•  

    Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie

    et qui ne vous apportent rien,

     ne vous éclairent pas, ne vous nourrissent pas, ne vous donnent pas d'élan.

    Encore heureux dans ils ne vous détruisent pas à petit feu en se suspendant à vos basques

    et en vous suçant le sang.

     

     

     

    Et puis...

    il y a ceux que l'on croise, que l'on connaît à peine, qui vous disent un mot , une phrase,

    vous accordent une minute, une demi heure et changent le cours de votre vie.

    Vous n'attendiez rien d'eux, vous les connaissiez à peine,

    et pourtant quand vous les quittez, ces gens étonnants,

    vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, déclenché un parachute.

     

    PSYCHANALYSE JUNGIENNE.

     

     

    « Freud et le transfert....Je confirme... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :