•  

     

    BON WEEK END

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

    Et c'est bien vrai....

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Un être sous emprise le sait il ?

     

     

    "Un individu sous emprise n'a plus de centre de gravité,

    il a perdu toute possibilité de ce rapport qui le renverrait à lui-même et l'aiderait à se réinterroger.

    Le plus souvent donc, il ne le sait pas.

    C'est un événement intérieur qui le lui révèle en commençant à fissurer la belle apparence...

     

    Au fond ce que fait de pire le pervers, c'est de fausser le rapport de l'autre à soi-même,

    à sa boussole interne, à son intuition juste.

    Ce qui est bon ou mauvais pour elles, ces personnes ne le savent plus".

     

    "ANNE DUFOURMANTELLE"

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    Le pervers, par ses attaques paradoxales répétées,

    nous conduit vers la folie.

    La violence, la dépression et la dépersonnalisation sont des mécanismes de réponse à ses attaques.

     

     

    La violence est une tentative d'expulsion de la toxicité du pervers.

    La dépression est un retournement sur soi de cette violence

    que bien souvent l'on ne peut retourner contre son bourreau par crainte de représailles ou d'abandon.

    La dépersonnalisation est une tentative d'évitement du conflit.

    La dépersonnalisation et l'état de stress post-traumatique sont des symptômes majeurs des victimes de pervers.

     

    SOURCE : Les pervers narcissiques - jean charles Bouchoux.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Qui sont ces guérisseurs philippins qui, d'un tour de main, enlèvent un appendice sans laisser de cicatrice ?

    D'où viennent ces fragments de chair qu'ils extirpent prestement des entrailles de leurs patients ébahis ?

    Charlatanisme ou science authentique ?

     

    Après le mort de sa mère et la crise qui s'ensuivit,

    l'auteur, médecin anesthésiste à l'hôpital parisien Broussais,

    découvre d'autres médecines et se rend à Manille pour suivre l'enseignement d'un célèbre guérisseur,

    Tony Agpaoa.

     

    Le savoir exceptionnel des guérisseurs philippins

    permettra à Janine Fontaine d'accéder à une réalité invisible.

    Après une éprouvante initiation, elle observera l'existence de trois corps :

    physique, énergétique et spirituel.

     

    Un plaidoyer troublant pour une médecine globale.

     

     

    Ancien chef d'un service d'anesthésie et de réanimation,

    Janine Fontaine est un chercheur incontournable de la médecine énergétique.

    Ses initiations successives aux Philippines, au Brésil et en Amérique du Nord

    lui ont permis de percevoir les vibrations émises par nos différents corps

    et de soigner à partir de l'invisible.

     

     

    -------------------------------------------- 

    TONY AGPAOA

     

    Médecin des trois corps.

     

    était un pratiquant philippin de chirurgie psychique  ou chirurgien à mains nues.

    Il a travaillé à Manille.

    Il a été allégué qu'Agpaoa pouvait retirer le tissu du corps des patients sans pratiquer d'incision.  

    Ces pratiques continuent de faire partie de la vie courante dans plusieurs pays et notamment aux Philippines.

     

    Propriétaire de plusieurs hôtels dont le "Diplomat", un palace rempli d'hommes en armes,

    Agpaoa était porté aux nues par les journalistes et écrivains venus lui consacrer des reportages élogieux :

    en fait, il était un impitoyable homme d'affaires parfaitement antipathique

    qui avait réussi à bâtir une fortune sur la maladie et la misère des gens,

    en tenant sous sa coupe un grand nombre d' "initiés" à sa discipline des plus douteuses.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    "En Orient, la méditation a toujours fait partie de la vie.

    L'Europe  commence seulement à en prendre conscience.

    Dans méditation, il y a la racine "médi", qui veut dire guérison.

    Vous trouverez la même racine dans médicament.

     

     

     

     

     

    La méditation est une des clés de la guérison spirituelle.

    Il y a de nombreuses formes de méditation : zen, yogi, chrétienne...

    L'important est de parvenir à la méditation personnelle qui convienne.

    Les mots sont superficiels, la méditation profonde. Le seul moyen de la connaître est de la pratiquer.

    Il faut parvenir à un certain degré de relaxation physique, émotionnelle,

    mentale et spirituelle pour communiquer avec soi.

    Il faut la faire deux fois par jour, vingt minutes, pour apprendre à écouter notre voix intérieure.

    Se trouver en harmonie et en paix avec cette voix, c'est créer la sagesse à l'intérieur de soi.

    Il n'y a pas d'autres moyens que la méditation pour établir en soi la paix, la joie, la vérité, la sagesse. 

    Vous pouvez travailler tant et plus, gagner beaucoup d'argent, être l'homme le plus riche du monde,

    si  vous n'avez pas en vous la paix, la  vérité, la sagesse,

    si vous ne savez pas vous aimer vous même, il vous manquera toujours quelque chose."

     

     

    Dr Janine Fontaine

    "Médecin des trois corps"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    "Le narcisse a absolument besoin d'apparaître en grand chevalier blanc".

     

     

     

     

     

    Si l'autre ne se rebelle pas, ne cherche pas à avoir un univers propre, il sera assez généreux, assez prodigue.

    Mais si il y a rebellion ou qu'il est démasqué, la rétorsion est terrifiante.

    C'est la raison pour laquelle souvent leurs victimes ne bougent pas.

    Elles ont vraiment peur et la plupart du temps n'en ont pas même conscience.

    L'emprise est en partie construite sur une patiente dévalorisation, un vrai travail arachnéen.

    Ces êtres attaquent directement chez l'autre ses zones de peur,

    de fragilité, d'angoisse, de manque de confiance.

    Ils les pilonnent systématiquement par des petites phrases assassines

    et des humiliations continuelles et très socialement invisibles.

    Ces êtres peuvent être galants et généreux en société et se révéler odieux en privé.

    Si les victimes  se révoltent, ils prendront appui sur l'entourage.

    Leur fausse empathie se présente toujours sous l'angle de la bienveillance.

    Ces hommes ou ces femmes là ne se posent qu'en victimes.

    S'il y a conflit c'est la faute de l'autre. Et tout est constamment retourné en son contraire".

     

    "ANNE DUFOURMANTEL"

    "Se Trouver"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Bénéfices d'une analyse pour les victimes de Pervers Narcissiques

     

     

     

    "En fonctionnant comme un mini laboratoire

    où l'on peut revivre des émotions originaires et reprendre le fil là où il s'est trouvé rompu,

    une analyse peut permettre d'éprouver le lien vivant possible, non manipulateur et non destructeur à l'autre.

    Rien que ça c'est beaucoup.

    L'une des caractéristiques des êtres sous emprise, c'est d'avoir été habitués à être dans une dépendance totale.

    Imaginer s'en sortir seul, c'est le bout du monde !

    Déjà pour le névrosé moyen ce n'est pas toujours évident,

    mais là, c'est vraiment une langue étrangère pour eux,

    puisque l'accès à leur boussole intérieure est obstrué et leur estime de soi, démolie.

    Un psy qui est un peu dans le pouvoir peut d'ailleurs facilement devenir leur gourou.

    Dans le meilleur des cas, l'analyse peut les aider à faire confiance en leur capacité à se diriger dans la vie.

      Le pire maître auquel ils ont affaire dans leur vie

    est d'abord celui dont ils soutiennent le régime sadique en eux mêmes"...

     

    ANNE DUFOURMANTELLE

    "Se Trouver".

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    PRESENTEZ DES EXCUSES A VOTRE ENFANT QUAND VOUS TRAHISSEZ SA CONFIANCE.

    LES EXCUSES APPORTENT LA GUERISON.

     

    Myla et Jon Kabat-Zinn

    A chaque jour ses prodiges,

    Les Arènes.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    SE TROUVER

    La psychanalyse nous aide t-elle à moins souffrir ?

     

    Anne Dufourmantelle - Se trouver

     

    Comment la psychanalyse, tant décriée aujourd'hui, peut-elle nous aider à moins souffrir ?

    En quoi peut-elle donner du sens à ce que nous vivons ?

     

    Une psychanalyse est une enquête risquée, sans assurance d'arriver jamais au terme de la recherche.

    Pas de certitude d'être dans la vérité ni de résolution définitive à l'angoisse.

    Et pourtant il est question de se trouver. Une trouvaille pareille à nulle autre.

    Parce qu'il faut du courage pour l'entreprendre et parce qu'il y a de la douceur aussi

    dans le cheminement de cette rencontre avec soi.

     

    A partir des souffrances et des angoisses mais aussi des espérances que notre société entretient,

    Anne Dufourmantelle répond aux questions de Laure Leter (journaliste à Elle).

    Un dialogue passionnant qui explore de nombreuses situations cliniques et les nouvelles maladies de l'âme,

    comme la fatigue, la solitude affective, l'angoisse, les insomnies...

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lien Psychanalytique :

     

    La posture psychanalytique mime la reconstruction du lien maternel symbolique,

    du seul fait que quelqu'un est là, qui vous écoute, qui est tout à vous le temps de plages horaires fixes.

     

    P.DELAROCHE.

     

     

     

    Ressenti en séances.

     

     

    CE QUI SE DIT EN SEANCES....

     

     

    "J'ai l'impression de ne rien dire de ce que vous attendez de moi,

    de vous décevoir, de vous faire perdre votre temps.

    Vous avez sûrement des patients plus interresssants que moi".

     

     

    Il est évident que pendant une psychanalyse, les patients parlent de leur mère.

    Et les souvenirs qui s'y rapportent sont souvent chargés d'émotions pénibles, d'hostilité, de tensions.

    Neuf fois sur dix, les patients évoquent leur mère de façon négative

    car la plupart des mères connaissent mal leur rôle donc le remplissent mal.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    L'ENFANT THERAPEUTHE

     

     

    L'enfant Thérapeute

     

     

    Le parent peut prendre une position abandonnique

    qui laisse l'enfant en attente perpétuelle d'une attention qui ne vient pas.

     

    En raison de l'attachement qu'il nourrit pour ses parents et du besoin vital

    qu'il a de leur amour et leurs soins,

    l'enfant est au cours de ses premières années naturellement attentif à ses parents.

     

    Pour dire les choses plus précisément,

    chaque enfant a l'espoir de guérir ses parents de leurs tourments

    afin de s'assurer en retour de leur amour et de leur aide indéfectible.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires