•  

    Trop souvent, nous préférons chercher secours auprès des médicaments, de la drogue ou de l'alcool,

    aboutissant à bloquer encore un peu plus l'accès à notre vérité.

    Pourquoi donc ?

    Parce qu'il est douloureux de le reconnaître ?

     

     

    Oui c'est incontestable.

    Mais ces souffrances sont temporaires et avec un bon accompagnement,

    elles restent supportables.

    Le problème réside plutôt, à mon avis, dans la pénurie de tels accompagnateurs,

    car presque tous les professionnels de la santé,

    semblent imprégnés par les préceptes de la morale traditionnelle

    et sont dans l'incapacité de se ranger du côté de l'ancien enfant

    et admettre les effets de ses blessures précoces.

     

    ALICE MILLER

     

     

    « Dépendance affective aux réseaux sociaux.Addictions »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :