analyste de 1927 à 1934

    Il est qualifié comme analyste pour enfants en 1935.

     

    D.Winicott

     

    Son œuvre considérable a entrainé un tournant fondamental dans la théorie et la pratique psychanalytiques.

     Le contact permanent avec les bébés et les enfants lors de ses consultations hospitalières

    lui ont permis de valider certains éléments de la théorie freudienne mais d'en remettre d'autres en cause.

    Il constate ainsi que la plupart des  enfants présentant des troubles

    ont manifesté des difficultés dans leur développement affectif

    au cours de la toute première enfance et même au stade de nourrisson.

    Tout ne se joue pas donc autour du complexe d'Œdipe comme Freud le prétend.

     

    Son œuvre est centrée sur la nécessité, pour le développement, d'un environnement "suffisamment bon",

    faute de cela, l'enfant se construira une personnalité d'emprunt.

    Winicott apporte un éclairage nouveau sur le fonctionnement mental du très jeune enfant.

    Il considère que le bébé est une personne dès les premiers jours.

    Il estime que l'enfant sait plus de choses sur sa mère qu'elle en connaît sur lui

    car il a partagé durant neuf mois sa vie intime.

    Winnicott s'est aussi penché sur les soins prodigués aux nourrissons.

    Il donne beaucoup d'importance à la manière dont la mère porte son enfant (holding),

    la manière dont elle le soigne (handling)

    et la manière qu'elle a de lui présenter les objets nouveaux (objet presenting).

     

     

     

    Le "squiggle game"

    (Technique inventée par D.W.WINNICOTT)

     

    D.Winicott

     

    C'est une technique projective qui instaure une intimité entre patient et thérapeute,

    et qui établit une aire de jeu entre eux deux.

    Le  thérapeute fait un gribouillis et demande à l'enfant de le transformer, d'en faire quelque chose.

    Ensuite c'est l'enfant qui fait un gribouillis, et le thérapeute complète.

    En général, le jeu évolue vers le détail significatif qui permet d'atteindre la zone de conflit, le point de détresse.

    A chaque fois qu'il approche de cette zone de détresse, l'individu  se surprend lui-même à être très angoissé.

    S'opère alors un changement qualitatif dans l'expression, dans le matériel psychique.

    Il est arrivé à Donald Woods Winnicott de voir un enfant tous les six mois ou tous les ans.

    La séance peut durer 2 ou 3 heures.

     

     

     

     

     

     

     

    « Peut être vous reconnaitrez vous.Compulsion de répétition.... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :