•  

     

     

     

    DITES CE QUI VOUS VIENT - ISABELLE MONTOURCY

     

     

    Dites ce qui vous vient - Isabelle Montourcy

     

    Par cette phrase, le psychanalyste invite son patient à exprimer ses pensées, ses opinions, ses souvenirs,

    ses hontes sans faire le tri entre ce qui peut lui paraître intéressant ou au contraire anodin.

    Le but de cette association libre est de répondre aux questions conduisant généralement

    une personne à entreprendre une psychanalyse.

    "Qu'est ce qui ne va pas chez moi ?", "Pourquoi ne suis je pas heureux comme les autres ?",

    "Pourquoi est ce que j'échoue régulièrement ?"

     

    Mettre des mots sur mes maux a été une démarche essentielle pour moi

    afin d'en découdre avec ma vie faite d'illusions et fardée d'habits empruntés.

    Le chemin parcouru, avec l'aide précieuse et bienveillante de mon psychanalyste Gérard MILLER,

    n'a pas été de tout repos mais au bout du compte, il en vaut la peine.

     

    Que vous soyez déjà en cure analytique,

    ancien analysant, proche de l'être

    ou tout simplement curieux d'en savoir un peu plus sur cette aventure humaine,

    ce récit s'adresse à vous.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

     

    COMME UN VIDE EN MOI - MOUSSA NABATI

     

     

    "Comme un vide en moi... "

    Que cache cette plainte maintes fois entendue ?

    Quel est son sens, son origine ?

    Pourquoi est-il parfois si compliqué de jouir du temps présent ?

    Comment habiter son corps et le monde en lien de confiance avec autrui ?

     

     

    Moussa Nabati montre, à travers trois témoignages que ce mal-être reflète l'absence à soi,

    pouvant se manifester par l'instabilité, l'hyperactivité, l'ambivalence,

    mais aussi par les angoisses, la dépression et les difficultés en amour.

     

    Ce trouble provient d'une carence matricielle ancienne, due à l'indisponibilité psychologique de la mère.

    Le sentiment d'abandon crée chez le bébé une dépression infantile précoce,

    responsable plus tard du vide intérieur empêchant l'adulte d'être présent à soi et aux autres.

    Ce dernier aura alors tendance à lutter contre les situations qui lui rappellent son manque matriciel originel

    et à rechercher, à l'excès, amour et reconnaissance, pour combler son vide.

    Mais cette fuite et cette quête ne feront qu'exacerber sa dépendance affective.

     

    A travers son concept de "compréhension incarnée",

    l'auteur propose des pistes d'éclairage et d'évolution :

    réhabiliter ses parents intérieurs afin de réussir à se comporter vis-à-vis de soi

    tels une gentille mère et un père protecteur

    pour transformer son vide en source d'énergie et "cueillir les roses de la vie".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    La dépression chez l'adulte,

    loin de représenter une maladie ou une malédiction,

    constitue une chance inouïe, offre une occasion extraordinaire, unique, de se reconstruire,

    de devenir enfin celui que l'on est au fond de soi.

    Il faut mieux pour ce motif,

    lorsqu'on croit avoir déjà tout raté ou presque,

    rester vigilant afin de ne pas rater l'épreuve aussi,

    car c'est bien celle-ci qui contient le code-barre informatique,

    le secret permettant la sortie du labyrinthe.

     

     

     

    La dépression représente un aiguillon salutaire,

    un mal qui nous veut du bien,

    à condition que l'on écoute son message.

     

     

    Mr Moussa NABATI

    Le bonheur d'être soi.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires