•  

    "Il peut être déchirant pour toute femme,

    de reconnaître que sa mère ne l'a pas aimée, ou mal.

    Dans leur tristesse,

    certaines disent qu'il leur semble par moments être au fond d'une rivière noire et profonde

    et qu'elles ne remonteront jamais à la surface.

    D'autres paniquent devant l'intensité de leur tristesse.

    Mais je les rassure sur le fait qu'elles ne sont pas en train de devenir folles,

    qu'elles sont simplement en deuil.

    Elle ne vont pas se briser en mille morceaux.

    Leurs larmes leur permettent en fait de guérir.

     

     

    Le chagrin, comme la dépression, est une chose dont on a toujours l'impression qu'elle ne s'arrêtera jamais.

    Nous craignons de rester dans cet état jusqu'à la fin de nos jours,

    ce qui peut nous pousser à afficher un sourire de façade et à faire semblant que tout aille bien.

    Si nous ne nous confrontons pas à notre chagrin en lui faisant courageusement face,

    il va continuer à nous dominer.

    Il nous faut traverser le chagrin, pas simplement le contourner ou passer par dessus.

    Il faut vraiment entrer dedans.

    Ce qui demande énormément de courage".

     

    SUSAN FORWARD.

     

     

    "J'ai publié cet article le 7 septembre 2016 pour la première fois.

    Il correspondait alors vraiment à ce que je ressentais, à ce que je vivais.

    "Etre au fond d'une rivière noire et profonde et ne jamais pouvoir remonter à la surface".

    Je rassure ceux qui se reconnaitront,

    avec une aide professionnelle solide, on s'en sort...

    La liberté et le bonheur sont vraiment au bout de ce chemin....

    FAUSTINE - Juillet 2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « La Solitude »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 21:01

    Ma fille patauge dans la dépression et son copain du moment l'y entraîne de+ en +!

      • Mercredi 7 Septembre 2016 à 21:19

        Oui je te suis chaque jour et j'ai vu que c'était un énorme problème....

        Mais que faire de plus...  On ne peut rester indifférent et il est difficile de s'immiscer dans   la vie d'enfants adultes... Un psychologue pourrait peut être t'aider à gérer cette situation très difficile, te conseiller et te soutenir....

        Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à venir m'en parler sur ce blog...

        BIZZS

        FAUSTINE.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :