•  

     

    "Le narcisse a absolument besoin d'apparaître en grand chevalier blanc".

     

     

     

     

     

    Si l'autre ne se rebelle pas, ne cherche pas à avoir un univers propre, il sera assez généreux, assez prodigue.

    Mais si il y a rebellion ou qu'il est démasqué, la rétorsion est terrifiante.

    C'est la raison pour laquelle souvent leurs victimes ne bougent pas.

    Elles ont vraiment peur et la plupart du temps n'en ont pas même conscience.

    L'emprise est en partie construite sur une patiente dévalorisation, un vrai travail arachnéen.

    Ces êtres attaquent directement chez l'autre ses zones de peur,

    de fragilité, d'angoisse, de manque de confiance.

    Ils les pilonnent systématiquement par des petites phrases assassines

    et des humiliations continuelles et très socialement invisibles.

    Ces êtres peuvent être galants et généreux en société et se révéler odieux en privé.

    Si les victimes  se révoltent, ils prendront appui sur l'entourage.

    Leur fausse empathie se présente toujours sous l'angle de la bienveillance.

    Ces hommes ou ces femmes là ne se posent qu'en victimes.

    S'il y a conflit c'est la faute de l'autre. Et tout est constamment retourné en son contraire".

     

    "ANNE DUFOURMANTEL"

    "Se Trouver"

    « Michel Onfray »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Avril à 18:54

    Bonsoir chère Faustine,

    Ils sont " hommes ou femmes " d'une habilité renversante au point de déstructurer leur conjoints ou conjointes. Il faut savoir dire non ! C'est ce que j'ai fais toute ma vie parce que j'avais compris leurs stratagème pour avoir sous leur coupe la personne assez faible et très confiante en leur compagnon au départ, et qui se changeait en soumission par peur de sa réaction. J'ai vu un film du genre qui me faisait bondir de rage. Le film s'intitule : " Une nuit avec mon ennemi ". Je te l'ai dis : je suis une insoumise, une rebelle et je n'ai pas peur des hommes. Je suis une furie face à un homme qui me méprise et me traite mal. Mon époux est un homme comme on n'en fait très peut maintenant, je pense. Avec lui, je suis heureuse; mais si un misogyne à le malheur de me sortir cette phrase qui me fait bondir ( moi, je ne parle pas aux femmes ), alors, je vois rouge et il en prend plein dans son orgueil et devant témoins s'il vous plaît ! Je suis une féministe convaincue  et n'accepte pas, la supériorité des hommes sans avoir le plaisir de les humilier sciemment quand ils m'attaquent verbalement. Je ne me taie pas, et c'est lui qui finit pas lâcher prise. Je n'y peux rien : la vie m'a rendu ainsi. Je ne suis pas une brebis. Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :