•  

    Les personnes Manipulatrices Perverses Narcissiques s'aiment tellement,

    qu'elles sont incapables d'aimer les autres.

    Dans leur immense majorité, elles n'ont aucune Humanité, aucun sentiment humain, aucun état d'âme ;

    elles sont insensibles, sans affect, froides et calculatrices.

    Tout chez elles n'est que froids mensonges et manipulations permanentes. 

    Elles sont totalement indifférentes à la souffrance d'autrui.

     

     

    Simulation :

    elles simuleront le fait d'être totalement rempli, en apparence, de bons sentiments humains

    et d'une sincère empathie pour autrui.

     

    La séduction perverse :

    Ne comporte aucune affectivité.

      Le principe même du fonctionnement pervers est d'éviter tout affect. 

    Les pervers ne s'intéressent pas aux émotions complexes des autres.

    Ils sont imperméables à l'autre et à sa différence,

    sauf s'ils ont le sentiment que cette différence peut les déranger.

     

    Le déni total de l'identité de l'autre,

    C'est le déni total de l'identité de l'autre 

    dont l'attitude et les pensées doivent être conformes à l'image qu'ils se font du monde.

     

    La force des pervers est leur insensibilité :

    La plupart du temps, ils ne souffrent pas (surtout s'ils ressentent une grande jouissance à détruire autrui).

    Les pervers peuvent se passionner pour une personne, une activité ou une idée,

    mais ces flambées restent très superficielles.

    Ils sont en fait souvent vides d'intérêts, sauf pour leur intérêt immédiat.

    Ils ignorent les véritables sentiments, en particulier les sentiments de tristesse ou de deuil (pour les autres).

    Les déceptions entraînent chez eux de la colère ou du ressentiment avec un désir de revanche.

     

    La rage destructrice :

    Cela explique la rage destructrice qui s'empare d'eux lors des séparations.

    Quand un pervers perçoit une blessure narcissique (défaite, rejet),

    il ressent un désir illimité d'obtenir une revanche.

    Ce n'est pas comme chez un individu coléreux, une réaction passagère et brouillonne.

     

    Désir de vengeance :

    C'est une rancune inflexible, implacable

    à laquelle le pervers applique toutes ses forces et ses capacités de raisonnement.

    Et alors, il n'aura que cesse d'assouvir son dessein de vengeance.

     

    Le pervers, tout comme les paranoïaques,

    maintiennent une distance affective suffisante pour ne jamais s'engager vraiment.

    L'efficacité de leurs attaques tient au fait

    que la victime ou l'observateur extérieur n'imaginent pas qu'on puisse être à ce point dépourvu de sollicitude

    ou de compassion devant la souffrance de l'autre.

    Les éventuels dérèglements sexuels ou la "méchanceté" foncière

    pourraient être les conséquences de cette absence de sentiments et d'empathie pour les autres.

    Il est possible que le manque d'affect empêche de ressentir l'intégralité des limites morales

    entre ce qui est permis ou interdit dans la société.

    Mais ce n'est qu'une hypothèse. 

     

     

    SOURCE : Le Net

    (Groupe : Gagner contre une Personne Perverse Narcissique, Facebook)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Faustine aujourd'hui.... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :