• "Avoir de l'autorité, ce n'est pas être autoritaire".

     

     

    Les enfants, autrefois, venaient consulter avec des problèmes

    provenant des relations familiales,  de l'histoire parentale.

    Aujourd'hui c'est l'absence de repères et de limites qui, le plus souvent,

    les empêche de se développer normalement.

     

     

     

    "Avoir de l'autorité, ce n'est pas être autoritaire".

     

     

     

    Le malentendu vient de la croyance issue d'une dérive de la salutaire révolte de Mai 68,

    que toute autorité serait répressive, et d'une mauvaise lecture de Françoise Dolto.

    Elle a posé que l'enfant était une personne à respecter,

    mais a affirmé aussi qu'il avait un besoin vital d'éducation.

    On l'a oublié et on vit dans la peur de casser, si on l'éduque, sa personnalité.

    Tout cela fait que les parents ne se sentent plus de légitimité.

    Or il existe des règles de développement pour le corps, la santé des enfants.

    Et nous les appliquons sans nous poser de questions.

    Mais il en existe aussi pour leur construction psychique.

    Il y a des âges pour faire les choses, il faut avoir une place dans la famille,

    mais pas toute la place,

    on ne peut pas tout faire, pas tout avoir, etc...

    Si on ne respecte pas ces règles,

    l'enfant a des problèmes de comportement, d'image de lui-même, scolaires...

    Parce que rien n'est à la place dans la vie.

     

    CLAUDE HALMOS.

     

    « Libres de Savoir - Alice MillerDevenir Soi »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :