•  

     

    En vérité, neutraliser les fantômes du passé demande de traverser des territoires émotionnels difficiles.

    La plupart des femmes se retrouvent empêtrées dans un mélange de chagrin et de colère

    en se confrontant aux vérités de la mère qui les a élevées.

    Une de ces deux émotions est généralement pour elles une compagne familière.

     

    Certaines femmes ont un doctorat en tristesse

    et sont intimes de longue date avec l'immense chagrin qui accompagne le fait d'avoir eu une mère déviante.

    D'autres sont habitées par une colère ravageuse,

    voire une fureur lorsqu'elles pensent à l'injustice avec laquelle elles ont été traitées

    et à toute la joie et la protection dont elles ont été privées lorsqu'elles étaient petites,

    parce que leur mère était excessivement centrée sur elle même.

     

    La colère et le chagrin sont les deux faces d'une même pièce et l'un cache souvent l'autre.

    Se reconstruire nécessite le pouvoir exceptionnel de ces deux émotions, à égale mesure.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    "Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle"

     

     

     

     

     

    Même lorsqu'une situation parait très personnelle,

    même lorsque vous vous faites insulter, cela n'a rien à voir avec vous.

    Ce que les gens disent, ce qu'ils font et les opinions qu'ils émettent

    dépendent seulement des accords qu'ils ont conclus dans leur propre esprit.

     

     

    Quoi que les gens fassent,

    quoi qu'ils ressentent, qu'ils disent ou pensent,

    n'en faites pas une affaire personnelle.

     

    DON MIGUEL RUIZ

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    BON WEEK END....

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Au premier niveau, le plus basique,

    la méditation devient une technique parmi d'autres, de gestion du stress

    par des exercices de respiration consciente

    qui permettent de réguler les tensions mentales et émotionnelles.

    C'est une définition exacte et une réalité,

    car la méditation agit efficacement, très efficacement même contre le stress chronique.

     

    Puis vient l'abord plus neuroscientifique :

    la méditation serait, d'abord, un entrainement du mental,

    un apprentissage progressif pour aborder différemment nos états d'âme, nos pensées ou nos émotions.

    Un entrainement qui transforme la  chimie du cerveau

    et nous ouvre la voie à des modifications profondes de notre attitude

    face à nous mêmes, face aux autres, face au monde.

     

    La méditation - une définition à plusieurs niveaux.

     

    Franchissons un cran supplémentaire, encore,

    pour comprendre la méditation comme une pratique qui vise l'éveil à soi-même.

    Un éveil qui passe par une connaissance subtile et pleinement consciente de soi,

    qui nous invite à une plongée ininterrompue au fond de nous mêmes pour en découvrir les moindres méandres.

    Un éveil qui nous oblige à nous repenser, à repenser notre place dans l'environnement,

    à repenser le sens de notre vie et de nos valeurs.

     

    Pour les plus initiés, la méditation devient une pratique profonde de l'esprit qui nous relie à l'univers.

    En méditant, la conscience claire qui s'installe au cœur de notre être se confond avec l'humanité toute entière.

    Nous percevons notre place, infime, dans une existence qui nous dépasse.

    Les méditants engagés y trouveront une philosophie de vie, un art spirituel,

    une puissante connexion à eux mêmes qui,

    en les dégageant de l'égo, procure une paix et une sérénité infinie.

     

    J.S.F

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    "Encore et encore, le problème impossible est réglé,

    lorsqu'on voit que le problème est seulement une décision difficile qui attend d'être prise".

     

    Robert H.Schuller

     

     

     

    Le Pouvoir d'une Décision...

     

     

     

    Au fond de vous, vous savez quelles décisions,

    petites ou grandes, vous êtes appelé à prendre ces temps-ci.

    Comme des fruits mûrs, elles attendent d'être cueillies.

     

    Vous pouvez nier votre élan, vous pouvez vous changer les idées,

    vous pouvez trouver des arguments tout à fait logiques

    qui justifieraient d'attendre un peu plus longtemps avant de plonger...

     

    Mais vous pouvez aussi vous simplifier la vie et dire oui maintenant.

    Vous faire confiance, finalement.

    Vous avez l'impression de stagner ?

    Honorez la vérité, votre vérité, et vous réintégrerez doucement le courant naturel de votre vie.

    Car c'est dans la sagesse de votre cœur qu'est la magie.

     

    SOURCE : MATINMAGIQUE.COM

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Vous êtes trop gentil avec les autres mais vous vous sentez triste et déprimé tout le temps ?

    Il existe un lien entre la gentillesse et la dépression.

    Oui, les gens peuvent être trop gentils et accorder trop d'attention aux autres.

    Si vous voulez surmonter votre dépression,

    vous devez cesser de laisser les gens vous marcher sur les pieds tout le temps.

    C'est plus facile à dire qu'à faire, mais vous devez vous défendre, et apprendre à ne plus céder.

    Si vous n'avez pas envie de faire quelque chose, dites le,

    ne laissez pas quelqu'un d'autre vous pousser à faire ce qui ne vous donne pas envie.

    Si vous souffrez de dépression, vous être probablement de ces gens là.

     

     

    Ces personnes sont comme des esclaves pour les autres ;

    faire tout ce que quelqu'un vous demande de faire ou tout simplement tout prendre sur votre dos.

    Ceci amène presque immanquablement à souffrir de dépression.

    Vous essayez de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour faire plaisir,

    tout ce qu'on vous demande de faire, parfois même sans qu'on vous le demande.

    Vous voulez qu'on vous aime, qu'on vous accepte, et vous vous tuez à la tâche.

    Vous faites tout votre possible pour qu'on vous remarque,

    ce qui vous amène à leur permettre d'abuser de votre gentillesse.

    Vous ne devez chercher à ne plaire à personne d'autre qu'à vous même.

    La seule chose qui prime est votre estime de soi.

    Ne laissez pas les opinions des autres vous accabler ou prendre plus d'importance que cela en a,

    parce qu'à la minute où vous donnez la priorité à ce que pensent les autres de vous,

    vous vous enrôlez dans une spirale dépressive.

    Vous devez vous défendre.

    Si vous vous sentez oppressé, mieux vaut éloigner cette source d'ondes négatives et vous protéger.

    Vous n'avez pas besoin des personnes qui vous oppressent et vous empêchent d'être heureux.

    Si quelqu'un se soucie véritablement de votre bonheur, il vous le fera savoir sans être envieux et accablant.

    Vous n'avez pas besoin des gens qui ne font pas attention à vous,

    et si quelqu'un veut vous quitter, laissez le partir.

    Ne vous accrochez pas si la cause n'en vaut pas la peine.

    Vous devez être ce qu'il y a de plus important pour vous-même.

    Vous devez faire en sorte d'être épanoui et d'avoir toute l'estime que vous méritez.

    Alors relevez-vous !

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

    "Lorsque nous étions des enfants sans défense,

    les comportements de nos parents ont pu avoir un effet toxique sur notre vie.

    A un tel point que, même adulte, nous continuons à en subir les conséquences néfastes.

    Dans cette vidéo inspirée du livre de Susan Forward ("Parents toxiques"),

    les différentes catégories de parents toxiques vous sont présentées.

    Par la suite, les différentes étapes du processus de guérison sont détaillées pour qu'à votre tour,

    vous puissiez vous guérir de parents toxiques..."

     

     

    A ECOUTER AVEC ATTENTION...

    BEAUCOUP DE VERITES DANS CETTE VIDEO.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    En amitié, la chose la plus difficile est d'écouter l'autre sans le juger.

     

     

     

     

    Parfois quand on écoute l'ami qui est dans le pétrin,

    qui ne s'en sort pas, qui coule, qui pleure,

    la tentation immédiate, et c'est l'instinct de vie,

    c'est de passer à l'action, de trouver des solutions.

    Et quand il n'y a pas de solutions ?

    Et bien, l'ami c'est de larges bras ouverts qui accueillent l'autre tel qu'il est

    et nourrit pour lui un amour inconditionnel.

    Il aime sans conditions.

     

     

    PETIT TRAITE DE L'ABANDON

    ALEXANDRE JOLLIEN

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Que les messages soient négatifs ou positifs,

    l'enfant les intériorise et se construit une conception de lui-même autour d'eux.

    Les "tu es" de la mère deviennent les "je suis" de la fille.

     

    Citation....

     

    SUSAN FORWARD.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Pour préserver le lien avec nos enfants,

    il convient de laisser s'effacer l'ancienne relation établie avec eux

    et de leur offrir la liberté de découvrir leur propre voie.

     

    Petit clin d'œil...

     

    C'est à ce prix seulement

    que nous recevrons d'eux un amour vivant qui,

    lorsqu'ils aborderont l'âge adulte,

    pourra devenir un véritable compagnonnage...

     

    FRANCES G.WICKES

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Frances G.Wickes

    Le Monde Intérieur de l'Enfance

    Introduction de C.G Jung

    Préface du Professeur Henri Joyeux

     

    Le monde intérieur de l'enfance...

     

    Ce livre dont la première édition anglaise date de 1927 n'a pas pris une ride.

    Il devrait être lu par tous les parents et tous les enseignants et thérapeutes

    qui souhaitent mieux comprendre et aider "leurs" enfants

    dans l'apprentissage de la vie et de ses difficultés.

     

    Même si l'évolution de la société est passée par là,

    que le monde économique et social a totalement changé et bouleversé nos habitudes et notre mode de vie,

    le monde intérieur de l'enfant lui, n'a pas changé.

     

    Le jeu, les rêves ,les cauchemars, les fantasmes restent identiques et intemporels et font partie de son univers.

    Les peurs et les angoisses aussi.

    Ils nous permettent de comprendre aussi que certains cas de rêves

    traduisent pour beaucoup les problèmes aux parents.

    Sans s'en rendre compte, l'enfant s'imprègne de leurs difficultés, qui ne sont pas les siennes.

     

    Pourtant, adolescent, il devra assumer davantage la responsabilité de son développement.

    Continuer à projeter entièrement sur ses parents l'origine de ses difficultés,

    ne fera que l'aliéner davantage et l'empêchera d'évoluer vers sa maturité psychique et affective adulte.

     

    Comprendre cela, c'est aider l'enfant et l'adolescent à aller vers sa réalisation personnelle.

    Ce livre facile à lire apporte un éclairage original et particulièrement instructif

    à notre connaissance de l'enfance et de l'adolescence.

    Il est à la portée de tous.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •   

     

    L'INCOMPRIS - LUIGI  COMENCINI

     

    Un film regardé pour la première fois vers l'âge de 10 ans et qui m'avait à l'époque vraiment marqué ; je n'ai jamais oublié l'histoire d'Andréa  complètement invisible aux yeux de son père.

    La fin tragique du jeune garçon succombant à un "jeu suicidaire" m'avait alors interpellé. Toute jeune je m'étais identifiée à cet enfant.

    Plusieurs dizaines d'années après, je prends conscience que déjà à l'époque je ressentais ce vide, ce manque de mes parents.

     

    L'incompris

     

    "L'incompris" est un film italien réalisé par Luigi Comencini sorti en 1966. La situation d'incompréhension qui donne son titre au film est celle d'un père qui pense que la disparition de son épouse va affecter essentiellement le cadet. En réalité, l'ainé est, au contraire, beaucoup plus fragile.

    Remarquable observateur des différentes phases de l'enfance, Luigi Comencini soulignait pour sa part, que les enfants "plus jeunes" ont un espèce de dureté naturelle qui leur permet de résister, alors qu'en grandissant, ils deviennent vulnérables.

    Avec "L'incompris", Luigi Comencini filme l'une des plus belles œuvres cinématographiques sur les blessures secrètes de l'enfance. D'une justesse rare, ce portrait de deux jeunes frères confrontés à la mort, décèle une bouleversante tragédie de l'incompréhension. Mêlant avec une grande sensibilité le chagrin aux purs moments de joie, le poids du deuil à l'insouciance de l'enfance, "l'incompris" constitue un grand classique du cinéma.

    Ce film fut très mal reçu par la critique du festival de Cannes 1967, puis à sa sortie en France en 1968.

     

    L'incompris

     

    RESUME

     

    Le consul britannique à Florence vient de perdre sa femme. Ebranlé par le deuil, il partage la nouvelle avec son fils ainé, Andréa, mais choisit de protéger le plus jeune, Milo, en lui faisant croire que sa mère est partie en voyage. Avec l'absence répétée de leur père, les deux jeunes enfants sont quotidiennement laissés à la garde de nounou au sein d'une vaste demeure familiale. Malgré les jeux qu'ils partagent et leur forte complicité, Andréa et Milo sont divisés par l'attitude de leur père : alors qu'il manifeste toute sa tendresse au petit qui souffre d'une santé fragile, le consul délaisse l'aîné qu'il juge insensible et irresponsable...

     

    L'incompris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires