•  

     

     

    Ce que j'ai retenu de la conférence....

     

    Julie Arcoulin travaille dans le domaine du développement personnel,

    spécialisée dans la perversion narcissique et ses conséquences

    (Burn Out et surefficience mentale).

    Elle a écrit deux livres : "survivre aux parents toxiques"

    et récemment "débarrassez vous des relations toxiques".

    Elle reçoit essentiellement dans son cabinet des adultes

     

    Ce que j'ai retenu de la conférence....

    Nathalie Vancraeynest reçoit quant à elle des enfants et adolescents.

    Elle a coécrit avec Julie Arcoulin le livre "Et si je croyais en mon pouvoir de séduction".

     

    Toutes deux organisent des ateliers "Sur l'estime de soi"

    et apportent leur aide pour  "sortir de l'emprise MPN".

     

     

    ENFANT SOUS EMPRISE MPN :

     

    Le parent MPN va désigner dans la fratrie un successeur,

    un enfant mis sur un piédestal dans le but de diviser la fratrie

    et cet enfant là va s'identifier à ce parent et devenir manipulateur.

    C'est inconscient.

    Sortir un enfant de l'aliénation parentale est un travail sur du très long terme.  

    Un enfant ne remet pas en questions ce que dit son parent : il se construit sur la base "je suis mauvais".

    Ces enfants, même très intelligents, présentent des troubles de la mémoire et des problèmes de concentration.

     Les conséquences sur le développement psycho affectif des enfants exposés à la violence

    sont les mêmes que pour un enfant qui subit directement la violence.

     

     

    QUI ET COMMENT :

     

    Le pervers narcissique peut être un homme ou une femme.

     Le manipulateur utilise tous les moyens pour arriver à ses fins ;

     A l'autre bout du nuancier se trouve  le manipulateur pervers narcissique,

    qui lui manipule de façon instinctive.

    Il a une personnalité clivée (coupée en deux).

     Il exerce son pouvoir sur une personne en particulier. 

    Il n'accepte pas de faire des erreurs et les projette sur cet autre.

    Il fait passer ses tensions internes sur sa victime.

    C'est une personne "vide" qui a besoin de quelqu'un de très fort et qui possède des qualités que lui n'a pas.

    Il vampirise sa proie et pour cela utilise des mécanismes très subtils .

    Il n'a pas d'affect et pour se libérer il entre dans le conflit...

    Le manipulateur occupe tout l'espace mental disponible 

    et comme notre cerveau est programmé pour chercher un sens,

    le cerveau tourne en boucles (ruminations).

    Le développement affectif du Pervers narcissique s'est arrêté à l'âge de 4 à 5 ans,

    celui du manipulateur à l'âge de 11-12 ans...

     

     

    LES TROIS PHASES DE L'EMPRISE

     

    1) LA SEDUCTION : ils possèdent un sixième sens qui leur permettent de trouver vos failles.

    2) LA DEVALORISATION : Insultes, critiques leur permettent d'attaquer votre "estime de soi"

    et "votre confiance en vous".

    3) L'ISOLEMENT :  Ils créent des conflits qui vont lui permettre de vous isoler. 

     

    POUR VOUS VAMPIRISER ILS UTILISENT :

     

    La double contrainte

    (quoi qu'on fasse rien ne va jamais)

    Définition : Situation dans laquelle une personne est soumise à deux contraintes

    ou pressions contradictoires ou incompatibles.

    Si la personne est ou se sent prisonnière de la situation (notamment un enfant),

    cela rend le problème insoluble et engendre à la fois troubles et souffrances mentales.

    La double contrainte peut se produire dans toute relation de domination.

    Elle est reconnue par Amnesty International comme de la torture mentale.

     

    La culpabilisation :

    Ils culpabilisent l'autre ; on se sent toujours responsable.

     

    Le chantage affectif

     

     

     

    PEUVENT ILS CHANGER ?

    NON

    Ils ne peuvent pas changer car ils ne sont respondables de rien :

    Inutile d'essayer de les convaincre.

     

     

     

    S'EN SORTIR

     

    1) Quand on est mal dans une relation on a le droit de la quitter,

    qu'on soit Fille ou Fils de, Conjoint ou conjointe de :

    Aucun être humain n'a de raisons valables pour maltraiter quelqu'un

    (une enfance difficile n'est pas une raison).

    Il est très difficile de sortir de l'emprise ; ça demande beaucoup d'énergie.

     

    2) Face au MPN, on ne se justifie pas, on n'argumente pas,

    on n'essaie pas de faire entendre raison...

     

    3) Pour se reconstruire,  il faut panser ses plaies,

    et travailler son estime  de soi et sa confiance en soi.

    La victime doit mettre "ses valeurs" de côté pour  se reconstruire.

    Par peur d'être rejetée, la victime en oublie ses besoins propres,

    il faut donc se repositionner par rapport à ce que l'on désire dans la vie.

     

    Au fur et à mesure que les victimes vont mieux, elle récupèrent l'humour et peuvent  prendre du recul.

    Quand on s'en sort on est plein d'énergie, c'est très difficile mais c'est possible.

     

     

    CONCLUSION

     

    Il ne faut jamais minimiser la  violence qu'elle soit physique ou psychologique...

    Il faut être à l'écoute des victimes.

     

    Il est très difficile de vivre une vie d'adulte en gardant le contact avec un parent PN.

    C'est très compliqué car la contre manipulation ne marche que sur le court terme.

    Il y a forcément un prix à payer...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lien Psychanalytique :

     

    La posture psychanalytique mime la reconstruction du lien maternel symbolique,

    du seul fait que quelqu'un est là, qui vous écoute, qui est tout à vous le temps de plages horaires fixes.

     

    P.DELAROCHE.

     

     

     

    Ressenti en séances.

     

     

    CE QUI SE DIT EN SEANCES....

     

     

    "J'ai l'impression de ne rien dire de ce que vous attendez de moi,

    de vous décevoir, de vous faire perdre votre temps.

    Vous avez sûrement des patients plus interresssants que moi".

     

     

    Il est évident que pendant une psychanalyse, les patients parlent de leur mère.

    Et les souvenirs qui s'y rapportent sont souvent chargés d'émotions pénibles, d'hostilité, de tensions.

    Neuf fois sur dix, les patients évoquent leur mère de façon négative

    car la plupart des mères connaissent mal leur rôle donc le remplissent mal.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    L'ENFANT THERAPEUTHE

     

     

    L'enfant Thérapeute

     

     

    Le parent peut prendre une position abandonnique

    qui laisse l'enfant en attente perpétuelle d'une attention qui ne vient pas.

     

    En raison de l'attachement qu'il nourrit pour ses parents et du besoin vital

    qu'il a de leur amour et leurs soins,

    l'enfant est au cours de ses premières années naturellement attentif à ses parents.

     

    Pour dire les choses plus précisément,

    chaque enfant a l'espoir de guérir ses parents de leurs tourments

    afin de s'assurer en retour de leur amour et de leur aide indéfectible.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

    Je voudrais vous parler de Pierre Daco.

     

    Pierre Daco

     

    Pierre Daco est un psychologue psychanalyste de renommée internationale, né en 1936.

    Il est l'auteur entre autre du livre "les triomphes de la psychanalyse".

    Il nous convie dans son ouvrage à la découverte de cette méthode de liberté qu'est la psychanalyse.

    Par de nombreux exemples et extraits de séances, nous voyons comment la psychanalyse est utilisée pour explorer la vie de l'inconscient.

     

     

     

     

     

     

     

    Un ouvrage fondamental et accessible à tous.

    Pierre Daco

     

     

     

     

     

    J'ai pensé que vous pourriez lire "les triomphes de la psychanalyse" de Pierre Dacco dans la collection Marabout.

    Vous y trouverez de nombreuses réponses.

    Bien Cordialement.

    Le 27 avril 2013 à 18H28.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    LA DIP

     

     

    LA DEPRESSION ET LA DIP

     

    La dépression est en réalité révélatrice de la DIP,

    en sommeil jusqu'ici et réveillée, révélée, démasquée, dévoilée par le facteur déclencheur.

    Celui-ci ne constitue d'ailleurs pas une donnée décisive, obligatoirement présente dans tous les tableaux dépressifs.

    Il ne renvoie pas toujours non plus à une épreuve douloureuse mais parfois à des faits plutôt dérisoires.

     

    Ce qui empêche l'enfant d'habiter pleinement son enfance pour pouvoir poursuivre sainement sa croissance

    est dû à l'émergence d'une dépression infantile précoce (DIP).

    Celle-ci se produit lorsque le petit humain, impressionnable,

    subit une carence narcissique importante,

    une privation significative d'amour et de sécurité durant cette période si décisive de son existence

    où la chaleur et l'enveloppement constituent sa nourriture affective privilégiée.

    A certains moments, il a dû assister en témoin impuissant aux souffrances de ses parents frappés par la maladie.

    Dans ces conditions, ses géniteurs, bien que physiquement présents deviennent psychologiquement absents

    voire inexistants, absorbés par leurs soucis et difficultés.

    L'enfant est convaincu chaque fois, en dépit des évidences,

    qu'il est coupable de tout ce qui arrive de négatif à lui-même et à ses proches, qu'il est donc mauvais, nocif et, par conséquent, indigne d'être aimé.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Les anorexiques ne voient pas leur corps,

    elles sont dans le déni de la réalité de leur maigreur.

     

    l'Anorexie

    Alors même qu'elles se cadavérisent

    (le mot n'a rien d'excessif, eu égard au fait qu'elles n'ont parfois plus que la peau sur les os),

    elles se voient encore plus grosses et, si jamais elles reprennent un peu de poids, elles se font horreur.

    Elles refusent les formes, les rondeurs, cherchent à effacer tous les aspects extérieurs de la féminité,

    dans un déni du corps sexué et de la sexuatilé qu'il suppose,

    leur maigreur leur servant de protection contre les regards de désir.

    On comprend mieux pourquoi ce trouble survient essentiellement à l'adolescence,

    au moment de la puberté qui vient signer l'entrée dans la féminité.

     

    Professeur Marcel RUFO.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires