• Addictions - Contradictions

    Le 28/10/2016 

    Conférence de Monsieur Paul BELVEZE,

    Président National des Alcooliques anonymes,

    expert international de l'alcool éthylique.

     

     

     L'homme  rencontre l'alcool - Historique.

     

    L'usage de l'alcool remonte à  1700 avant Jésus Christ.

    La bière a été inventée 2000 ans avant JC.

    Les experts étaient les pharaons ; les Egyptiens avaient compris le phénomène de la fermentation.

     

    Chez les Gaulois, deux fêtes étaient réservées à la bière :

    La première lors du solstice de printemps, la deuxième lors du solstice d'automne.

    Pendant ces fêtes et seulement pendant,

    hommes, femmes et enfants pouvaient en consommer autant qu'ils le désiraient...

     

     

    ADDICTION

    C'est la rencontre entre un produit et un homme

    et dans notre culture, il est difficile de faire autrement.

    L'addiction est une alchimie entre un produit, un contexte et des émotions.

     

     

    L'ALCOOL

     

    L'alcool est un phénomène de société :

    49 000 personnes meurent directement des conséquences de l'abus d'alcool.

    Comment devient-on dépendant ?

    La dépendance à l'alcool s'installe de manière insidieuse.

    Les alcooliques sont malheureux de se rendre compte qu'ils ne dirigent plus leur vie ;

    ils deviennent "esclaves".

     

    LA DEPENDANCE PSYCHOLOGIQUE :

    C'est l'anticipation d'une future alcoolisation qui signe la dépendance psychologique ;

    le mécanisme de dépendance passe par l'anticipation :

    Je ne bois que le week end mais la semaine je suis à l'eau.

    Mais si dès le lundi matin vous vous projetez au vendredi soir

    en pensant aux bonnes bouteilles qui vous attendent, c'est déjà une dépendance psychique

    qui risque fort de devenir  une dépendance physique ;

    en effet vous risquez fort dans les 10 ans qui suivent de devenir alcoolo dépendant.

    10 % des consommateurs d'alcool deviennent dépendants.

     

    LA DEPENDANCE PHYSIQUE.

    C'est l'entourage qui, le premier, en prend conscience.

    Il convient d'en parler, mais ne surtout pas porter de jugement.

    Le risque est dans chaque verre.

     

    QUI DEVIENT ALCOOLIQUE ?

    1/3 des personnes sont névrotiques et dépressives

    2/3 n'ont pas de passé douloureux

     

     

    LE BINGE DRINKING

     

    Le binge drinking (biture express)

    ou la beuverie effrénée est un mode de consommation excessif de boissons alcoolisées

    sur une courte période de temps, par épisodes ponctuels ou répétés.

     

    Les jeunes s'alcoolisent avec des prises rapprochées et massives d'alcool

    ce qui les amènent à tomber dans un état de confusion en 20 mns.

    Cependant il n'y a pas de dépendance psychique,

    il y a donc moins de risques de devenir dépendant.

    Le risque est plutôt physique (foie et état général)...

     

     

    SEVRAGE

    L'homme peut mourir d'un sevrage brutal.

    Le sevrage se fait à l'hôpital et nécessite huit jours de traitement.

    Lorsque le malade alcoolique cache de l'alcool pour sa consommation, laissez le :

    Il est très anxiogène pour un alcoolique de ne pas avoir son produit.

     

     

    LE TABAC

     

     78 000 personnes meurent des suites de l'usage du tabac chaque année.

     

    Le tabac est  plus addictogène que l'alcool  :

    on ne s'en méfie pas car il n'est pas un modificateur de l'état de conscience.

    Vous pouvez fumer trois paquets de cigarettes, cela ne vous empêche pas de conduire votre voiture.

     

     

     LE CANNABIS

     

    A l'inverse, le cannabis et l'alcool jouent sur l'état de conscience;

    Un accident mortel sur dix implique l'usage du Cannabis.

     L'usage du Cannabis remonte à 7000 ans.

     

     

    L'HEROINE

    Six injections suffisent pour rendre une personne accro.

     L'héroïne provoque 460 morts par an.

     

    .

     LE CRACK

    Le crac rend dépendant dès la première prise ;

    il ne faut donc pas y toucher.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    S'ISOLER SOCIALEMENT NE VEUT PAS DIRE ETRE RENFERME...

    C'EST JUSTE LE FAIT DE NE PAS SUPPORTER L'HYPOCRISIE DES AUTRES.

     

     

    Constatations et citations du jour....

     

     

     

    L'HYPOCRISIE

    EST SEULEMENT UN HOMMAGE A L'INTERET.

    Eduard Douwes Dekker.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      

    "Si vous voulez comprendre pourquoi je n'ai rien dit,

    il vous suffit de chercher ce qui m'a forcé à me taire.

    Je vais donc me taire pour me protéger.

    Le honteux aspire à parler, mais ne peut rien vous dire tant il craint votre regard.

    Alors il raconte l'histoire d'un autre qui, comme lui, a connu un fracas incroyable.

    A la honte qui me fait me taire s'ajoute si je parle, la culpabilité de vous entraîner dans mon malheur.

     

    Chacun de nous a connu la honte, que ce soit deux heures ou vingt ans.

    Mais ce poison de l'existence ne crée pas un destin inexorable."

     

    Boris Cyrulnik - Mourir de dire - La Honte

     

    Un nouveau visage de la honte, inédit, émouvant et profond,

    nourri par les acquis les plus récents des neurosciences et de la psychologie.

     

    Un livre qui aide à dépasser la culpabilité et à retrouver force, fierté et liberté.

     

    Boris Cyrulnik - Mourir de dire - La Honte

    Boris Cyrulnik est neuropsychiatre.

    Il est aussi directeur d'enseignement à l'Université de Toulon

     

     

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires