•  

    Le jeune Freud a connu la honte

    quand son oncle Joseph, accusé d'un trafic de fausse monnaie, a fait la une des journaux de Vienne

    et surtout quand son père s'est laissé humilier.

    "Quand j'étais jeune, raconte le père, je suis sorti dans la rue un samedi,

    bien habillé avec un bonne de fourrure tout neuf.

    Un chrétien survint, d'un coup envoya mon bonnet dans la boue en criant ;

    "juif, descends du trottoir !"

    "Qu'as tu fait ?" demande l'enfant.

    "J'ai ramassé mon bonnet".

    Dès lors, le jeune Sigmund se met à élaborer des fantasmes de revanche.

    Il s'identifie à Hannibal, ce sémite magnifique et intrépide

    qui avait juré de venger Carthage malgré la puissance de Rome...

    L'enfant fit preuve d'indépendance intellectuelle, de maîtrise de soi et de bravoure physique.

    Le petit garçon avait ressenti la honte,

    parce que l'escroquerie d'un proche et la lâcheté du père

    avaient été exposées aux yeux de tous dans les journaux de Vienne et sur la scène publique.

     

    BORIS CYRULNIK - MOURIR DE DIRE - LA HONTE.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    TANT QUE VOUS N'AUREZ PAS RENDU L'INCONSCIENT CONSCIENT,

     

    IL DIRIGERA VOTRE VIE ET VOUS APPELLEREZ CELA LE DESTIN.

     

     

    CARL JUNG.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    "Ecrire est une forme de thérapie.

    Parfois, je me demande comment ceux qui n'écrivent pas, ne composent pas, ne peignent pas,

    peuvent échapper à la folie, à la mélancolie, à la panique et à la peur inhérentes de la condition humaine".

     

     

    GRAHAM GREEN.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

    Si tu veux changer ta vie,

    tu remplaces tous tes "mais" par des "donc"...

    Vas-y, essaie !

     

    "ANDRE CHARBONIER"

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    DOMINIQUE DYENS

    Cet Autre Amour.

     

     

    "L'histoire que je m'apprête à raconter est une histoire d'amour.

    Une vraie, une incroyable histoire d'amour, qui m'a saisie par surprise

    et à laquelle il m'a été impossible de résister.

    Pendant deux longues années, peut-être davantage, j'ai mené une double vie.

    Je parlerais plutôt d'une vie double, c'est-à-dire fragmentée, divisée entre une vie conjugale heureuse,

    ouverte au regard des autres, et une vie intime, secrète,

    qui a puisé son inspiration dans les profondeurs de mon inconscient."

     

    Quel est ce lien d' "amour" unique qui unit un(e) patient (e) à son (sa) psychanalyste ?

    C'est donc ça le transfert ?

    Telle est la question que tente de cerner la narratrice de "Cet autre amour" lorsque,

    amenée à entreprendre une thérapie à la suite d'un choc émotionnel violent,

    elle tombe amoureuse de son analyste.

     

    Ce récit à la fois pudique et cru d'un amour hors du commun

    rend un vibrant hommage à la fascinante aventure affective et intellectuelle qu'est la psychanalyse.

     

     

    "Merci à Dominique Dyens, d'avoir écrit ce formidable livre...

    Je m'y suis retrouvée, et j'en publierai quelques extraits...

    Un livre sur le transfert, un livre qu'il ne faut absolument pas louper"....

    FAUSTINE.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Chaque adulte emporte avec lui une part d'adolescence qui continue à se révolter contre la fatalité.

    Certains l'utiliseront pour donner un sens à leur vie,

    d'autres la subiront comme une entrave à leur épanouissement.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires