•  

     

    Un adolescent qui commet un acte  suicidaire, "réussi ou non",

    ne va jamais bien, même si l'entourage prétend parfois 

    qu'il n'a rien vu venir, qu'il n'y a aucune explication à son acte.

    Ainsi, certains suicides demeurent mystérieux, incompréhensibles pour les proches,

    mais ils viennent toujours révéler un mal être qui n'a pas pu être exprimé.

     

     

     Le passage à l'acte est souvent précédé de signes divers auxquels il faut prêter attention :

    troubles du sommeil ou de l'appétit, fatigue, changement de comportement

    (fugue, consommation excessive de tabac, d'alcool ou de drogue..).

    Tous ces symptômes peuvent traduire une souffrance qui ne parvient pas à se dire.

    Reconnaissons qu'il n'est pas toujours aisé de les déchiffrer.

    Nulle tentative de suicide ne soit être prise à la légère.

    Même si les moyens utilisés paraissent anodins, l'acte ne l'est jamais.

    Il vient toujours dire le mal être ou plus exactement,

    le désir d'en finir avec  ce mal être, plutôt que d'en finir avec la vie.

    L'adolescent tente de se suicider pour mettre fin à une souffrance jugée insupportable,

    plus que pour se tuer lui-même, oubliant parfois que la mort risque d'être au rendez vous.

     

    Professeur Marcel RUFO.

     

     

     

     

     

     

     

     

    « CitationIRVIN YALOM - LA THERAPE DU BONHEUR »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    cres
    Vendredi 9 Mars à 08:08

    j'aie fais deux ts a 14 ans, et oui je suis d’accord c'est pas sans importance mais bon quand on est au fond de l’abime on peut que remonter ...

    Bonne journée et prend soin de toi :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :